Ces phobies étranges qui surprennent mon entourage #2

Par  |  | 72 Commentaires

Certaines des phobies de Naya ne sont pas communes... Mais rigolotes pour son entourage, qui s'en étonne régulièrement !

Ces phobies étranges qui surprennent mon entourage #2

Je ne crains pas ce qui effraie la plupart des gens. C’est un avantage certain. Mais en contrepartie, j’ai une peur maladive d’un tas de choses que les autres considèrent comme ridicules… Mon entourage se moque régulièrement de ces phobies irrationnelles qui me bloquent parfois dans mon quotidien !

À lire aussi : Ces phobies étranges qui surprennent mon entourage


Heureusement, j’ai appris à les contrôler pour ne pas qu’elles me handicapent trop souvent. Voici quelques-unes de mes angoisses les plus étranges et incontrôlées.

Marcher sur les grilles d’aération du métro

monroe

Lorsque je marche dans la rue, j’ai plutôt l’air déterminée. J’avance d’un pas sûr pour arriver rapidement à bonne destination. Souvent, les passant•e•s sourient quand je m’arrête net devant une grille d’aération qui se trouve dans le trottoir. Je me mets à la contourner pour ne pas marcher dessus !

Même si je n’ai pas le vertige, j’ai vraiment peur de marcher sur sur ce que je considère comme un sol dangereux, par crainte de tomber dans le vide. Je sais bien que la probabilité que ça arrive est d’une sur un million, mais je ne peux m’empêcher de me dire :

« On ne sait jamais hein… En 1996, dans le journal, ils ont raconté l’histoire d’un mec qui était tombé dedans ! »

Parfois, quand le grillage prend trop de place, je me surprends à marcher sur la route ou à changer de trottoir. Je vois néanmoins que je ne suis pas la seule dans ce cas et que d’autres personnes contournent aussi cet obstacle. Ça me fait plaisir parce que j’ai beaucoup moins l’air d’une imbécile.

La crainte que quelqu’un me regarde à travers la caméra de mon ordinateur

Aujourd’hui, j’ai une révélation un peu gênante à vous faire : j’ai un bout de scotch placé sur la caméra de mon ordinateur portable. Technique qui selon moi empêche les hackeurs de me voir quand je mate un épisode de Game of Thrones en petite culotte.

C’est en regardant des émissions comme Zone Interdite ou Enquêtes Exclusives sur les « dangers d’Internet » que j’ai commencé à flipper qu’on m’espionne.

camera

Je ne suis pas la seule à me protéger des attaques des pirates du Web. J’ai constaté qu’un morceau d’adhésif ornait aussi la cam de certain•e•s de mes ami•e•s (on a dû regarder les mêmes émissions) ! Peut être que c’est de la psychose, ou peut-être que je fais partie des personnes qui ont compris que nous sommes espionnés tout le temps (encore un coup des Illuminati)…

À lire aussi : Comment protéger son ordinateur ?

En attendant de connaître la réponse à ce mystère, je préfère continuer à préserver mon image des regards indiscrets… Au cas où.

L’angoisse des mauvaises odeurs

Personne n’aime les trucs qui puent, évidemment. Mais être confrontée à certaines senteurs peut littéralement me faire paniquer.

À lire aussi : Poo-Pourri : adieu aux mauvaises odeurs aux toilettes

Par exemple, l’odeur du beurre en train de cuire. Je ne supporte tellement pas ça que ça me fait fuir en courant. Beaucoup de monde trouve ce parfum agréable alors qu’il agit sur moi comme une bombe d’insecticide sur un pauvre moucheron. Les émanations de beurres fondu m’écœurent tellement que j’ai fini par en avoir… peur. Je me surprends parfois à frapper à la porte de la cuisine pour demander :

« Tu n’es pas en train de faire fondre du beurre? Je peux entrer ? »

Oui, ça fait rire pas mal de monde.

Il y a aussi une attitude que je ne comprends pas. Qu’est-ce qui passe par la tête de quelqu’un qui vous met quelque chose sous le nez en vous demandant :

« Ça sent bizarre, non ? »

Dans ces moment-là, il y a plusieurs possibilités : soit j’ai le réflexe de frapper la personne sans le faire exprès (et sans lui faire mal bien sûr), soit je me mets à faire une crise de panique.

chien frappe

En général, ça fait beaucoup rire mon interlocuteur qui ne le prend jamais au sérieux… Alors qu’il vient de me mettre un truc non identifié sous les narines ! C’est interdit par la convention de Genève, au moins !

Et vous, c’est quoi vos phobies chelous ?

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Naya Ali

Naya écrit des chroniques vie et société. Douée dans peu de choses à part faire des blagues, elle a préféré écrire chez madmoiZelle plutôt que de passer sa journée à jouer à la console. Elle recherche activement les deux individus qui l’ont victimisée dans le bus en l’appelant Tahiti Bob.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (72) Facebook ()
  • Eniris
    Eniris, Le 7 janvier 2017 à 21h32

    FroggyG
    Eh ben moi j'ai découvert il y a peu que je souffrais de "trypophobie", la peur des petits trous. Il paraît que c'est une des phobies les plus répandue au monde ... Moi qui pensais que c'était les araignées !
    Mais jusque là je n'ai trouvé personne dans mon entourage qui soit sujet à ça... S'il y en a qui sont dans la même situation que moi, faites signe, je me sens bien seule ! :hello:

    Voir une ruche d'abeilles, une fleur de lotus ... Pouah ça me met dans un état, je sais plus où me mettre tellement je suis mal à l'aise ( ça peut paraître idiot dit comme ça, mais tapez trypophobie sur google image, vous verrez ! :dowant: )
    Je te comprends tellement, je suis aussi trypophobe ! C'est atroce, dès que je vois une photo avec ce genre de petits trous réguliers, j'ai un frisson qui m'envahie, je ne me sens pas bien, et ça me gratte partout. En plus, comme je fais des études de psychomotricité, dans mes cours d'anatomie on a souvent des schémas de coupes de parties du corps humains où l'on peut distinguer les muscles représentés par plein de petits ronds :sick: Beurk beurk beurk.
    D'ailleurs, la première fois que j'ai regardé les images de trypophobie sur google, ça m'a hanté l'esprit pendant des semaines, je n'arrêtais pas d'y penser. J'ai vraiment cru que je devenais folle.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!