Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes

Pondu par Emilie Laystary le 14 juin 2011     

Ah, doux Internet mondial ! Il ne se passe pas un jour sans qu’un scandale éclate. Aujourd’hui, l’objet de l’opprobre est une marque de prêt-à-porter d’ordinaire plutôt gentillette et sans histoire, Petit Bateau.

Non non non, la marque bon chic bon genre n’a pas créé le scandale avec une nouvelle ligne de vêtements à l’esprit caustique, et non elle n’a pas non plus choqué en lançant une ligne de strings pour petite fille dès 8 ans.

Petit Bateau est en fait accusé… de sexisme. L’objet du scandale ? Ces deux bodys, jugés honteux par beaucoup d’internautes.

Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes 243303 10150218239774510 104412054509 7097955 6881378 o

Photo trouvée sur la fanpage Facebook

Les layettes en question sont déclinées en 2 modèles : rose pour les filles, bleu pour les garçons. Le modèle rose présente une série de qualités supposées féminines : « jolie, têtue, rigolote, douce, gourmande, coquette, amoureuse, mignonne, élégante, belle », tandis que le modèle bleu liste d’attributs censés être plus masculins :   « courageux, fort, fier, vaillant, robuste, rusé, habile, déterminé, espiègle, cool ». De quoi amener de l’eau au moulin des défenseurs des parents de Storm, l’enfant qui n’a pas de genre.

Ni une ni deux, les consommateurs se sont lâchés sur la toile en critiquant la marque habituellement très appréciée des parents : « Pourquoi catégoriser ces adjectifs qualificatifs ? », « Les filles ne peuvent donc pas être courageuses, fortes, fières et rusées ? », « Comment peut-on à ce point sexuer les rôles de chacun ? »

Pour défendre la marque, certains internautes tempèrent : « Ce n’est pas parce que ma fille porte ce mignon petit body qu’elle va se retenir d’être courageuse et déterminée et devenir chef d’entreprise plus tard ! » et autres « C’est bon, calmez-vous, c’est qu’un vêtement pour bébé, y’a pas mort d’homme ! »

À bâbord comme à tribord, les réactions s’enchaînent donc sur la page Facebook de la marque : les uns accusent le côté rétrograde des dits-vêtements…

Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 21Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 111Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 131

… les autres regrettent le manque de recul et d’humour des premiers.

Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 1Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 44

Sans oublier ceux qui reprochent à la polémique sa futilité par rapport aux débats plus pérennes.

Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 6Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 3

Et dans ce raz de marée de commentaires, l’absence de community manager (si vous voulez envoyer votre CV, c’est le moment) se fait de plus en plus évidente, la marque a finalement répondu pendant l’écriture de ce papier — néanmoins, toutes les blagues les plus salaces s’empilent sans filtrage aucun et les trolls s’en donnent à coeur joie.

Quelle que soit votre opinion sur la question, vous saurez apprécier ce florilège de blagues aussi subtiles qu’une brise d’été sur une vallée endormie par une sourde chaleur. J’ai appelé ça « Humour raffiné et byzantinisme de la boutade : morceaux choisis ».

Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 142Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 85Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 101Petit Bateau et le scandale des bodys dits sexistes Image 72

Jean-Marie Bigard, si tu me lis : on a trouvé ton successeur !

Ça vous a plu ? Partagez !

69 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Emilie Laystary - Tous ses articles

Émilie Laystary est journaliste indépendante (VICE magazine, RTL.fr, les Inrocks, etc.) spécialisée en politique et société. Elle tient ici la rubrique "Le Petit Reportage" dans laquelle un fait d'actualité est décrypté chaque semaine. Retrouvez également ses billets d'humeur sur son blog, Pensées Plastiques.

Plus de Emilie Laystary sur le web :

Tous les articles Culture, Humeurs & Humours, Je Veux Comprendre, Médias, Pubs, Sur le web et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. AaliaAalia

    Le 17 juin 2011 à 19:47

    Qu'est ce qu'on cherche à mettre dans la tête des enfants, depuis un âge si jeune? Comment peut-on prétendre que les petites filles préfèrent naturellement les barbies aux mécanos, et les garçons l'inverse, si on leur impose d'emblée ce qu'ils doivent aimer, ou pire, si on se moque d'eux s'ils préfèrent les jeu de" l'autre"? Surtout les garçon d'ailleurs, ce qui laisse cruellement entendre qu'être une fille, c'est moins bien.
    Alors une fois à l'âge adulte, je ne comprends pas comment on peut faire la part des choses. Je suis une femme. Est-ce par nature que je me comporte comme tel, ou est-ce de culture? Les livres du genre "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus", les tests de certains magazines féminins ou la façons dont ils abordent la psychologie féminine, m'exaspèrent. Les hommes viennent de Terre et les Femmes aussi, il serait temps d'arrêter de rabaisser chacun de nous à son sexe et de lui proclamer une tendance à une personnalité donnée sous ce simple prétexte. Ou alors on en sortira jamais.
    Nous sommes totalement conditionnés. Par les jeux, la pub, l'éducation, les modèles que nous avons devant nous, tout.

    Ce body est la symptomatique parfaite de ce problème, voilà, point. il n'est pas le seul, mais prétendre qu'il y d'autres problèmes "plus graves" c'est idiot, je ne vois pas l'intérêt. En terme d'égalité homme femme, celà commence par l'éducation, et donc par l'abolition de ce genre de clichés stupides, qu'on nous rabache encore et encore, jusqu'à ce que chacun se soumette enfin à ce que la société veut qu'il soit.
  2. feministslutfeministslut

    Le 18 juin 2011 à 12:06

    On reproche tout simplement d'accoler aux flles certaones valeurs et aux garçons d'autres valeurs qui ont le sait, sont culturelles. Cela n'est pas étonnant, Petit Bâteau est avant une entreprise, dans une économie capitaliste, la loi de l'argent, du plus fort, du profit. Pas étonnant, evidemment que ces t)shirt vont marcher, mais on ne peut pas éduquer les gens si on ne s'offusque pas devant de telles choses, et ça passe aussi, par ça. Ce n'est aps le rose ou le bleu là le problème dans cette histoire bien spécifique. Mais ce sont les qualits attribuées aux genres. C'est très grave. Et le lien est evidemment très intrinsèque avec les violences conjugales ou les viols, tout court.

  3. IaoranamoanaIaoranamoana

    Le 20 juin 2011 à 13:09

    Posted by siuoL
    Ou alors (bon d'accord, je n'ai plus l'âge pour ça) d'acheter le bleu et de le porter.

    :cretin:

    (mais j'aime bien l'idée d'acheter les deux et de tout mixer, je crois que si j'avais un enfant aujourd'hui c'est ce que je ferai)
  4. Art.N.CraftArt.N.Craft

    Le 20 juin 2011 à 13:41

    Je dois être trop naïve moi…. mais je les aime bien ces bodys! :shifty:
    D'abord parce que je les trouve rigolos justement avec tous ses stéréotypes, et puis parce que le vêtement en lui même est de bonne qualité.

    Certes, je ne l'achèterai pas à ma fille qui a casi 2 ans, mais si elle avait eu 6 mois pourquoi pas! Comment différencier un bébé fille d'un bébé garçon? :puppyeyes
    Je suis désolée mais y'a pas grande différence! Et avec les remarques du genre "Oh, mais il est mignon ce petit garçon tout potelé", j'en ai un peu eu ras le bol!

    Après je comprends très bien vos réactions, je les comprends sans soucis. Mais en tant que maman, je pense d'abord au côté esthétique des vêtements plutôt qu'au messages qu'ils sous-entendent (bon sans aller trop loin non plus hein, je ne lui ferai pas porter une croix gamée même si elle est rose bonbon!). Et sa n'empêche pas ma fille de jouer autant avec sa poussette et son doudou qu'avec son tracteur qu'elle promène dans toute la maison.
  5. EleanorEleanor

    Le 21 juin 2011 à 00:53

    Je réagis "à chaud", tant je suis énervée en lisant ce papier, je prendrai le temps de lire vos réactions par la suite. La première réaction qui m'est venue à l'esprit c'est "ces bandes de connards viennent nous emmerder, polémiquent à propos de deux layettes, et ce seront les mêmes qui iront faire leurs courses de Noël sans s'indigner un instant devant les différentiations qui sont plus ou moins subtiles". C'est un exemple parmi tant d'autres.
    Bien sûr, je suis tout à fait d'accord concernant le fait qu'il n'y ait pas de "petits combats" pour l'égalité des droits, je suis absolument d'accord avec le fait que cette espèce d'influence permanente faite par la société, obligeant une différentiation obligatoire entre les deux sexes est plus qu'insupportable…malheureusement, j'en suis arrivée à la conclusion que, chacun est libre d'être celui qu'il souhaite, que s'il a envie de coller aux stéréotypes qui sont accolés à son genre, c'est son choix, bien que je n'arrive absolument pas à concevoir ceci.
    Le voilà donc le gros problème du féminisme, du combat pour l'égalité à l'heure actuelle, selon moi : il est bien de réagir face à ces petites choses qui freinent l'avancement du mouvement, seulement on ne fait pas que réagir, on se focalise sur des détails au lieu d'élargir pour aboutir à un réel problème à résoudre. De plus, ce que je qualifie donc d'extrémisme pousse les moins convaincus à se retrancher du côté le plus soft, on va dire. Je doute que certaines filles auraient décidé de défendre la cause de la marque, si d'autres auparavant ne s'étaient pas insurgés de la sorte, sans pousser plus loin leur jugement.
    Je ne cesse de le dire, cela ne plait pas, mais le féminisme est bien trop bourgeois et extrémiste pour que cela puisse réellement aboutir à quelque chose à l'heure actuelle.
  6. Breathe.MeBreathe.Me

    Le 21 juin 2011 à 13:37

    Je trouve ce scandale vraiment, euh, ben scandaleux tiens. C'est petit, franchement, c'est petit. Tout de suite voir le mal dans ces bodys, sois-disant sexiste alors qu'ils ont juste voulu faire quelque chose de mignon. Aujourd'hui, on ne peut plus rien dire. Je sais pas, mais y'a pas que Petit Bateau qui font ce genre de vêtements, il y a bien d'autres marques et on en a pas fait toute une histoire. Ce sont des vêtements mignon, il faut prendre ça à la rigolade. Et comme l'a dit une autre Madz, si on aime pas, on achète pas. Pas la peine d'en faire un scandale sérieusement.
  7. ChandernagorChandernagor

    Le 21 juin 2011 à 15:04

    En tout cas, après ça et l'affaire Veet, les grandes marques vont prendre des gants pour lancer des produits qui touchent aux questions de genre.
  8. ChandernagorChandernagor

    Le 22 juin 2011 à 00:54

    Posted by daffy duck
    Veet c'est différent ça a été une "magnifique" opération de com. Et ça les gens l'oublient un peu trop. Le marché est tellement saturé que 1) ils sont "obligés" d'élargir la cible chez les petites jeunettes 2) de faire parler d'eux en bien ou en mal.
    Veet qui est une grande entreprise, qui fait valider plusieurs fois une campagne de com, penser qu'elle a fait une "bourde" c'est méconnaitre les mécanismes de la communication.
    Pour le cas de petit bateau c'est pas le premier body sexiste c'est juste apparemment le body de trop.
    Et certes internet est un outil fort, qui permet de faire fléchir les marques. Mais est-ce représentatif de ce que pense la population? A mes cours les intervenants aimaient dire "vous saurez toujours quand un client n'est pas content jamais quand il est satisfait". En fait on a juste entendu ceux qui ont été contre, mais il faut pas oublié que pleins de français n'ont pas réagis.


    Oui mais ça fait quand même deux scandales en quelques semaines, où l'abondance et la virulence des réactions sur internet ont obligé les marques à prendre des mesures radicales, qui ont quand même représenté des pertes d'argent : fermeture du site Veet et arrêt de la campagne de pub, et retrait de la vente pour Petit Bateau. Et pour que le phénomène ait autant d'ampleur, c'est qu'il est représentatif d'une certaine prise de conscience dans la population. Peut-être que certains auraient acheté, mais les deux marques n'ont même pas tenu compte de ces potentiels acheteurs, les deux initiatives ont carrèment été tuées dans l'oeuf. Et je pense que d'autres marques, ne serait-ce que pour des termes d'image et d'argent ne prendront plus ce genre de risque. Je m'avance beaucoup, mais j'imagine bien certaines en faire un argument de vente, genre "chez Durex, nous avons une ethique, l'égalité homme/femme est au coeur de nos préoccupations, blablabla"
  9. Le 22 juin 2011 à 01:12

    Posted by Opium.
    Oui mais ça fait quand même deux scandales en quelques semaines, où l'abondance et la virulence des réactions sur internet ont obligé les marques à prendre des mesures radicales, qui ont quand même représenté des pertes d'argent : fermeture du site Veet et arrêt de la campagne de pub, et retrait de la vente pour Petit Bateau. Et pour que le phénomène ait autant d'ampleur, c'est qu'il est représentatif d'une certaine prise de conscience dans la population. Peut-être que certains auraient acheté, mais les deux marques n'ont même pas tenu compte de ces potentiels acheteurs, les deux initiatives ont carrèment été tuées dans l'oeuf. Et je pense que d'autres marques, ne serait-ce que pour des termes d'image et d'argent ne prendront plus ce genre de risque. Je m'avance beaucoup, mais j'imagine bien certaines en faire un argument de vente, genre "chez Durex, nous avons une ethique, l'égalité homme/femme est au coeur de nos préoccupations, blablabla"


    C'est déjà le cas pour certaines marques ! Ca existe depuis le bio / "vegan" et ça continuera certainement à exister et à se répandre. Et moi, quelque part, ça me fait peur : j'ai l'impression qu'a utiliser les "valeurs" dans un but commercial on leur fait perdre, justement, toute leur valeur. Avoir des idées et défendre une éthique ne servira bientôt plus qu'a vendre ! :(
  10. ChandernagorChandernagor

    Le 22 juin 2011 à 01:34

    Shnock: je ne m'inquiète pas pour ça. Si ces marques se mettent à adopter ce genre de stratégie pour vendre, c'est parce que justement, les principes ethique en question sont déjà bien ancrés chez les clients, qui feront leurs choix en fonction. Quand j'achète un produit bio ou équitable je considère que c'est déjà un acte militant dans une certaine mesure. Même si, je ne suis pas naïve, la marque se fait du profit là-dessus. Mais en même temps, si ça n'était pas le cas, ben… des produits bio et équitables y'en aurait pas!

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !