Karléidoscope, le parfum narcissique de Karl Lagerfeld

Karl Lagerfeld sort, dès septembre, un parfum inspiré par lui-même. Karléidoscope, what else ?

Il y a trois ans, Karl Lagerfeld sortait les parfums Kapsule. Avec Karléidoscope, il espère bien conquérir les accros de sa célèbre personne. Alors, trip narcissique ou vrai parfum ?

Karl Lagerfeld et son animal de compagnie, au naturel

On ne compte plus les stars qui sortent des parfums à leur nom. On connaissait le jus de Britney, Sarah Jessica Parker, ceux de Céline Dion qui se vendent au carrefour du coin, et je te parlais l’an dernier de celui de Beyoncé. Les créateurs de mode ne sont pas en reste, puisque Marc Jacobs a bien sorti sous sa griffe quelques flacons, et Galliano avait lui aussi sorti une fragrance sous son nom. Karl Lagerfeld n’est donc pas en reste de matage de nombril marketing, avec son Karléidoscope (note le jeu de mot subtil).

Au niveau de la composition du parfum, c’est assurément fleuri avec du patchouli, de la violette, du freesia… L’enjeu du parfum, c’est que chaque femme révèle un accent différent du parfum. Ce que Karl ignore sans doute, c’est que chaque parfum, qu’il soit Karléidoscope ou non, change forcément d’une peau à l’autre…

Alors, ras le bol de ces parfums ou au contraire, vous prenez ce genre d’initiative comme un moyen de plus d’assouvir votre instinct de fan ? Le parfum sera disponible début septembre dans les parfumeries habituelles.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Scarlette.
    Scarlette., Le 31 août 2011 à 2h35

    Je porte Lola de Marc Jacobs, mais uniquement pour son odeur. Même si j'apprécie beaucoup Marc Jacobs, le parfum aurait pu s'appeler "Fleur d'anus" et être signé de Cindy Sanders, c'était pareil.




    ... Enfait, non, j'ai exagéré.



    Sinon pour Karl, on connaissait son narcissisme, mais le développer en un parfum n'est pas le produit dérivé qui me choque le plus. En revanche, il ne me donne pas du tout envie. Je trouve l'emballage et le nom cheap, facile et la bouteille est trop simple, mais pas dans la bonne simplicité. Si je le croise, je le sentirai peut-être par curiosité, mais là comme ça, je ne trouve pas ça très vendeur et je le pensais capable de mieux, niveau marketing.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)