Combat de coqs : Naked VS Naked 2

A peine tu t'étais décidée à acheter la Naked, que sa petite soeur débarque en rayon. Laquelle choisir ?

Combat de coqs : Naked VS Naked 2

La Naked 2 n’est pas à proprement parler une palette 100% complémentaire à la Naked première du nom. Ce n’est pas non plus une toute autre palette. Mais c’est quoi au juste ? Sirène du marketing ou vraie palette à laquelle prêter attention ? Voici un petit comparatif pour savoir sur quelle palette craquer, au lieu de claquer son PEL pour avoir les deux.

Tu les as, toi, mes fards mats ?

Packaging et goodies

Grosse différence entre les deux palettes au niveau du packaging et des petits produits complémentaires…

  • Naked : La palette est malheureusement peu résistante. Son couvercle est recouvert d’une sorte de velours qui s’abîme très, très vite. Il y a un pinceau inclus (simple applicateur), qui marche mieux pour estomper que pour poser (tout un concept, je vous l’accorde). En cadeau, la petite Primer Potion reste un des produits les plus utiles au monde, qui aide vraiment à faire tenir les fards.
  • Naked 2 : Celle-ci est nettement plus solide, avec un couvercle en métal qui se ferme bien et reste en place. La palette est fournie avec un pinceau double embout (applicateur et estompeur) d’assez mauvaise qualité, et d’un petit gloss rose « naked ». Le gloss est pas mal mais pas vraiment original.

> Avantage : la Naked, car on a toujours besoin d’une Primer Potion, et pas forcément d’un mini gloss.

Équilibre des teintes

Une palette qui contient 14 verts et un jaune n’est pas ce que j’appelle une palette équilibrée. L’argument des deux Naked ? Pouvoir faire un maquillage complet avec seulement ces fards… Voyons si c’est vrai.

  • Naked : Autant dire qu’avec cette palette, tu n’es presque jamais à court d’inspiration niveau maquillage. Les teints s’équilibrent assez bien autour du doré (marron, doré, marron clair, beige chaud..) mais aussi autour de teintes un peu plus froides (bleu/gris, rose, noir…). Tu peux donc faire de nombreuses associations, et te servir par exemple du noir pour créer un effet liner. Les teintes mats proposées ne sont cependant que peu utilisables entre elles, ce qui est un peu dommage.
  • Naked 2 : Cette fois-ci c’est l’inverse : une dominante de teintes froides pour quelques teintes chaudes. D’ailleurs, le fard Half Baked fait office de doublon, ce qui prouve que les deux palettes ne sont pas nécessairement faites pour se compléter. Les fards mats sont un peu plus nombreux, ce qui permet de créer un maquillage parfaitement mat. De plus, la séparation entre teintes claires et teintes foncées est un peu plus « évidente », ce qui permet de vite décider des associations.

> Avantage : Naked 2. Même si cette palette est moins « évidente » à maîtriser que la première, elle permet de créer des maquillages dans les tons chauds ET les tons froids, ce qui n’était pas vraiment possible avec la Naked (à part créer un smoky). De plus, les fards mats apportent une vraie touche en plus aux maquillages réalisables.

En haut : Naked 2, en bas : Naked

Adaptation à toutes les carnations

Une belle palette, c’est bien, mais si elle n’est pas assez pigmentée pour tout le monde, ce n’est pas vraiment la peine…

  • Naked : Elle a tout de suite fait l’unanimité pour toutes les couleurs de peaux. Elle ressort aussi bien sur les peaux blanches, les peaux mates et les peaux noires. Il faut dire que les tons chauds sont généralement moins difficiles à porter que les tons froids, et réchauffent la plupart des teints. Seul bémol : l’omniprésence de paillettes et de nacres, qui sont parfois un peu difficiles à porter en journée.
  • Naked 2 : Cette palette est tout aussi pigmentée, mais donne un look bien différent. Les tons froids, sur les peaux mates et noires, ne donnent pas réellement un maquillage « nude », mais plus sophistiqué. Cette palette est plutôt pour les teints à dominante rose, ainsi que les teints diaphanes qui pourront créer des looks vraiment canons. Bien entendu, rien ne t’empêche de te maquiller avec cette palette si tu as le teint foncé, mais l’effet « naked » sera un peu perdu pour le coup. De plus, les tons froids peuvent plomber le teint (s’il est, par exemple, terne) et faire ressortir les rougeurs.

> Avantage : Naked. Je connais peu de personnes sur qui les fards de la Naked ne vont pas. En revanche, j’ai de plus gros doutes sur la Naked 2.

En résumé

  • La Naked première du nom sera parfaite pour une débutante en maquillage, qui chercher à se constituer une bonne base de fards. Elle est super simple à maîtriser et permet de créer tout aussi bien des maquillages discrets que des maquillages plus voyants, toujours avec cette caution « nude », autrement dit une beauté naturelle mais travaillée. Argument implacable : elle va pratiquement à tout le monde.
  • La Naked 2, elle, sera plutôt pour les filles déjà plus expérimentées, et qui cherchent à créer aussi bien du « nude » que du sophistiqué. De plus, elle est moins facile à travailler lorsque l’on a le teint terne ou au contraire la peau à dominante dorée.

As-tu choisi ton camp, camarade ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Seiryu
    Seiryu, Le 28 octobre 2014 à 15h12

    Merci Madmoizelle pour cet article huhu ! Une de mes copines à la Naked 2, du coup je louche un peu sur ces palettes depuis un bon moment, mais comme je suis loin d'être une pro du maquillage, j'hésitais sérieusement entre les deux. La Naked rejoindra peut-être ma salle de bain sous peu :d

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)