Yes I Am fleur bleue, assume Nadia Richard, qui « vous souhaite de vous aimer »

Nadia Richard est romantique, et elle l'assume ! Elle vous parle de ses espoirs, son envie de bonheur et défend farouchement l'amour de soi... « Yes I Am fleur bleue », en somme !

En partenariat avec Cacharel (notre Manifeste)

Yes I Am, ça t’inspire ? Cacharel et madmoiZelle t’invitent à participer à un super shooting photos mettant en avant tes forces ! Toutes les infos sont ici.

Ce n’est pas facile, de parler de soi. De se décrire soi-même. Ça demande de bien se connaître, et de s’assumer pleinement…

C’est pourtant ce que Cacharel a demandé à quatre jeunes femmes inspirantes, ayant choisi de dire Yes I Am, le nom du nouveau parfum de la marque !

C’est une vraie fierté d’être partenaire de la campagne Yes I Am, dont les valeurs sont totalement en accord avec celles de madmoiZelle : l’empouvoirement, l’amour de soi, l’envie de relever le menton, de redresser ses épaules et d’être fière de qui on est.

Nadia Richard, alias Nad Rich’ Hard, présente une de ses qualités devant la caméra de Léa Bordier (une autre meuf qui en impose) !

Yes I Am fleur bleue, explique Nad Rich’ Hard

Youtubeuse, auteure, comédienne… Nadia Richard multiplie les casquettes. Mais l’adjectif qu’elle a choisi n’a rien à voir avec son domaine d’activités : la jeune femme est fleur bleue.

« Je suis très romantique, j’aime les gens gentils, j’aime la bienveillance, j’aime que tout le monde soit entouré de bonheur… C’est hyper gnan-gnan, mais en vrai, c’est tout ce qui me caractérise ! »

Hyper gnan-gnan ?

C’est vrai qu’être fleur bleue, ce n’est pas toujours bien vu. C’est parfois considéré comme un genre de naïveté, voire de bêtise… Vous savez, de la part des mêmes gens qui disent « On vit pas chez les Bisounours ».

Comme si le monde était condamné à être froid, individualiste, et qu’il fallait serrer les dents et l’accepter.

La bienveillance a ses risques, mais le jeu en vaut la chandelle

« La bienveillance amène aussi beaucoup de claques dans la gueule, et ça fait mal. »

Certaines personnes abusent de la gentillesse des autres. À force de s’attendre à recevoir autant qu’on donne, parfois on finit par s’en mordre les doigts…

Mais la jeune femme ne s’est pas laissée abattre par ses déceptions ; elle a simplement appris à être plus alerte, plus vigilante !

À lire aussi : « Trop bonne, trop conne » : comment arrêter d’être « trop gentille » ?

Être fleur bleue, c’est croire en un monde meilleur !

Tu sais quoi, Nadia ? Moi aussi, je suis fleur bleue !

J’aspire à un futur dans lequel plus de gens seront heureux, s’aimeront (eux-mêmes, et puis les autres aussi), feront preuve de bienveillance, de patience, de tendresse.

Bah oui, à quoi bon se démener si ce n’est pas pour trouver le bonheur, à la fin ?

À lire aussi : Comment réaliser ses rêves ? #YouGoGirl

De l’utilité d’être fleur bleue, selon Nadia Richard

Nadia Richard développe sur ce que lui apporte, au quotidien, le fait d’être fleur bleue.

« Mon côté fleur bleue me fait un petit peu rêver tous les jours.

C’est un peu compliqué d’être une jeune femme de 26, de se battre pour atteindre ses rêves… mais j’y crois, j’ai cette réalité qui existe dans ma tête, et je suis convaincue que ça finira par arriver. »

Ce que Nadia appelle son « côté fleur bleue », c’est finalement sa foi en l’avenir.

Et ça tombe bien : l’avenir, c’est nous qui le construisons ! Impossible de bâtir solidement sans avoir, en guise de fondations robustes, confiance en soi, et en la possibilité de concrétiser ses rêves.

À lire aussi : Comment agir, à notre échelle, pour un monde meilleur ?

L’amour de soi, ce moteur essentiel

Nadia Richard termine avec des propos que j’approuve totalement :

« Je vous souhaite très sincèrement de vous aimer du plus profond de votre cœur. »

S’aimer, ça aide à être aimé·e, et ça laisse de la place pour aimer les autres. S’aimer, ce n’est pas forcément facile tous les jours, mais ça permet d’affronter le monde sans avoir peur.

S’aimer, c’est la garantie d’être toujours accompagné·e d’une personne bienveillante : soi-même. Et bon sang, ce que ça fait du BIEN !

Alors je dis merci, Nadia Richard, pour ces messages si positifs ! Vous pouvez la retrouver sur YouTube et bien sûr lui envoyer de l’amour sur les réseaux sociaux ♥

Yes I Am, ça t’inspire ? Cacharel et madmoiZelle t’invitent à participer à un super shooting photos mettant en avant tes forces ! Toutes les infos sont ici.

À lire aussi : Ode à la gentillesse

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • NanaCoubo
    NanaCoubo, Le 28 janvier 2018 à 20h01

    Je l'aime beaucoup Nadia, jolie comme un coeur et super cool en plus à travers ses vidéos.
    Quand j'ai lu l'article, je me suis un peu reconnue. Je suis un peu fleur bleue car j'aimerais que tout le monde s'aime au fond. A cause de ça, j'ai été souvent jugée comme étant trop utopiste et naïve mais c'est comme ça.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!