Move Your Body, le clip de Beyoncé pour lutter contre l’obésité

Dans le cadre de la campagne de Michelle Obama contre l'obésité, Beyoncé vient de sortir un clip pour inciter les jeunes à bouger leur derrière, intitulé Move Your Body.

C’est du fond de mon lit que je vous écris ces lignes, rongée par la culpabilité en voyant Beyoncé se déhancher de la sorte – mais je shake mon booty discretos quand même pour faire bonne figure. Si vous avez vous aussi envie de culpabiliser et de vivre un essoufflement par procuration, jetez un coup d’oeil au clip Move Your Body (qui reprend l’air de Get Me Bodied, au passage).

Chargement du lecteur...

On commence tout en violence avec un combo genoux-poitrine en talons avec sourire colgate et crinière en mouvement – eeeaaaasy.

Enchainez en suite avec des petits sautillements, puis faite semblant de faire de la corde à sauter et pour la suite… je saurais pas vous dire, j’arrive pas à suivre, à ce stade je suis déjà allée m’écrouler dans le décor, mon derrière flasque par dessus la tête.

On notera quand même que même Beyoncé a ses défauts, et – comme moi- elle a un peu de mal à distinguer sa gauche de sa droite, comme on peut le constater à 3:20. Ça aide à relativiser, j’ai peut-être pas le cul de Beyoncé mais j’ai ses troubles de la latéralité. C’est déjà ça hein, faut bien commencer quelque part.

Mais bon, si ce clip donne des envies de calme, d’immobilité et de silence à Flo, moi elle me donne envie de remuer mon derrière toute la journée, façon chamane en transe. Et sur vous, c’est efficace ou juste agaçant ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 38 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kinahok
    Kinahok, Le 21 novembre 2011 à 21h48

    Perso la musique me donne de l'eczéma, et ses chaussettes me donnent envie de me crever les yeux. ^^'
    Sinon niveau jemotivemestroupesàsebougerlacroupe... Nan, aucun effet, vraiment. XP

Lire l'intégralité des 38 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)