Millie Bobby Brown, harcelée et accusée d’homophobie, quitte Twitter

Par  |  | 36 Commentaires

Millie Bobby Brown, devenue célèbre en incarnant Eleven dans Stranger Things, est ciblée par une étrange vague de « blagues » l'accusant d'homophobie. Elle a fini par quitter Twitter.

Millie Bobby Brown, harcelée et accusée d’homophobie, quitte Twitter

Millie Bobby Brown est née en 2004.

Elle n’avait que 12 ans lorsque son rôle dans la série Stranger Things, où elle incarne Eleven, une enfant douée de pouvoirs psychiques, l’a propulsée au rang de célébrité mondiale.

Elle en a à présent 14, et une vague de harcèlement en ligne l’a poussée à quitter Twitter.

Millie Bobby Brown (Stranger Things) harcelée sur Internet

L’actrice a été ciblée par un étrange hashtag, #TakeDownMillieBobbyBrown (#ÀBasMillieBobbyBrown), l’accusant d’homophobie, de racisme…

Le hashtag est peuplé de mèmes, d’histoires absurdes liant la jeune femme à de faux actes homophobes n’ayant aucun sens.

« #ÀBasMillieBobbyBrown Je prenais l’air dehors quand j’ai vu Milky Booby Brown passer en voiture, elle m’a fait un doigt et a crié « J’te baise, pédé » avant de rouler sur mon ami gay Billy, qui est maintenant dans un coma gay »

Certains tweets sont accompagnés de photomontages ajoutant des répliques homophobes sur des clichés de Millie Bobby Brown.

Vous avez du mal à comprendre le délire ? Eh bien selon Vulture :

« Pour les gens qui ne pigent pas, la blague semble être qu’il est difficile d’imaginer Millie Bobby Brown agir de façon violente ou intolérante, donc c’est drôle de faire comme si c’était le cas.

De toute évidence, cet aspect drôle n’est pas clair pour tout le monde, notamment rapport au fait que la star est littéralement un enfant et ne semble pas s’amuser, elle, de ces blagues à ses dépends. »

Je rappelle également que Millie Bobby Brown est engagée contre le harcèlement et auprès du GLAAD, pour Gay & Lesbian Alliance Against Defamation — l’alliance gay et lesbienne contre la diffamation.

Les gens me FATIGUENT.

Au lieu de faire des « vannes » mettant une enfant de 14 ans dans la peau d’une homophobe, c’est pas possible d’en faire sur, je sais pas, le Président de la Tchétchénie ? Ou l’équivalent américain de la Manif pour Tous ?

Des adultes capables de se défendre, en somme ?

Ou mieux, peut-être, c’est pas possible de ne pas harceler les gens sur Internet à coups de hashtag en se cachant derrière l’excuse de l’humour ?

Je demande, hein.

À lire aussi : À quand un plan de lutte contre les violences faites aux femmes en ligne ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Heroide
    Heroide, Le 16 juin 2018 à 17h49

    Ca me fatigue tellement, c'est si peu drôle et de tellement mauvais goût. Même si ce n'était pas une enfant le fait que n'importe qui puisse se faire harceler en ligne et en particulier sur Twitter me donne la gerbe. Désolée pour les mots mais j'en ai marre d'entendre les gens dire quand il y a des évènements comme ceux ci qu'il ne faut pas se créer de compte Twitter, ou les supprimer. Pour moi c'est aussi absurde que demander à des personnes de ne pas s'habiller de certaines manières pour ne pas se faire agresser ou de ne pas sortir pour ne pas avoir de problèmes. Twitter c'est comme la rue et on devrait pouvoir s'y sentir en sécurité. Je ne suis pas une grande utilisatrice du réseau mais quand j'entends tous les problèmes qu'il y a ça me déprime un peu sur les mentalités.

    Pleins de bisous quand même, faut essayer de transmettre un peu plus d'amour en ligne pour prendre le dessus sur ces personnes.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!