Les méduses compensées de Marc Jacobs

Je suis tombée en amour devant ces grolles. Et vous savez pourquoi ? Elles ne vous rappellent rien ? Allez un petit effort je sais que vous en avez toutes portées à un moment donné de votre vie. Eté 1997, pêche aux crevettes, île de Ré… Les chaussures méduses bien sur ! Celles avec lesquelles […]

Les méduses compensées de Marc Jacobs

méduses collection croisière marc jacobs

Je suis tombée en amour devant ces grolles. Et vous savez pourquoi ? Elles ne vous rappellent rien ? Allez un petit effort je sais que vous en avez toutes portées à un moment donné de votre vie. Eté 1997, pêche aux crevettes, île de Ré… Les chaussures méduses bien sur ! Celles avec lesquelles on peut marcher dans les flaques à côté des rochers et que même qu’on se fera pas pincer les pieds par les crabes ! Pour moi quand on était petit ça s’appelait des Marchalo, pour marcher dans l’eau quoi ! J’aimais bien le nom ça me faisait penser à marshmallow ou cachalot. Mais tous les autres enfants à l’école appelait ça des méduses, c’était beaucoup moins évocateur comme mot… Remarque c’était peut être ma mère qui avait inventé le mot « marchalo », je clarifierais ça.

Bref les méduses, on adore non ?! Bon, eh ben vise un peu le truc : tu prends une méduse, du rose, des talons compensés, du velours ; tu mets le tout dans un chaudron, tu ajoutes du gui, coupé avec une serpe d’or bien sûr et paf ! Tu obtiens les géniales pompes de la dernière Collection Croisière de Marc Jacobs. Un brin 60’s génialement régressives, elles me font dire que petit Marc a dû en passer du temps lui aussi à crapahuter le long des rochers…

– Retrouve Coline sur son blog !

Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Eleen
    Eleen, Le 10 août 2010 à 16h07

    J'ai du mal à imaginer ces chaussures ailleurs que sur une strip-teaseuse. C'est hideux et tout sauf classe.

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)