Pourquoi les mannequins font-elles la gueule ?

Pourquoi les mannequins arborent-elles souvent un air quelque part entre l'ennui, le mépris et la constipation ? Mary-Astrid vous explique.

Pourquoi les mannequins font-elles la gueule ?

Pourquoi est-ce que nous ne sourions jamais ? Pourquoi est-ce qu’à chaque fois qu’on se branche sur Fashion TV en public, les gens ne peuvent-ils pas s’empêcher de s’exclamer « Qu’est-ce qu’elle sont maigres ! Tu crois que c’est pour ça qu’elles ne sourient pas ? Elles ont faim ? Tu crois qu’elles se concentrent beaucoup pour ne pas tomber ? », alignant ainsi une profusion de clichés ?

Éternelle question, à laquelle il existe plusieurs réponses.

Ne te montre pas : montre le vêtement

Sur un show, il est bien souvent préférable que la fille n’en fasse pas des tonnes. Sinon, on risque de la remarquer elle (et son attitude) plutôt que la fringue qu’elle est censée promouvoir !

Dans une série de photos publiée dans Vogue en 2009, réalisée par Carine Roitfield, on voyait Raquel Zimmermann en backstages, devant une pancarte « Girls, remember : don’t smile, look tough, walk straight » (« Les filles, souvenez-vous : ne souriez pas, ayez l’air de dures à cuire, marchez bien droit »).

T’as rien écouté, Angie, bon sang.

Inès de la Fressange a osé être elle-même sur plusieurs shows au début de sa carrière : elle souriait, esquissait des pas de danse et faisait même le pitre devant les journalistes. Parfois ça passait, parfois… ça cassait. Mais dans tous les cas, elle était remarquée et les créateurs recherchaient son attitude et sa personnalité.

Aujourd’hui, ça passerait plutôt mal, sauf chez certains créateurs qui annoncent un ton positif et affirmé avant de faire entrer en scène les filles. Par exemple, chez Sonia Rykiel, on rappelle aux mannequins de sourire et d’être heureuse, pour incarner l’esprit des collections et de la maison.

Mieux vaut être mystérieuse que sympathique

Quand on est mannequin, il faut savoir se rendre… inaccessible.

La mode, et le luxe en général, génèrent un sentiment d’inaccessibilité, de rêve impossible. Entretenir le mystère permet de renforcer cette impression. Faire marcher les mannequins sur un podium haut perché, avec des talons de 12, l’air grave et le regard franc, leur donne un air hautain et presque inhumain.

Personnellement, j’aime beaucoup ce que dégagent les filles sur les podiums mais je peux comprendre que cette attitude peut froisser ! Il faut se souvenir qu’elles ne vous méprisent pas : c’est un personnage, un spectacle.

La star, c’est le créateur

Il ne faut pas oublier le créateur ! Des filles très affirmées comme Cara Delevingne peuvent effrayer certains professionnels.

Beaucoup de mannequins conservent leur moue boudeuse et leur attitude nonchalante après le show (photos backstages, comptes Instagram…), ce qui peut parfois les rendre quasiment transparentes même si leur beauté est frappante. D’autres, comme Cara, sont hilarantes et osent le délire poussé à l’extrême, au point d’en devenir une icône, un vrai personnage… qu’on retiendra plus souvent que le créateur.

Il n’y a pas que le sourire dans la vie !

En photographie magazine (je ne parle pas ici des catalogues, c’est un autre registre), un visage grave et froid peut dégager de nombreuses émotions !

Un visage souriant communique logiquement la joie de vivre, le bonheur et la fraîcheur. Des traits durs, un regard franc et profond, une bouche entrouverte esquissant une moue permettent au mannequin de dégager une certaine force à l’image. Les ombres du visage se dessinent plus facilement et la retouche devient plus facile.

Mais toutes ces explications ne font pas l’unanimité…

Bien entendu, il existe des photographes, des directeurs artistique et des créateurs qui préfèrent les filles souriantes pour une série photo ou pour une collection spéciale ! Mais il est vrai qu’on nous demande bien souvent de faire la gueule.

Il y a des mannequins qui ont de vilaines dents ou un sourire peu naturel, d’autres qui sont bien plus photogéniques avec les maxillaires serrés… C’est tout un travail que de savoir dégager le meilleur de soi, et ça peut passer par le fait de « faire la gueule » !

— Retrouvez Mary-Astrid sur son blog !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sylves
    Sylves, Le 1 février 2016 à 23h05

    Ca fait porte-manteau ce que la madz raconte:stare:. Je voudrais un sourire :yawn: et des belles pommettes bien saillantes au moins sur les affiches de publicités, qu'on achète un peu de félicité avec (après tout les podiums ne sont pas l'univers de tout le monde)...

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)