Jolies Ténèbres (Vehlmann et Kerascoët)

Dès que j’ai vu la couverture, dès que j’ai vu que c’était dessiné par Kerascoët (nom d’artiste d’un couple de dessinateurs déjà très remarqués pour le fabuleux Miss Pas Touche aux éditions Dargaud), j’ai su que j’allais adorer…Ce dont je ne me doutais pas c’est qu’un quart d’heure après avoir refermé la bande dessinée j’en […]

Jolies Ténèbres (Vehlmann et Kerascoët)

Dès que j’ai vu la couverture, dès que j’ai vu que c’était dessiné par Kerascoët (nom d’artiste d’un couple de dessinateurs déjà très remarqués pour le fabuleux Miss Pas Touche aux éditions Dargaud), j’ai su que j’allais adorer…Ce dont je ne me doutais pas c’est qu’un quart d’heure après avoir refermé la bande dessinée j’en serais encore ébranlée, que le soir venu ces images, cette histoire, continueraient à résonner en moi aussi fort.

Je crois que, de ma vie de libraire, je n’ai jamais ressenti une émotion aussi forte en lisant une bande dessinée. J’attendais quelque chose qui me remue vraiment les tripes depuis un moment, me voilà servie…

Trouver les mots pour t’en parler ne va pas forcément être chose aisée mais voilà, simplement parce qu’on ne peut pas passer à côté de cette bande dessinée je vais essayer de te la raconter…

C’est l’histoire d’une petite fille qui est morte, toute seule, dans un bois. C’est l’histoire de tout un petit monde qui se réveille à ce moment-là, et qui va s’organiser pour vivre. Ce petit monde n’est pas humain, pas animal, pas féérique, on ne sait pas trop qui sont ces personnages, mais on va les suivre dans leur tentative de survie.

Surtout Aurore, une jolie demoiselle qui fait de son mieux pour aider les autres, qui est un peu amoureuse d’Hector, et qui est sans doute un peu trop naïve.

On pense à Miyazaki et à son Mon Voisin Totoro, de prime abord. Parce qu’on se retrouve dans un petit monde sauvage et fantastique. Le dessin est magnifique et évoque un très très beau livre pour enfant.

Et pourtant.

On aurait pu appeler cette bd Sublimes Cruautés, car dans cet univers si joli, presque kawaïï, une case suffit pour basculer dans l’horreur pure, absurde, répugnante.

Les différents personnages ont la naïveté cruelle des enfants, et c’est terrifiant. Les plus charismatiques d’entre eux assouvissent les autres à leur bon vouloir, et font souffrir les plus faibles, les différents, sans un soupçon d’état d’âme.

Voilà, Jolies Ténèbres c’est tout ça, un dessin magnifique, un univers onirique, une sorte de rêve idyllique qui vire au cauchemar sans prévenir. Une lente chute vers la folie pure.

Souvent, dans la promotion d’un bouquin ou d’un film on vous dit ‘vous n’en sortirez pas indemne’ ça donne envie et finalement c’est bien présomptueux parce qu’on a oublié le truc juste après l’avoir lu ou vu.

Là non, je peux vous assurer sur tout ce que j’ai de plus cher que vous n’en ressortirez pas exactement pareil qu’avant d’avoir ouvert la bd.

Superbe, magnifique, et même somptueux.

Je pèse mes mots et pourtant, sans aucun doute, Jolies Ténèbres est un chef d’oeuvre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elsa
    Elsa, Le 21 mai 2009 à 16h24

    antigonedream;1037697
    sur le coup j'ai détester, j'ai trouver que c'était surtout de la cruauté gratuite, sans but... maintenant après une nuit de sommeil par dessus ça va mieux!
    sinon j'esperais trouver des gens sur le forum histoire de partager des théories... tant pis
    Si tu as envie d'en parler, ici ou par MP n'hésites pas :)

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)