J’ai un IMC faiblard et non, je ne suis pas anorexique

Pondu par Une madmoiZelle le 11 janvier 2013     

Oui, Elise est grande et oui, Elise est mince. C’est pas faute de manger mais elle ne prend pas le moindre gramme. Ça fait quoi de vivre avec la suspicion sociale d’être anorexique ?

Article initialement publié le 27 juillet 2011

Qualifiée de chanceuse par certaines, de maigre par d’autres, je pèse 56kgs pour 1m83. En général, tout le monde finit par me demander combien je mesure dans la demi-heure qui suit notre rencontre ; l’heure pour les plus timides. Pour mon poids, c’est plus délicat, mais on finit par me le demander aussi avec une étonnante aisance.

Je tue le suspens dès le début : je ne suis pas anorexique. J’ai l’habitude de cette question alors je clarifie les choses d’entrée de jeu. Au lycée, on me convoquait chez l’infirmière parce qu’après un 3x500m très correct, je m’allongeais dans l’herbe (inutile de préciser que les plus corpulents que moi mais qui soufflaient comme des bœufs n’ont pas été inquiétés).

À la cantine, la dame en charge des plateaux me demandait si j’étais anorexique un jour où personne n’avait mangé, mais moi, sait-on jamais, ce n’était peut-être pas lié au menu ignoble. À la cafét’ de la fac, j’ai toujours droit à une double ration et un « vous pouvez prendre un second dessert si vous le souhaitez… » sans jamais rien demander.

Lors de la visite médicale, j’ai reçu un livre de recettes et un cours d’1h de la part du médecin. Dans la rue, on me pose directement la question : « c’est normal que tu sois grande ? Et pourquoi t’es maigre ? C’est une maladie ? » quand c’est un enfant, « eh toi, t’es anorexique ? » pour les adultes et autres « ça t’arrive de manger ? ». J’en passe, et des meilleures.

Je ne suis pas complexée par mon physique. Je suis juste lasse des remarques des gens. Non, grossir n’est pas une chose facile. Non, faire un 36 n’est pas mon obsession, juste un fait dont je me contrefous. Non, manger tout ce qu’on veut sans grossir n’est pas toujours génial. Non, je ne ferai pas mannequin. À ce propos, non, je ne me maquillerai pas. Non, je ne me cale pas des doigts en travers de la gorge dès que je sors de table. Non, quand je ne finis pas mon assiette, ce n’est pas pour ne pas grossir, j’ai aussi un estomac qui se remplit jusqu’à un certain niveau. Non, ça ne me dérange pas d’attraper le pack d’eau de mamie parce qu’il est trop haut pour elle mais oui, ça me saoule quand cette mamie me dit merci avec un regard réprobateur et en me conseillant de manger de « bons plats consistants ». Non, je ne ferai pas de basket/volley et autres sports de « grands ». D’ailleurs, non, je ne fais pas de sport. Non, je ne me pèse pas tous les jours. Non, non, NON.

A force d’entendre des conneries, j’ai essayé de grossir. Plus pour faire taire les remarques que par conviction personnelle. Que ce soit le régime McDo, la cuisine équilibrée, le régime à base de féculents à tous les repas, rien n’a marché. Je perds même du poids en période de fêtes sans savoir comment, vu ce qu’on mange.

Comme si mon poids se foutait de ce que je mange, comme s’il était indépendant. Et comme je me fous de mon poids, on fait un peu chambre à part lui et moi. On ne se croise que lorsque l’on me demande de monter sur la balance. Par moments, j’ai l’impression que les gens s’intéressent plus à mon poids et ma taille qu’à moi.

En fait, ce qui me choque le plus, ce n’est pas tant la question mais la façon dont elle est posée. Je conçois très bien que l’on me trouve maigre et que les gens se demandent si je suis anorexique. Mais non, je ne comprends et ne comprendrai jamais comment des gens arrivent à poser la question à une inconnue.

Parce que je ne suis pas anorexique, je ne m’en formalise pas et rigole en relatant mes rencontres à mon colocataire qui lui, serait d’avis de leur coller une baffe. Mais bordel, et si je l’étais ? La prochaine fois, promis, je répondrai que oui, je suis un mannequin anorexique qui joue au basket entre deux crises d’anémie. Je vous raconterai les réactions si on ne m’embarque pas dans une cure.

enfance

Ça vous a plu ? Partagez !

645 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Une madmoiZelle - Tous ses articles

Tous les articles Humeurs & Humours, Moi, moi et moi et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Camilla JonesCamilla Jones

    Le 18 avril 2014 à 16:55

    Je suis vraiment super contente d'enfin voir un témoignage là-dessus et que madmoizelle.com prenne ce sujet au sérieux !

    Moi-même étant très mince de nature, et n'ayant jamais fais attention à mon poids et à ce que je mange ( je mange beaucoup ! ), je me suis plein de fois heurté à ce même genre de réflexions, et à chaque fois que j'ai voulu expliquer ce qui est dit dans le témoignage les gens ne comprennent pas et minimisent à fond.

    Tant qu'on y est, je voudrais aussi pousser un petit coup de gueule contre d'autres styles de reproches et d'insultes que les gens font en permanence envers les filles minces : j'ai récemment été choquée et limite blessée notamment par les commentaires sur certaines photos facebook  ou autre montrant des mannequins plus size. Des centaines de personnes qui se lachent à fond contre les minces en disant, textuellement, que les filles minces sont " des sacs d'os" et qu' "aucun mecs ne voudrait toucher ces squelettes" et que les "vraies femmes sont les femmes rondes et bien dans leur corps" ou encore que "les hommes ne voudraient pas faire d'enfant à des femmes malades qui s'affament" ou bien que "les femmes maigres ont moins d'amour à donner"…

    Genre on est toutes des fausses femmes indigne d'être aimée ou incapable d'aimer ou mal dans leur peau ou que sais-je encore comme conneries… Et personne qui ne s'en inquiète…

    Le plus dingue c'est que c'est inimaginablement grossier et méchant si c'est fait dans l'autre sens… Beaucoup seraient scandalisés de lire des trucs aussi méchants sur les gens gros. Mais comme c'est contre les minces, qui n'ont, en soi, "pas à se plaindre" ( ça aussi je l'ai beaucoup entendu ), c'est pas grave, on peut les clasher.

    Enfin voilà, merci d'avoir soulevé cette question qui passe souvent inaperçue !
  2. Carmelle34Carmelle34

    Le 18 avril 2014 à 17:31

    C'est mon quotidien aussi, poids plume malgré un bon appétit, je suis en lutte constante pour tourner autour des 51/52 kg, sinon je maigris en un clin d'oeil. Je dois tout le temps manger plus, c'est fatiguant, du coup j'angoisse si je sens que je vais avoir une simple crève parce que quand je suis malade je n'ai plus faim, e je sais qu'en 3 jours je vais perdre 2kg et qu'il me faudra des semaines pour les récupérer.

    Il faut subir les remarques de la rue, ça ne m'arrive pas si souvent, mais ça arrive quand même. La dernière fois je suis plus sortie de chez moi pendant 2 mois après m'être fait insulter par 3 grosses nanas à l'arrêt de tram en bas de chez moi. C'est tellement drôle de se moquer du physique des gens… C'est bête, parce que quand je me regarde je ne me trouve pas moche, mais j'angoisse de m'en prendre pleins la tête gratuitement.

    Le plus dur reste certaines personnes de "l'entourage". Mon mec à un pote qui régulièrement m'envoie des piques quand on est juste tous les deux, genre si je refuse un gâteaux apéro parce que je ne l'aime pas c'est "t'es au régime ?" ou des "tu veux pas grossir ?". Ce mec vient chez moi souvent, je lui fais à manger, je mange avec lui, on a déjà passé des vacances ensemble (je vous dis pas mon angoisse 24h/24), il sait très bien que je mange bien, que je suis gourmande, tout le monde sait que les bonbons et le chocolat sont mes pêchés mignon, c'est juste de la méchanceté. Et je comprends pas, ça me désarme. Surtout qu'il est grand, maigre mais flasque de partout, blanc comme un macchabée et moche comme un poux. Les gens sont simplement mauvais, et les gentils trinquent.
  3. Estrella CourtEstrella Court

    Le 18 avril 2014 à 18:14

    Ah mais tellement merci pour ce genre d'article…
    Je pèse entre 42 kg et 50kg pour 1,68m (j'ai pas de balance chez moi et si je maigris c'est dès que je vais être stressée, beaucoup bouger car mon corps "sur brûle" tout, une gastro et je perds 5kg!).
    J'ai vécu à peu près toutes les réflexions/situations décrites, les infirmières et les cantinières qui te dévisagent l'air apitoyé, les nanas "normales" ou "bien en chair" dont l'attitude oscille entre mépris et jalousie. Dès que t'as le malheur d'être difficile sur un plat, on te fais les gros yeux (ah mais en fait je dois être comme les canards qu'on gave c'est ça?).
    Entre autre, je me suis pris des surnoms tel que "la somalienne" ou "la sauterelle" lors de cette douce épopée pour l'égo qu'est le collège. J'étais tellement complexée que je mettais des caleçons sous mes jeans pour avoir l'air "normale".
    Dans le genre hyper sympathique, une pote de pote s'est un jour mise à détailler mes cuisses à la piscine pour me dire toute guillerette "c'est marrant t'es toute maigre mais t'as quand même de la cellulite!".
    J'ai aussi bien aimé quand 2 nanas de ma fac en soirée (un peu bourrées mais ça n'excuse pas tout) m'ont pris à partie pour me dire qu'au fond on savait bien que "les mecs ils préféraient les gros cul" et ne sortaient avec les "maigres" que pour le côté social…
    J'oubliais aussi ce mec qui m'a sorti très sérieusement qu'un mec ne pouvait pas réellement apprécier de coucher avec une fille maigre sans être pédophile.
    On ne prend absolument aucun gants avec les filles "fines", et on se fout de leur possibles états d'âme/complexes sous prétexte qu'on les assimile aux "connasses des magazines et de la mode"…
  4. Estrella CourtEstrella Court

    Le 18 avril 2014 à 18:19

    Et j'en profite pour vous demander (j'avais déjà posté un message similaire y'a qq jours sur le forum sport mais personne m'a répondu, j'aurais du m'en douter car ça a l'air très axé "amincissement") : quel sport faites vous qui ne vous fasse pas "fondre"?
  5. WeladybirdWeladybird

    Le 18 avril 2014 à 21:31

    Je suis aussi dans un cas similaire, ce qu'il faut se dire c'est que c'est souvent de la jalousie, tout le monde sait que la plupart des filles vivent un combat quotidien avec leur poids, alors forcément quand elles voient des personnes très minces, elles se disent que c'est malsain. Tout ça pour se rassurer, se convaincre que le problème ne vient pas d'elles (ce qui n'est pas forcément le cas non plus, tout est une question de morphologie!)
  6. FloO0FloO0

    Le 18 avril 2014 à 22:12

    J'ai lu les derniers témoignages publiés ici…. Whoooo, pas drôles les remarques sur les "sacs d'os", "les vrais femmes ont des formes" et tout le toutim :/ ça me fait mal au coeur. Perso, je fais du 34/36. Je viens de m'acheter un jean T34 et après le premier lavage il est déjà trop grand :( En revanche, je n'ai jamais entendu de remarques négatives sur ma morphologie… Peut-être parce que je fais du 90C, donc on peut en quelque sorte dire que j'ai des "formes". Ma logique est la même que pour les femmes rondes : tant que cela n'engendre pas de pb de santé (malaises, arrêt des règles…), il faut se satisfaire du corps qu'on a !
  7. petitmyrtilpetitmyrtil

    Le 19 avril 2014 à 11:18

    Merci pour cet article !!

    Je ne suis pas une fille grande de plus d'1m80 mais je me sens vraiment contente de voir que d'autres filles comme moi sont saoûlées quand on nous demande si on est anorexique.
    Je mesure 1m57 pour 45 kilos. Avant, je pesais 48kg et récemment j'ai perdu du poids et me suis retrouvée à 43 suite à une grosse période de stress. Mais mon poids de base a toujours été 48 kilos et voilà bien des années et des années que je peux manger absolument tout ce que je veux en quantité énorme, me faire des centaines de mcdo à la suite, me gaver de glace et autres sucreries, je ne dépasserais jamais ce poids. Mon IMC était un peu en dessous de la moyenne quand je pesais 48 kilos et je n'avais aucune masse graisseuse.

    Mais là où cet article met le point sur quelque chose d'intéressant qui n'est pas assez développé peut etre et qui pourraient l'être un peu plus, c'est qu'on parle beaucoup des femmes en surpoids mais merci pour cet article qui rappelle qu'être mince n'est pas forcément un atout dans la vie de tout les jours. Du haut de mes 48 kilos et sans réserve, je brûle tellement vite qu'à 10h30 si je ne me fais pas un deuxième régime, je fais un malaise ! Et beaucoup de mes amis me disaient quand je faisais 43 kilos qu'elles étaient jalouses de me voir si mince, auquel je leur ai gentiment répondu que je ne pouvais même plus me trouver de pantalons à ma taille puisque je ne me faisais même pas du 32 en tour de taille. Il y a des choses comme ça, les filles sont sûres que être mince c'est génial mais non, en plus d'avoir des gens qui pensent que vous êtes anorexiques chaque jour alors que… je mange comme un ogre, c'est enervant de voir des gens jaloux alors que notre santé est très fragilisé à cause de cette minceur.

    Merci pour cet article, je pense qu'il faut rappeller aux femmes chaque jour qu'il ne faut pas chercher à être trop mince, trop maigre
  8. Terrific-fluffy-bunnyTerrific-fluffy-bunny

    Le 10 août 2014 à 18:01

    Posté par estrella-court
    Et j'en profite pour vous demander (j'avais déjà posté un message similaire y'a qq jours sur le forum sport mais personne m'a répondu, j'aurais du m'en douter car ça a l'air très axé "amincissement") : quel sport faites vous qui ne vous fasse pas "fondre"?



    Du vélo elliptique.
    Ca développe au niveau des épaules, des hanches et des pectoraux. Depuis que j'en fais, je suis toujours assez mince mais j'ai une "carrure". J'ai juste l'air d'avoir la taille très marquée sans être maigre pour autant.
    Donc moins de remarques.
  9. LilydouLilydou

    Le 10 août 2014 à 18:27

    ça me désole vraiment de lire cela. J'ai une amie naturellement très menue et elle subit souvent ce genre de remarques ou alors on lui demande si elle est une ancienne obèse.
    Pour ma part, j'ai des troubles du comportement alimentaire (ano/boulimie) qui peuvent me faire varier entre 45 et 54 kilos en moins de deux mois et j'ai déjà subi des choses dans le même goût :
     - quand je suis au plus bas, je suis un "squelette" et je n'ai pas de seins ou de cul selon certains garçons, je me suis fait abordée par un homme déséquilibré visiblement qui m'a dit "faut manger faut manger, trop maigre!!!" et chez les filles, certaines m'encensaient quand d'autres s'inquiétaient sincèrement ou me jalousaient (comme me demander mon poids devant tout le monde à la fac)

    - quand je remonte, j'ai toujours le droit à des remarques graveleuses sur mes seins, mon arrière-train rebondi.

    Conclusion : on ne plaira jamais à tout le monde, il y aura toujours quelqu'un pour vous dire que vous n'êtes pas assez en chair/mince.
  10. elsels

    Le 10 août 2014 à 21:27

    Je pense qu’il faut savoir différencier, inquiétudes et moqueries…
    Vu les temps qui courent (obsession de la maigreur etc.) il est "normal" que l'entourage s'inquiète quand il voit ta corpulence fébrile, il ne faut pas oublié que cela par d'un bon sentiment. Pour les moqueries, qu'ils aillent se faire enc*ler, qu'on soit maigre ou grosse.
    Mais je comprends tout à fait qu'à la longue cela doit être pesant et épuisant, surtout venant d'inconnus.

    En plus, je trouve étonnant qu'on arrive encore à faire l'amalgame entre une anoréxique et une personne maigre naturellement, il suffit de regarder un peu les gens, physiquement le corps n'a pas la même allure, la PLUPART du temps, l'anoréxique fait vraiment malade, la silhouette n'est pas la même etc.

    Ce qui m'agacent le plus c'est qu'on ose dire à une fille maigre qu'elle est maigre alors qu'il est plus délicat de dire à une personne grosse qu'elle est en surpoids. Et pourtant l'obésité est aussi dangereuse pour la santé que l’anorexie.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !