Le cunnilingus ? « Non, je fais jamais ça. C’est différent pour les hommes. »

Par  |  | 81 Commentaires

Le sexe oral ? « Nan, je fais pas ça. [...] C'est différent pour les hommes. Nous sommes des Rois. » Cette déclaration de DJ Khaled a remis le cunnilingus en lumière, et c'est une bonne chose !

Le cunnilingus ? « Non, je fais jamais ça. C’est différent pour les hommes. »

Ah, le cunnilingus, quelle douce invention.

C’est une pratique relativement courante, car le sexe oral a perdu pas mal de son côté tabou — même si ce terme évoque plus souvent « sucer une teub » que « lécher une chatte ».

Alors aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du cunni. Ou plutôt des mecs qui refusent d’en faire.

DJ Khaled ne fait pas de cunnilingus (et ça fait polémique)

DJ Khaled est un rappeur américain, et ça fait quelques jours que le tout-Internet parle de lui.

Ce n’est pas la première fois, pour être tout à fait honnête avec vous.

 DJ Khaled est un personnage atypique, qui est devenu un mème, s’est paumé en jet-ski et a fêté le premier anniversaire de son fils d’une façon quelque peu démesurée.

Le dernier scandale en date pour lui, c’est une interview datant de 2015, dans l’émission de radio The Breakfast Club, qui a refait surface et pendant laquelle il a déclaré :

« Il y a des choses que je ne fais pas… j’estime que la femme devrait vénérer l’homme, le Roi. […]

[Le sexe oral] Nan je ne fais jamais ça. Je peux pas. Je fais pas ça. […]

Il faut comprendre que je suis le chef, je suis le Roi… je suis le Roi de la maison. C’est différent pour les hommes. Nous sommes des Rois. […]

Je peux pas faire ce que vous attendez de moi. Je peux juste pas. »

De plus, DJ Khaled a confirmé qu’il attend de son épouse qu’elle pratique la fellation — mais refuse, vous l’aurez compris, de lui « rendre la pareille ».

Les réactions aux propos de DJ Khaled sur le sexe oral

Ces propos n’ont pas manqué de susciter la polémique, à la fois parmi les internautes lamba et parmi les stars d’Hollywood.

Dwayne « The Rock » Johnson a par exemple réagi :

« Hum… (se racle la gorge)

En tant qu’homme, ça me rend fier de m’améliorer dans TOUS les domaines. C’est peut-être un peu trop perso… je me retire discrètement de cette discussion fort divertissante »

Evan Rachel Wood, ouvertement bisexuelle, a également pris la parole :

« Franchement, mec, tu rates quelque chose. Crois-en une femme fière de donner du plaisir à des femmes, et qui adore ça. Grandis un peu. »

L’actrice a ajouté :

« Personne n’est obligé de faire quelque chose sans en avoir envie. Mais si votre avis se base sur une propagande sexiste et obsolète, peut-être faut-il le remettre en question, vous pourriez manquer de belles choses. »

Pourquoi les hommes refusent le sexe oral

En soi, je ne vais pas trop m’attarder sur DJ Khaled : comme je l’ai dit, c’est un mec clairement « extra-ordinaire », qui ne vit pas dans le même monde que moi.

Malheureusement, je pense tout de même que ses propos trouvent écho en pas mal de mecs qui refusent de prodiguer du sexe oral à leurs compagnes, alors qu’eux sont bien contents de se faire sucer.

Sur madmoiZelle, Anouk avait compilé des propos d’hommes expliquant pourquoi ils ne pratiquent pas le cunnilingus. Morceaux choisis :

« J’ai déjà essayé de faire des cunnilingus dans le passé, et ça a été traumatisant pour tout le monde !

Pour moi parce que j’ai trouvé ça dégueulasse, et pour ma partenaire parce que, évidemment, personne n’aime qu’on lui dise que ses parties génitales sont déplaisantes. »

À lire aussi : Comment faire un cunnilingus (le tuto pour un effet geyser)

« Je n’aime pas particulièrement me faire sucer. Je ne demande jamais à des femmes de le faire. […] En revanche, je pense que je doigte bien, et que le sexe oral n’est pas impératif dans le sexe. »

« Pas moyen de me faire lécher une meuf que j’ai rencontrée dans un bar ! Je ne sais pas avec qui elle a été avant, et il n’y a pas de préservatif pour la langue. » [Vous pouvez utiliser des digues dentaires, NDLR]

Ces trois témoignages amènent trois raisons différentes de ne pas pratiquer le sexe oral : un certain dégoût, un désintérêt et une peur des IST / MST.

Aucun des hommes témoignant dans l’article ne partage l’idée de DJ Khaled selon laquelle « un homme, un vrai » ne lèche pas de vulve.

Le sexe oral n’est pas obligatoire, mais la réflexion a souvent du bon

Je rejoins les propos d’Evan Rachel Wood : absolument personne n’est obligé de se plier à un acte sexuel qui ne lui fait pas envie.

Il est absurde de dire « si on reçoit du sexe oral, alors on DOIT le pratiquer ». Le sexe, ce n’est pas œil pour œil, dent pour dent. Sinon, la pénétration devrait se faire dans les deux sens, les caresses aussi… indépendamment des envies de chacun·e !

Parfois, une relation sexuelle, c’est quelqu’un qui kiffe donner du plaisir, sans forcément en recevoir, et c’est très bien comme ça. Le consentement DOIT être à la base de tout.

Abonne-toi à ma chaîne pour plus de vidéos sur le féminisme !

Cependant, il est bon de se demander pourquoi on aime ou non telle pratique, pourquoi on est « dégoûté » par une vulve mais pas à l’idée de mettre son pénis dans un vagin, ou dans une bouche.

En filigrane dans les propos de DJ Khaled, il y a aussi l’idée que le sexe oral est un signe de soumission (pour ne pas dire une pratique humiliante).

Le « Roi » ne s’agenouille pas devant son épouse, c’est à elle de « s’abaisser » à lui faire une fellation…

Mais le sexe oral n’a rien de dégradant en soi ! Il peut être pratiqué de façon tout à fait égalitaire, dans la joie et la bonne humeur, comme environ toutes les pratiques sexuelles.

Ce qui compte c’est l’intention qu’on met derrière.

Donner du plaisir avec sa bouche, ce n’est pas se soumettre, pas plus que de pénétrer, de doigter, de caresser, de branler. Qu’on soit un homme ou une femme.

À lire aussi : Comment sucer avec plaisir ?

En mai, lèche ce qu’il te plaît

Pour conclure, je suis vraiment heureuse de voir des stars comme The Rock ou Evan Rachel Wood parler de cunnilingus de façon décomplexée.

J’ai l’impression qu’il y a quelques années, le sexe en général et le cunni en particulier étaient beaucoup plus tabous. Je n’aurais pas imaginé des célébrités de cette envergure évoquer le sujet en toute détente.

Le sexe n’est pas forcément sacré, le cunnilingus n’est pas plus « bizarre » que la fellation… et réfléchir aux raisons qui mènent à refuser l’un ou l’autre ne fait pas de mal !

À la fin de votre réflexion, peut-être que vous continuerez à ne pas lécher des chattes. Et c’est pas grave, en soi. L’important, c’est de savoir ce qui vous bloque, pour peut-être dépasser cet obstacle si vous en ressentez le désir !

À lire aussi : 16 mensonges sur le sexe qu’il faut arrêter d’enseigner aux garçons

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Kathelvellon
    Kathelvellon, Le 14 mai 2018 à 15h44

    Finalement, c'est un choix : être le Roi du Con, ... ou le Roi des Cons...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!