Je suis un mec, et je veux porter des jupes !

Les jupes, pas pour les mecs ? Ce madmoiZeau nous fait part de son envie de porter ce vêtement et du regard des autres qu'il doit subir.

Je suis un mec, et je veux porter des jupes !

Dans la vie, il y a beaucoup de choses que l’on fait sans se poser de questions, en suivant la tendance. J’ai vingt-trois ans, et s’il y a un truc auquel je n’ai jamais réellement accordé d’importance jusqu’ici, ce sont mes fringues. Pour tout dire, ça fait deux ans que mes sœurs me disent quoi porter, parce que « je laisse à désirer »…

Si je n’ai jamais fait attention à la manière dont je m’habille, c’est parce que ce n’était pas ma priorité.

Mais en octobre prochain, je commence un doctorat et vais enfin avoir un salaire — jusqu’à présent, je n’étais qu’un petit étudiant qui pensait simplement à tenir tout le mois sans se retrouver à découvert. Et finalement, je me rends compte que si je n’ai jamais fait attention à la manière dont je m’habille, c’est parce que ce n’était pas ma priorité.

Qu’est-ce que cela va changer ? Je vais enfin pouvoir faire ce que je veux. Et un truc que je veux, c’est porter des jupes (entre autres, hein) ! Oui, mais pourquoi ?

Y a plein de raisons valables, mais je vais d’abord parler histoire (ouais, c’est un truc qui me branche drôlement en plus des jupes).

La jupe, un vêtement historiquement porté par les femmes ET les hommes

Si l’on remonte loin dans le passé (en 2 700 avant notre ère), on peut remarquer que les Égyptien•nes portaient déjà des tuniques qui ressemblent à des jupes, et ce quel que soit leur genre ! On retrouve également la toge dans les cultures de l’Antiquité grecque et romaine.

Ensuite, on a eu les Vikings, dont les guerriers portaient fièrement ce qui a donné par la suite le kilt, symbole des nations celtes.

Avec ces exemples, on voit que la jupe pour hommes a toujours un peu existé dans les civilisations. Mais entre-temps, la culture a quelque peu changé en Europe, et cette jupe qui pouvait être unisexe il y a plusieurs milliers d’années est devenue un symbole connotant la féminité.

À lire aussi : Socialisation genrée : grandit-on dans un monde sexiste ?

Pour finir sur ce point, je tiens à préciser que dans beaucoup de cultures, comme dans certains pays d’Afrique par exemple, des vêtements similaires à des jupes sont portées par des hommes.

Le jour où tout a basculé

Il y a deux ans, ma cousine s’est mariée. Lors des préparatifs, elle a dit à l’une de mes sœurs :

« Robe obligatoire ! »

Du coup, je me suis dit :

« Pourquoi je n’en porterais pas une aussi ? »

Pour l’occasion, j’ai acheté un kilt sobre, tout noir et une veste de costume : j’avais presque la classe !

Durant tout l’événement, les gens me regardaient, certains se moquaient et d’autres, à l’inverse, venaient pour discuter, intrigués. Étrangement (ou pas ?), les personnes qui ne me jugeaient pas avaient entre soixante et quatre-vingt-dix ans, et c’est avec elles que j’ai eu les discussions les plus intéressantes…

Certaines réactions face à ma tenue m’ont abasourdi, comme cette maman qui est venue me dire :

« Je trouve ça super de venir en kilt, c’est très osé, mais j’ai été obligée de dire à ma fille que vous étiez Écossais. »

Et ma nièce de me dire :

« Mais tonton, t’es pas une fille ! »

J’ai également eu droit à cet homme d’une quarantaine d’années qui n’arrêtait pas avec ses questions :

« Mais sinon, tu portes ça parce que tu as une religion particulière ? »

Hummm… POURQUOI ?

Sur le moment, ça déboussole, ça refroidit. On se dit que les gens ne sont pas prêts à voir un homme en jupe dans la rue.

À lire aussi : Manifeste pour le port de la jupe au masculin

Le port de la jupe et le regard des autres

De base, j’ai un grand problème avec les normes établies. Donc forcément, j’ai tendance à aller là où les autres ne vont pas.

Bien sûr, quand je fais quelque chose, c’est toujours réfléchi. J’agis sur la base du « Pourquoi pas ? », et si la raison pour laquelle il faudrait mieux que je me m’abstienne est simplement un diktat de la société et que la réalisation de ladite chose sera bénéfique ou sans conséquences, je peux y aller, comme quand j’ai porté ce kilt au mariage de ma cousine.

En ce qui concerne mon envie de porter des jupes, ce n’était qu’un questionnement de ma part à l’origine :

« Pourquoi peu d’hommes portent des jupes ? »

À lire aussi : Et si on laissait les hommes porter des jupes ?

Je me suis moi-même remis en question et, finalement, je trouve qu’il y a un coté esthétique au port de la jupe, en plus de son aspect pratique — quand il fait trente degrés par exemple.

Ensuite, il y a eu cette envie de changer les mentalités : quand je m’habille, je ne fais de mal à personne, je fais ce que je veux de mon corps, et ça passe aussi par le choix des fringues que je porte !

Je sais que certain•es réagiront mal face à un homme en jupe dans la rue. Beaucoup trop de personnes ont, je pense, une perception du monde très rétrograde.

Je m’attends à ce que les gens trouvent des explications absurdes au port d’un vêtement — l’orientation sexuelle, la religion, la culture — comme lors du mariage de ma cousine où on m’a rangé dans des cases stupides.

big-maquillage-pour-hommes

Je m’attends également à ce que les gens me jugent ouvertement, et je recevrai sûrement des insultes de la part des plus virulents. Les critiques verbales, j’ai l’habitude, le regard des autres aussi. Un piercing au nez et tu deviens « une vache », un tatouage et tu es un « paumé »…

À lire aussi : Les cheveux verts… et moi

Selon ton apparence physique, les gens dans le métro te fixent comme si tu avais commis un crime. Ce genre de comportement a tendance à me donner de la force et l’envie d’aller plus loin.

J’ai quand même cette hantise qu’en portant une jupe, je puisse être physiquement agressé, mais ce qui compte, c’est d’en être conscient, même si la question ne devrait pas se poser. J’éviterai très certainement les situations dites « à risques ».

Quoiqu’il en soit, rien ne m’empêchera de m’habiller comme je veux !

Que porter quand on est un mec qui veut mettre des jupes ?

J’ai commencé à me renseigner, même si, au début, je n’ai pas déniché beaucoup de trouvailles. Faut dire que je cherche des jupes qui iront avec mon physique, plutôt « brut » et carré. Et là, pour le coup, les jupes qui collent à la peau, ça rend pas terrible. Il y a toujours le kilt, mais ça tient quand même chaud l’été.

Du coté jupes « pour femmes », on a les jupes portefeuille, dont certaines coupes — assez « larges » — sont pas mal. Je pense m’orienter vers ce genre de jupes, et puis il y a aussi des shops spécialisés, mais le budget est un peu plus élevé.

À lire aussi : Le lexique de la mode, partie 3 — Les jupes

Je ne sais pas si je porterai des jupes longtemps ou si cette envie est temporaire. Ce que je sais, c’est que je vais essayer, je vais en porter, et on verra où cela me mène. Je vous tiendrai au courant !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 63 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chess Fenrir
    Chess Fenrir, Le 24 novembre 2016 à 14h05

    Moi franchement les hommes en jupes, je dis miam ! Je vais davantage vers ceux qui portent le kilt (j'ai croisé un homme l'autre jour qui en portait un et....:loveeyes:).

    Et puis quand on voit ces deux-là.... C'est TROP BEAUUUU !

Lire l'intégralité des 63 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)