Histoire de la beauté — Le mascara

Le mascara, tu en mets depuis des années, mais savais-tu qu'on en utilisait déjà au temps des pharaons ? Virginie revient sur l'histoire de ce produit culte.

Histoire de la beauté — Le mascara

Le mascara, il n’y a pas mieux pour ouvrir ton regard et te donner l’air frais et dispos. C’est d’ailleurs l’un des gros succès de parfumerie et il s’en vend un nouveau toutes les dix secondes.

Si le fameux tube de mascara date des années 60, le concept de noircir ses cils est beaucoup plus ancien. Dans l’Antiquité, on recouvrait ses yeux, ses cils et ses sourcils d’une pâte à base de poudre d’antimoine (une roche noir bleuté) afin de les protéger de certaines maladies. Cet ancêtre du khôl était aussi supposé protéger des esprits malins l’âme de ceux et celles qui en portaient.

Ceci est un étui à khôl en pâte de verre datant de l’Egypte Antique.

La pratique s’est prolongée jusqu’à la chute de l’Empire Romain et, si elle s’est poursuivie au Moyen Orient, a totalement disparu en Occident jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Si le maquillage a longtemps été considéré comme vulgaire et réservé aux « femmes de mauvaise vie », l’opinion devient moins radicale au moment de la révolution industrielle et les femmes se mettent à utiliser un mélange de suie et de jus de baies de sureau pour teinter leurs cils.

Il faudra encore attendre quelques années et le développement de la vaseline par un Anglais, un certain Monsieur Rimmel, pour qu’un produit de maquillage des cils soit créé. D’ailleurs, même si le nom officiel du produit est « mascara », le mot « Rimmel » est toujours employé.

Au même moment aux Etats-Unis, T.L.Williams invente le même type de produit pour sa soeur Maybel. Ils finiront par fonder le géant Maybelline, contraction des mots « Maybel » et « vaseline ».

Le produit se présentait alors sous forme de pastille et il fallait utiliser une petite brosse légèrement humidifiée pour prélever la matière.

On doit à Helena Rubinstein l’invention du mascara en tube qu’on connaît aujourd’hui. En 1957, elle crée la version fluide du mascara en cake. Il est alors présenté dans un tube et est vendu avec une petite brosse pour l’application.

Mais cette version du produit ne dure pas longtemps et est vite remplacée par un tube solide avec brosse intégrée. Le mascara moderne était né !

Depuis, le marché du mascara ne cesse de se développer : chaque marque propose plusieurs types de mascara selon les besoins de chacune. En 1980, des mascaras de couleur ont même été créés pour répondre aux envies des consommatrices.

Sélection de mascaras qui dépotent

Et voilà, tu en sais déjà plus sur un produit de maquillage très courant !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pepitozcrokett
    Pepitozcrokett, Le 9 septembre 2013 à 13h58

    Effet Faux cils de St Laurent. Definitely le meilleur mascara du monde bc mieux que Lancôme.

    Bon pas donné autour de 25 ou 27€ mais le tube est généreux il dure plusieurs mois sans pb.

    Pour tous les jours le Colossal ou le Volume Express de Gemey sont pas mal, bizarrement j'ai remarqué qu'ils deviennent vraiment top après 3 ou 4 utilisations (peut-être le temps de sécher et prendre un peu de "corps"?)

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)