Histoire de la beauté — La coiffure au cours des siècles #1

Pour cette première partie de l'histoire de la coiffure, Virginie te propose de découvrir ce qu'on faisait avec ses cheveux, de l'Antiquité jusqu'au Moyen-Âge.

Histoire de la beauté — La coiffure au cours des siècles #1

La tendance de la couronne de tresses et des boucles souples n’est pas une lubie du XXIème siècle. En effet, on tresse, lisse et plaque ses cheveux depuis des milliers d’années !

L’Égypte Antique : perruque, bouclettes et bijoux

Dans l’Égypte Antique, les hommes et les femmes portaient beaucoup d’attention à leur coiffure.

La plupart des hommes portaient les cheveux courts avec les oreilles bien dégagées, même si certains préféraient se raser le crâne ou porter les cheveux mi-longs.

Les coiffures féminines étaient plus variées : tresses, queues de cheval, longueurs lisses ou ondulées… Les riches Égyptiennes rivalisaient d’élégance et ornaient souvent leur chevelure de perles, de peignes précieux, de fleurs et mêmes de baies. Quant aux servantes et aux esclaves, elles nouaient leurs cheveux sur la nuque ou réalisaient des tresses qu’elles ramenaient sur le côté de la tête.

Les perruques étaient aussi très à la mode en Égypte. Elles étaient réalisées en cheveux naturels ou en laine teinte pour les classes moyennes.

La Grèce Antique : le règne des frisottis

En Grèce, pour se différencier des peuples migrateurs du Nord, tout le monde frisait ses cheveux.

Les hommes gardaient leurs cheveux longs jusqu’à dix-huit ans, puis les coupaient très courts pour marquer leur passage de l’enfance à l’âge adulte.

Les femmes des classes aisées avaient souvent des coiffures longues et compliquées à réaliser, à base de boucles et de multiples tresses. Plus la coiffure était complexe, plus la femme était de haut rang.

En plus des tentatives d’éclaircissement à base de jus de citron ou de bicarbonate de sodium, les cheveux des Grecques étaient parfois saupoudrés de poudre d’or qui leur donnaient des reflets dignes du roi Midas !

L’Empire Romain, époque des coiffures tarabiscotées au possible

Sous l’Empire romain, la coiffure des dames était un véritable marqueur social. Les cheveux étaient bouclés et portés sur les épaules ou étaient tressés et remontés en chignon. Des rajouts étaient utilisés pour ajouter du volume et de la longueur aux cheveux, et des perles ou des peignes recouverts de pierres précieuses agrémentaient souvent les œuvres capillaires.

Les Romaines de la haute société ne se coiffaient pas toutes seules : une (ou plusieurs) femme(s) de chambre s’occupai(en)t quotidiennement de la mise en forme de leurs cheveux. Celles qui n’avaient pas de femme de chambre pouvaient réserver les services d’un coiffeur à domicile pour les apparitions publiques importantes.

À l’extérieur, le Palla, un long châle recouvrant le corps ainsi que la tête, pouvait être porté par les femmes mariées pour protéger leurs cheveux de la vue des hommes.

En Inde : cheveux rasés et chignons bas

En Inde, pendant la période védique, les habitant-e-s rasaient leur tête presque entièrement, en laissant juste une mèche de cheveux pendre de leur crâne. Ce style de coiffure fut ensuite réservé aux hommes influents.

Les femmes portaient souvent leurs cheveux sur les épaules et les retenaient par des diadèmes et des bandeaux incrustés de pierres précieuses. Lorsqu’elles les attachaient, c’était en chignon bas sur la nuque.

Les hommes portaient les cheveux mi-longs et tressés.

Au XIème siècle, les hommes et femmes de la communauté musulmane indienne couvraient leurs cheveux en public avec un turban ou un voile.

Le Moyen-Âge en Europe, avènement des couvre-chefs

Au début du Moyen-Âge, les rois et reines mérovingiens portaient les cheveux longs et lâchés. Les longues tresses agrémentées de rubans étaient aussi très à la mode.

Au XIème siècle, la période étant très influencée par le catholicisme, les femmes portaient un voile qui leur couvrait le cou, les oreilles ainsi qu’une partie des cheveux. Le touret, sorte de cylindre qui entoure la tête, était très populaire, tout comme le hennin (le fameux chapeau pointu) et le hennin à cornes.

Chez les hommes, la coupe au bol était la coiffure tendance du Moyen-Âge.

On se retrouve vite pour la deuxième partie de cette histoire de la coiffure !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Thimine
    Thimine, Le 5 octobre 2014 à 11h42

    camouille-la-grenouille;4951419
    thimine;4950219
    J'étudie surtout le 13ième siècle, donc c'est vrai que moi je connais ce type de coiffure mais pour le 13ième siècle. J'aurai dû préciser, Mea Culpa !
    Par contre tu sembles dire que la pratique de l'épilation du crâne et du sourcil commence vraiment vers le 15ième alors du coup, j'ai un doute sur ce qu'on m'enseigne... J'ai encore des choses à vérifier de mon côté...
    Après je n'ai jamais vu ce genre de cas avant 1350... Je peux aussi me tromper je ne suis pas spécialiste ;)
    Pour le XIII° s on trouve plus ce genre de coiffures
    Merci pour le lien du site, c'est très intéressant. Après tout dépend peut-être aussi de la région. Pendant nos prestations nous nous couvrons la tête presque systématiquement, parce que c'est comme ça qu'on nous l'a appris. Mais nous sommes dans le sud, donc c'était peut-être aussi plus un impératif de se protéger du soleil

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)