Happn : l’application qui te fait rencontrer les gens que tu croises

Happn, c'est le nom d'une application qui t'aide à retrouver les gens que tu as croisés... et qui t'ont plu !

Happn : l’application qui te fait rencontrer les gens que tu croises

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Happn.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Happn, c’est le nom d’une nouvelle application de rencontre, sortie en janvier dernier.

Des services de ce type, il y en a désormais une grande quantité disponible. La différence d’Happn, c’est qu’il te propose de te donner une seconde chance avec ce mec ou cette fille que tu as croisé-e dans la rue et que tu n’as pas su aborder, ou qui ne t’a pas vue parce qu’il/elle était en train d’éternuer…

Contrairement aux autres sites et applications de rencontre, Happn souhaite partir du « réel », de la « vraie vie ». Cette précision devrait satisfaire les personnes pour qui la séduction deux-points-zéro est inenvisageable, manquerait de magie ou que sais-je encore.

Happn, comment ça marche ?

L’idée d’Happn, c’est de retrouver des gens que tu as croisés dans la rue, dans un bar, aux toilettes, sur la plage, etc. sans oser ou pouvoir les aborder. Les gens qu’on a croisés ? Vraiment ? Oui, mais pas tous et pas que.

« Pas tous » parce qu’il faut que la personne ait téléchargé l’appli et soit connectée à Happn pour que tu la retrouves sur ta page d’accueil. « Pas que », parce que la première fois que je l’ai essayée, j’étais au bureau. Je ne suis pas sortie et ne croisais que mes collègues. Pourtant, quand je rafraîchissais l’appli, ça me sortait de nouvelles têtes…

On ne retrouve donc pas seulement les personnes qu’on a croisées, mais aussi celles qui passent à côté de l’endroit où tu es. Ça élargit le champ des possibles, pour sûr. Peut-être que certaines d’entre vous trouveront en revanche que ça retire l’originalité de l’application : je te laisse te faire ta propre opinion !

Le principe est très simple : une fois que tu as téléchargé l’application, tu te connectes via Facebook. Pas d’inquiétude : le message qui te prévient qu’Happn ne postera rien sur ton Facebook est écrit en petit, mais il dit vrai. Aucun de mes amis Facebook n’a su que je me servais de cette application ! Je te conseille d’accepter la géolocalisation, sinon, bon, pour le coup ça ne servirait à rien, puisque tout Happn se base sur l’endroit où tu es.

Ensuite, tu peux tout de suite modifier ton profil en cliquant sur ton prénom dans le menu. Comme Happn t’a connectée via Facebook, il aura déjà mis quelques-unes de tes photos de profil, mais tu peux en retirer et en remettre comme tu le souhaites (par contre, tu peux en ajouter seulement 5 — c’est déjà pas mal pour montrer ton visage sous toutes les coutures).

Pour ne voir sur ta page d’accueil que les profils qui t’intéressent, rends-toi ensuite dans Préférences pour indiquer le genre qui t’attire et la tranche d’âge que tu souhaites rencontrer.

Chez moi, c’était open bar.

Précision importante : rassure-toi, Happn ne donne pas l’adresse de l’endroit où tu te trouves ! Il met simplement le nom de l’endroit où vous vous êtes croisés, c’est tout. À moins que les gens qui te voient connectée ne sachent où tu habites, aucune chance qu’ils viennent taper à ta porte en pleine nuit, un bouquet de fleurs à la main, un sourire creepy sur le visage.

Quoiqu’il en soit, lorsque tu croises quelqu’un dans la vraie vie, son profil apparait sur l’application. Ta page d’accueil donne alors ceci :

Dans tout ce beau monde, tu peux choisir de cliquer (sachant que l’autre ne sait pas ce que tu as choisi)…

  • Sur la croix : totalement désintéressée par cette personne, tu ne souhaites pas rentrer en contact avec elle
  • Sur le coeur : tu souhaites rentrer en contact avec cette personne. Si l’autre a également cliqué sur le coeur après avoir visité ton profil, vous pouvez discuter.

Si tu as cliqué sur le coeur et que l’autre non (parce qu’il ne sait pas trop, parce qu’il ne s’est pas connecté à l’application depuis, ou parce qu’il a cliqué sur la croix), tu peux le « charmer ». Dans ce cas, évidemment, il saura que tu lui portes de l’intérêt.

Happn, c’est pour qui ?

Comme toutes les applications de rencontre, Happn est très efficace pour les gens qui cherchent une relation amoureuse (ou pas) (wink wink) sur le long ou court terme. C’est vrai, quoi : on est en 2014 et ce serait dommage de ne pas profiter de toutes les possibilités de rencontres qui s’offrent à nous.

L’avantage de l’application de rencontres, en opposition au site de rencontres (mais j’imagine que tu en connais les bienfaits si tu utilises par exemple Tinder), c’est qu’on peut s’en servir partout, tant qu’on a son smartphone avec soi. 

Autre avantage : Happn doit s’avérer très pratique quand on souhaite faire des rencontres très près de chez soi (tellement près de chez soi qu’on a déjà croisé ces personnes), puisque le périmètre est réduit (contrairement aux applications qui ne proposent pas un périmètre de moins de 5km : quand t’as pas de voiture, c’est beaucoup). On sait à quel endroit on a croisé la personne qui nous plaît, et à quelle distance elle est maintenant.

Happn précise également combien de fois tu as croisé celui ou celle qui t’intéresse : ça permet donc de savoir si tu auras des chances de voir cette personne facilement, si elle travaille ou étudie pas loin de chez toi ou de ton propre lieu de travail, ou bien si elle n’était que de passage.

En revanche, quelqu’un m’a dit qu’il avait essayé dans une ville de 120 000 habitants et qu’il n’y avait personne. Si tu n’habites pas à Paris, donc, peut-être que tu seras déçue par le manque de choix, en attendant que le nouveau venu Happn soit aussi connu que Tinder ou Adopte un mec (bien que l’application ait presque 60000 utilisateurs à l’heure actuelle).

Mon expérience

Brisons le suspens : non, je n’ai pas chopé grâce à Happn, tout simplement parce que je ne suis pas dans une période où j’ai envie de faire des rencontres amoureuses ou sexuelles. Souhaitant garder un certain mystère sur ma vie privée*, je cache la raison de ce manque de motivation dans les propositions suivantes — après, à toi de démêler le vrai du faux :

  • J’ai décidé de ne plus forniquer jusqu’à mon mariage
  • Je suis déjà en couple de type exclusif et monogame
  • Je suis déjà en couple de type exclusif et monogame avec Jean-Pierre Foucault
  • Je suis déjà en couple de type exclusif et monogame avec David Duchovny
  • J’ai chopé une IST et j’ai peur des capotes qui craquent
  • Je peux pas, j’ai poney. « J’ai poney ». Pas « un poney ». L’ajout de ce déterminant jetterait un trouble terrible sur cet article et c’est loin d’être mon intention.

*Non en fait, c’était juste une excuse pour faire une liste d’hypothèses. J’aime bien faire des listes d’hypothèses.

J’ai bien essayé de m’y faire des potes, mais les garçons à qui je parlais (car je n’ai été « likée » que par des membres de la gent masculine) préféraient mettre un terme à la conversation quand ils réalisaient que je ne chaufferais pas l’ambiance.

Ce que je comprends : c’est une application de rencontre, pas un support à vannes lourdes et amicales.

Pour l’instant, Happn n’est disponible que pour iPhone, mais l’application débarque bientôt sur Android !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Boomchikibam
    Boomchikibam, Le 23 avril 2014 à 0h43

    Euh sinon on fait comment pour se désabonner??? J'ai télécharger l'application par curiosité, j'ai un mec et j'ai pas envie de rencontrer d'autres. Voilà que j'ai vite fait le tour de l'application je veux me désabonner mais je n'arrive pas à trouver le moyen grrrrrr

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)