Gringe, son frère malade, et sa détresse

Gringe sort le clip de Scanner, son titre poignant au sujet de son frère, touché par une maladie mentale.

Gringe, son frère malade, et sa détresse

Attention, le clip dont je te parle aujourd’hui risque de te mettre la chair de poule.

Car c’est celui de Scanner, un des plus puissants titres d’Enfant lune, le premier album solo de Gringe.

Le clip de Scanner, de Gringe

Réalisé par Greg & Lio, le clip de Scanner a pour héros non pas Gringe, mais l’acteur Rod Paradot, César du meilleur espoir masculin en 2016 pour La tête haute.

Tout commence avec une voiture renversée, le verre brisé, la tôle froissée. Entre rêve et réalité, la panique s’inspire, car Gringe est blessé…

Le frère de Gringe et la maladie mentale

Scanner, c’est l’hymne de Gringe à son frère, touché par une maladie mentale.

Après un mauvais cocktail de drogues, le cerveau du jeune homme a subi des lésions irréversibles. Il est à présent schizophrène et ne peut pas vivre de façon autonome.

Gringe en parlait à cœur ouvert dans The Boys Club, le podcast de madmoiZelle sur la masculinité :

Rendez-vous à 36 min. 20

Avec ce titre, et avec Enfant lune en général, Gringe se met à nu et dévoile une incroyable vulnérabilité. Ses peurs, ses failles et ses espoirs rythment tout l’album.

Pas étonnant, du coup, que le clip de Scanner m’ait autant foutu les poils !

À lire aussi : Les garçons parlent (enfin !) de leurs peurs, leurs peines, leurs complexes

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • KtyKonéko
    KtyKonéko, Le 29 novembre 2018 à 22h25

    Yeat
    D'ailleurs même si la famille est aidante c'est comme si la maladie enfermait dans notre tête donc c'est normal aussi qu'il y a ait des organismes pour aider les familles.
    dans mon cas, j'ai l'impression que la maladie de mon fils a tissé une prison invisible autour de nous. Nous vivons au rythme de ses crises de toc. Certains jours, il en a presque pas. D'autres jours, il ne fait presque que cela.

    la maladie enferme, quelle qu'elle soit, quel que soit le handicap, physique ou psychique
    la plus part des gens ne comprennent pas, ou en font trop "oh, ma pôôôvre, comment fais-tu pour tenir le coup?" , ou vous prennent en pitié, ou ne montrent aucune compassion, genre c'est de la faute des parents

    La maladie enferme celleux qui en souffrent, bien sûr. Mais aussi celleux qui aiment et qui aident comme illes le peuvent... ajoutez à cela une forme de culpabilité rampante "et si j'avais fait/pas fait ci ou ça...?"
    c'est pour cela qu'il est si important d'en parler
    de dé-diaboliser la maladie psychique
    quand un journaliste parle de schizophrénie à propos du moindre comportement anormal, ça me file des boutons !

    c'est pour cela que ce genre de clip est une bonne chose

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!