Cinq goûters bien régressifs pour retomber en enfance

Le goûter est un moment sacré, et ce depuis qu'on est petit•e•s. Voici une petite typologie de goûters des années 90 à reproduire chez soi.

Cinq goûters bien régressifs pour retomber en enfance

Quand on est gosse, le moment du goûter est un peu le meilleur moment de la journée. On vient de lancer les Minikeums, on se demande si Brandolph va trouver l’amour, et en attendant on a plein de trucs à manger ! Finalement, être adulte, c’est juste la même chose mais avec un épisode de Downton Abbey à la place.

Voici cinq exemples de goûters régressifs.

Des Kinder, quels qu’ils soient

kinder

Je pense que s’il n’y avait qu’un seul goûter régressif à choisir, ce serait ça. Munissez-vous d’un paquet de Kinder Surprises, de deux/trois Kinder Country et lancez un épisode de Sissi l’impératrice. Vous les sentez, les souvenirs ? Moi oui !

Cerise sur le gâteau de la nostalgie : la figurine du Kinder Surprise qui viendra agrémenter ce petit moment de nostalgie. Mes préférés, c’étaient les dinosaures et les fantômes phosphorescents. Voici un site qui répertorie toutes les surprises Kinder au fil du temps (de rien) !

Des Dinosaurus

J’aime le chocolat, j’aime les dinosaures : parfait combo. Pour moi, les Dinosaurus, c’était le truc typique que ma mère amenait en venant nous chercher à l’école à quatre heures.

Un bon petit paquet de Dinosaurus, un verre de jus de raisins qui te fera dire « eh eh, regarde je bois du vin, ohoho il a de la robe » (jus de raisin, source de blagues nulle d’enfants depuis toujours) et un épisode du Bus Magique : c’est un goûter qui me fait dire oui.

Un bol de lait avec des céréales

J’ai croqué dans une cuillère à cause de cette pub

Chez moi, les soirs de fin de mois, on faisait un repas/goûter. Pour mon plus grand malheur, on ne trouve plus d’Apple Minis ou de Kix en magasin. Par contre, un bol de lait avec des Chocapic ou des Miel Pops, ça fait totalement l’affaire !

À lire aussi : Le premier bar à céréales a ouvert à Londres !

Un épisode d’Il était une fois la vie, un gros bol de céréales, un pyjama Le Roi Lion et voilà : vous avez à nouveau 7 ans.

Les boules coco à la meringue

albator

Un pain tranché et deux boules coco s’il vous plaît

Les meringues à la noix de coco, c’était le « bonus boulangerie ». Mes parents achetaient du pain, il restait un peu de monnaie, j’avais été sage : LA BOULE COCO MA GUEULE !

Mon petit péché mignon, c’était de les tremper dans de la Danette à la vanille (toujours dans la mesure). Une ou deux boules coco, une Danette et un épisode d’Albator, la vie la vraie.

Du Candy Up


Le goûter chimique par excellence. Mon préféré était (et est toujours) celui à la fraise ; pour une raison que j’ignore (bon, pas vraiment en fait), ça a souvent écœuré les gens. Maintenant, quand j’en achète, je réalise qu’une seule brique se boit en deux gorgées et je me retiens pour ne pas tomber tout le paquet…

Pour un goûter régressif, je recommande donc deux briques de Candy Up, des barquettes au chocolat et un épisode de Princesse Starla et les Joyaux Magiques (team Tamara pour toujours).

Ai-je vraiment besoin d’évoquer les Princes au chocolat devant un épisode des Animaniacs, ou une part de Savane devant Pingu ? Nope. Les possibilités sont infinies.

Et toi, c’est quoi ton goûter régressif ?

À lire aussi : La Super Supérette, le blog des goûters d’enfance home-made

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 70 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gustache
    Gustache, Le 25 septembre 2016 à 21h21

    Officiellement team des dinosaurus qui fondent trop vite...

    je continue d'en acheter...

    même si en ce moment je suis retombée dans ma phase "Prince à tremper le nesquick" ...

Lire l'intégralité des 70 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)