Ces grands fails de la vie féminine

Pondu par Alfredette le 17 octobre 2012     

La vie de femme est pleine de désagréments et de fails qui choisissent toujours le pire moment pour arriver. Heureusement, si vous avez des ovaires, vous êtes bienvenues sur madmoiZelle : ça compense !

Ambiance « On vous ment, on vous spolie » en ce joyeux mercredi : aujourd’hui, nous allons causer de tous ces insidieux petits problèmes qui pourrissent nos existences aussi surement qu’un bon vieux tube de René la Taupe. Il t’est sans doute déjà arrivé, en te tortillant pour rentrer dans un affreux jean taille basse ou en dépensant les trois quarts de ton salaire annuel chez Séphora, de souhaiter piétiner tes ovaires et de vouloir naître homme dans une vie future (ne serait-ce que pour regarder le foot à la télé en buvant des bières tièdes sans qu’on te traite de garçon manqué toutes les trois minutes). Parce que rien n’est meilleur que de se plaindre en toute mauvaise foi, voici une liste non-exhaustive des fails de la vie féminine les plus cuisants. C’est parti.

Le bas, la gravité, la vie, la mort

Ces grands fails de la vie féminine basfiles

Ah oui, les bas, ça se file facilement aussi.

Avant, tu laissais les poils de tes mollets mener leur vie en liberté. Mais ça, c’était avant : depuis que Jean-Kévin, ton amoureux de 6ème, t’a comparée à un yéti souffrant de problèmes hormonaux, tu caches tes genoux et ton épilation approximative sous des bas autofixants, achetés un avant-bras chacun chez Monoprix. Dans la rue, tu marches le menton en avant et le popotin en arrière, toute fière de ta féminité nouvellement acquise. Et là, c’est le drame : alors qu’on te confondrait aisément avec Beyoncé (de dos et par temps de brouillard), ton traître bas décide de ne plus s’autofixer à quoi que ce soit et s’échoue lamentablement sur ta cheville.

Moralité : le collant, c’est moche, mais c’est la vie Jeannie.

Les règles, ces infâmes garces

Tu habites dans une province reculée de notre beau royaume Franc, et n’as la possibilité de fricoter qu’avec des poules ou ta main droite. Heureusement, Jean-Kévin vient un week-end sur deux te rendre visite et éclairer ton intérieur de sa brillante lanterne. Alors que tu l’attends avec autant d’impatience que le retour de la Star Academy, un drame sanguinolent (hihihi) se joue dans ta culotte en coton : tes copines les Anglaises ont débarqué et te condamnent à un demi-mois de chasteté.

Moralité : la ménopause, c’est pas que pour les agranulocytoses (j‘sais pas ce que ça veut dire moi non plus, mais ça rime, alors bon).

La blonditude qui tue (quand ça ne te va pas)

Un jour, tu as vu Loana à la télé, et tu as compris qu’il fallait tout changer. Du coup, tu as filé chez le coiffeur le plus proche à la vitesse de Rocco pourchassant un booty, et tu es devenue une cagole une sculpturale blonde platine. Depuis, ta mamie a fait un infarctus, ton papy t’a rayée de son testament et tes pointes ressemblent à des bottes de foin nourries aux OGM et au colorant orange.

Ces grands fails de la vie féminine 2561 225x300

Note à mon moi du futur : ne jamais se faire une décoloration maison achetée dans un magasin discount. Jamais.

Moralité : le châtain, c’est le bien (notez la rime).

Le vernis de l’angoisse

Donnez-moi l’inventeur du vernis, et j’en ferai une descente de lit. Et que celle qui n’a jamais lamentablement échoué dans sa technique manucurale me jette le premier flacon de dissolvant. Et si, toi aussi, tu as connu l’humiliation d’une manucure poilue (ne jamais caresser son chat après la première couche – jamais), tape dans tes mains et chante avec moi la complainte des filles aux ongles moches. Amen.

Moralité : Cuticule ! Cuticule brisée, cuticule outragée, cuticule martyrisée, mais cuticule libéré !

Le talon, ce salaud

Ces grands fails de la vie féminine tlaons

Tu as fantasmé sur ces mignons escarpins pendant 4958 heures, 983 minutes et 09 secondes. Puis tu as craqué, assassinant un peu plus ton maigre compte en banque. Mais au bout d’une semaine, le talon desdites chaussures s’est cassé lamentablement, et un dénivellé de 12 centimètres s’est formé entre ton pied gauche et ton pied droit. Tu as pleuré comme un candidat de Secret Story refoulé au premier prime, et les passants se sont gaussés de ton pas peu assuré (« Vous faites la danse des canards sans la musique mademoiselle ? » « Non, j’ai juste cassé mon talon, CONNARD »).

Moralité : si tu veux pécho ce soir, enfile une charentaise noire.

Et toi ? Quels sont les pires fails féminins à avoir pourri tes journées ?

Ça vous a plu ? Partagez !

295 BIG UP

Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine

Entrez votre email ici :

Cet article a été pondu par Alfredette - Tous ses articles

Amoureuse des mots désuets et des métaphores vaseuses, Alfrédette officie sur Madmoizelle depuis l'an de grâce 2012. En attendant sa lettre pour Poudlard, elle est étudiante à Sciences-Pipo dans l'espoir de devenir dresseuse de pokémons. Dans la vie, elle aime jouer de la double-nasoflûte, porter des chapeaux, imaginer un futur radieux avec Adrien Brody, lire Miller et manger des flanbotti.

Plus de Alfredette sur le web :

Tous les articles Beauté, Chaussures, Collants, De l'art d'échouer..., Humeurs & Humours, Lingerie, Pour rire et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. _Sappho_Sappho

    Le 17 octobre 2012 à 21:01

    Posted by LillyDarma
    Pour autant le sexisme ça commence bien avec "les filles c'est comme ci et les garçons c'est comme ça". C'est presque pas grave, ouais et on est en train de jeter des pierres à personne. Mais ce serait mieux sans.


    Je suis d'accord avec toi, il ne faut jamais faire de généralisation du style "toutes les filles doivent porter des talons" ou "tous les mecs doivent aimer le foot", une fille a la droit de détester le maquillage, un mec a le droit de faire de la danse classique, je suis d'accord à 300%.
    Mais je ne trouve pas que l'article expose une vision si sexiste de la femme ! Il n'est pas dit "je met cet article car je sais qu'absolument toutes les filles portent des talons, des bas, du vernis et ont vécu ce ci ou cela", il n'est pas non plus dit qu'une "vraie" fille se devait de respecter ces critères. Cet article a juste été écrit pour faire rire les filles qui ont connu ce genre de situation et justement rire de certaines images (parfois stéréotypées) de la féminité. Enfin personnellement je le vois comme ça !

    Et n'est-ce pas anti féministe que de dire qu'une fille qui parle vernis et mode n'est pas féministe ?
  2. Pamplemousse-Pamplemousse-

    Le 17 octobre 2012 à 21:08

    En fait je n'adhère pas trop à l'idée "pourquoi forcément séparer filles et garçons", parce que clairement Madmoizelle est un site pour les filles, qui parle de sujets "féminins", donc bon, forcément il faut s'attendre à ce qu'une distinction de genre soit faite…

    Sinon contrairement à d'autres je m'attendais à un article pas très intéressant (je n'ai pas aimé la Typologie des mecs relou) mais en fait ça m'a bien faite rire. Et pourtant je n'aime généralement pas l'humour cliché comme ça.
  3. FabFab

    Le 17 octobre 2012 à 21:29

    Posted by Miss-Lady
    Et n'est-ce pas anti féministe que de dire qu'une fille qui parle vernis et mode n'est pas féministe ?


    Je ne sais pas si c'est "anti-féministe", mais c'est une conception qui nous correspond bien :D

    Il y a des tas de féministes qui considèrent que tout ce qui se rapporte à la """"féminité"""" (je mets plein de guillemets, vous avez vu hein ;)) est anti-féministe, parce que gangrénant, enfermant les femmes dans une image aliénante etc etc.

    Mais nous, sur madmoiZelle, on essaie de dépasser un peu tout ça : on considère que nos lectrices sont suffisamment ouvertes d'esprit pour pouvoir concilier intérêt pour le vernis et la mode —*ou pas si ça les emmerde, qu'elles fassent comme elles veulent — et réflexion féministe de fond.*Tout en étant capable d'avoir le minimum de recul pour pouvoir s'en détacher parfois, comme dans cet article, et même éventuellement d'en rire (parce que oui, vous l'avez remarqué, c'était un article futile et lolilol).
  4. MandorleMandorle

    Le 17 octobre 2012 à 21:45

    Mais personne n'a dit que c'était anti féministe d'aimer le vernis et la mode !
    Ce que certaines Madz ont soulevé, c'est qu'elles trouvaient ce genre d'humour sur les clichés hommes-femmes pas drôle et facile. C'est pas tout à fait la même chose.
  5. Apprentie-DivaApprentie-Diva

    Le 17 octobre 2012 à 21:56

    Du coup, moi qui me revendique féministe, je me sens coupable de trouver ça marrant…

    (en tant que ENFP, je veux tout faire pour que règne un semblant d'harmonie, du coup je m'empresse de dire que cette remarque n'est pas à vocation polémique et met un smiley qui n'a rien à voir :ordi: )
  6. ArrrumArrrum

    Le 18 octobre 2012 à 11:53

    Peut être suis-je un peu trop bête ou quoi mais j'ai quand même pas eu l'impression que l'article faisait des clichés hommes/femmes,puisque de toute façon il n'est question que de femmes…ou qu'il y avait une once de sexisme.

    A aucun moment il est question de mec non?C'est peut être ça le problème?…Mais bon dans le titre on lit quand même "féminine". Donc on comprend bien qu'elle va parler de "trucs de filles". On a le droit quand même de parler de trucs de filles et d'être féministe?
    Et puis je crois que le problème (pour certaines,pas pour moi je trouve ça rigolo ) c'est surtout que le l'article ne se voulait pas exhaustif. Bien entendu il existe d'autres fails ( plus graves, moins clichés peut être) mais là n'était pas le sujet. On sait bien que les articles d'Alfredette sont censés être drôles et léger. Allô auto-dérision! Et je ne crois pas sincèrement qu'elle pense que la vie d'une fille se limite à ça. Elle ne fait pas de cet article une vérité générale et je trouve que c'est franchement poussé que de dire "oui mais attention le sexisme ça commence comme ça". Ça fait un peu maîtresse à penser : "vous vous en rendez pas compte,mais nous on voit!". Je trouve que l'idée qui se cache derrière ce genre de discours est limite condescendante …
    Bon je jette de pierre à personne hein mais j'aurais plutôt tendance à dire "faut faire attention"…à ne pas se faire la guerre entre filles et savoir prendre un peu de recul :happy:
    Et puis comparer ça à Cosmo ou autres ouch quand même…
  7. RoseDavrilRoseDavril

    Le 18 octobre 2012 à 11:57

    Posted by MaryPoppinz
    * Sinon, perso, j'ai du mal à faire l'amour pendant les règles. Pas parce que c'est cra-cra ou quoi (la douche ça existe hein…) mais plutôt parce que j'ai la chouchoute fragilisée et irritée par les protections. Et que les crampes au bas-ventre n'aident pas à la détente !


    Pour ça il y a les coupes menstruelles…
    La coupe menstruelle, cet objet de l'espace

    Et pour la détente, pour peu qu'on se laisse aller 2 secondes, l'ocytocine et les endorphines produites pendant l'acte sont de très bon remèdes ;)
  8. e.g.e.g.

    Le 19 octobre 2012 à 04:27

    ahhhh les talons !!! cette annee ca a ete la catastrophe ><
    des chaussures Temps des Cerises, le talon s'est completement arrache ! j'avais envie de pleurer T_T
    (et d'autres chaussures aussi mais celles la elles etaient vieilles)
    un autre grand fail : faire un brushing mais a cause de l'humidite/pluie/etc… on se retrouve avec une tignasse digne de Simba …
    et la baleine de soutif qui se barre ..c'est pas un fail ca ?
  9. ScratinetteScratinette

    Le 21 octobre 2012 à 18:07

    Cuticule ! Cuticule brisée, cuticule outragée, cuticule martyrisée, mais cuticule libéré ! @Alfrédette je vais finir par croire que tu as été traumatisée par le grand Charles dans ton enfance ;) (ou alors que tu as fait L et que tu l'as eu au programme en terminal … )

    Et sinon je voulais juste ajouter cette phrase de Kate Nash au petit débat sur ce sujet : "Feminism is not a dirty word. It does not mean you hate men, it does not mean you hate girls that have nice legs and a tan, and it does not mean you are a bitch or a dyke, it means that you believe in equality." :coeur:
  10. GandalfGandalf

    Le 21 octobre 2012 à 19:14

    Pour avoir eu une fois ce bâtard de bas autofixant qui s'est retrouvé à moitié retourné sur mes bottes à talons (ce qui a un peu remis en question mon look gothique froide), je dois dire que cet article m'a fait sourire.

    Parce que je me suis honteusement retrouvée dedans.

    … sinon pour éviter les fails vernis, depuis que je suis une Madame installée, le claque joyeusement une petite fortune en manucure. Pouet-pouet.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !