Damien Hirst en sculpture ou l’humour noir d’E.Merino

L’artiste plasticien espagnol Eugenio Merino a trouvé une nouvelle cible pour son actuel travail. Après avoir attaqué le Dalaï Lama en le sculptant une Kalashnikov à la main, ou un Ben Laden effectuant quelques pas de danse, les yeux explosés ou encore un Bush en pleine méditation, Eugenio Merino a placé dans sa ligne de […]

Damien Hirst en sculpture ou l’humour noir d’E.Merino

L’artiste plasticien espagnol Eugenio Merino a trouvé une nouvelle cible pour son actuel travail. Après avoir attaqué le Dalaï Lama en le sculptant une Kalashnikov à la main, ou un Ben Laden effectuant quelques pas de danse, les yeux explosés ou encore un Bush en pleine méditation, Eugenio Merino a placé dans sa ligne de mire l’artiste Damien Hirst.

Rappelez-vous, Damien Hirst est l’artiste n°1 au top des ventes en ce moment (j’en avais parlé ici). Et justement, Eugenio Merino critique, avec dérision, ce succès incroyable et déplacé. Sa sculpture le représente ainsi agenouillé, en état post-suicide mais comme s’il allait juste le faire. L’artiste dit d’ailleurs ceci sur son oeuvre: « Damien Hirst suicides so his works will increase the price even if he dies! », c’est-à-dire qu’il se suicide pour que les prix de ses oeuvres s’envolent.

Le joli site d’ Eugenio Merino, c’est par ici.

Que penses-tu de cette sculpture qui sera présentée pour la première fois à Madrid, à la foire internationale d’art contemporain (ARCO), du 11 au 16 février 2009 ? Osée ? Choquante ? Tu apprécies cet humour noir dénonciateur ou tu trouves ça totalement déplacé ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mami_Honda
    Mami_Honda, Le 30 janvier 2009 à 14h09

    C'est réaliste aussi je trouve , les détails sont bien réussis ! j'adore :blaugh:

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)