Estimez-vous correctement le désir de votre partenaire ?

Il n'est pas toujours facile d'estimer le désir de son/sa partenaire, et d'y réagir. Justine vous livre quelques conseils issus de la psychologie !

Estimez-vous correctement le désir de votre partenaire ?

Pensez-vous connaître votre partenaire ? Êtes-vous capable d’estimer correctement son désir sexuel pour vous ?

Cette question paraît anodine – et la réponse peut paraître évidente : « après X semaines, mois, ou années de relation, bien sûr, je connais mon/ma partenaire sur le bout des doigts ».

Les hommes sous-estimeraient le désir sexuel de leurs partenaires

Une nouvelle recherche, dont les résultats ont été publiés dans le sérieux Journal of Personality and Social Psychology, s’intéresse à ce qu’il se passe en matière de désir dans les couples… Selon cette étude, les hommes auraient tendance à sous-estimer le désir sexuel de leurs partenaires !

Cette observation a de quoi surprendre : dans pléthore d’études, il semble que lorsqu’on les interroge sur le désir potentiel d’inconnues, les hommes ont plutôt tendance à surestimer leurs chances auprès de ces dernières… La recherche qui nous intéresse aujourd’hui suggère donc que les choses seraient un peu différentes dans les couples.

you-me-her-tv-show

Hommes et femmes perçoivent le désir de l’autre différemment

Pour parvenir à ce constat, l’équipe de chercheur•ses, menée par Amy Muise, a interrogé des couples (pour la plupart hétérosexuels, mais pas seulement), formés depuis au moins un mois, dont les membres avaient entre 23 et 61 ans.

Les scientifiques ont proposé aux participant•es de remplir un questionnaire chaque soir, pendant trois semaines, les interrogeant sur leur propre désir sexuel, sur leur perception du désir de leur partenaire, sur la fréquence de leurs rapports, sur leur satisfaction…

Dans la plupart des couples hétérosexuels, les hommes sous-estimeraient significativement le désir sexuel de leur partenaire, alors que les femmes percevraient le désir sexuel de leur conjoint de manière plus juste.

jane-the-virgin-michael

L’observation est similaire au sein des couples homosexuels – toutefois, les chercheur•ses soulignent que la proportion de couples homosexuels dans l’étude reste faible, et que l’observation ne peut donc pas être généralisée sans études complémentaires.

Finalement, selon le contexte, la perception des hommes évolue : lorsqu’ils rencontrent des inconnues, ils surestiment le désir sexuel de l’autre… alors que lorsqu’ils sont dans une relation conjugale, ils le sous-estiment.

Désir mal estimé… relation apaisée ?

A priori, ce résultat n’est pas très enthousiasmant… Mais selon les chercheur•ses, cette sous-estimation pourrait en fait « servir » la relation : en effet, dans l’étude, lorsque les hommes sous-estimaient le désir de leurs partenaires, les partenaires en question déclaraient plus de satisfaction dans le couple. WTF ?!

Les chercheur•ses font l’interprétation suivante : et si sous-estimer le désir de l’autre poussait à essayer de créer le désir ? À faire plus d’efforts ? À rester motivé•e pour séduire notre moitié ?

À lire aussi : Ma rupture, ma perte de désir… et comment je m’en suis sortie

Par ailleurs, sous-estimer le désir de l’autre peut également traduire une peur du rejet du partenaire… et une envie de l’éviter.

En fin de compte, Amy Muise souligne que sa recherche peut aider à réfléchir à la manière dont les couples parlent de leurs désirs, envies, perceptions… pour parvenir à une relation et une sexualité plus épanouies !

Pour aller plus loin…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire