Elinor Jones (Algesiras et Aurore)

Elinor Jones, c’est le nouveau titre de la collection Blackberry dont on a t’a déjà un peu parlé sur Mad’. Je dois dire que dès que j’ai entendu parler de cette bd, j’avais presque trop hâte de la lire. C’est à dire qu’avec un titre si inspirant, avec une couverture si jolie, avec un thème […]

Elinor Jones (Algesiras et Aurore)

Elinor Jones, c’est le nouveau titre de la collection Blackberry dont on a t’a déjà un peu parlé sur Mad’. Je dois dire que dès que j’ai entendu parler de cette bd, j’avais presque trop hâte de la lire. C’est à dire qu’avec un titre si inspirant, avec une couverture si jolie, avec un thème qui me parlait autant (une maison de couture à l’époque victorienne), je m’attendais presque à être déçue. Et bien là que nenni. Comme Chuck Norris en période électorale, I approved Elinor Jones.

Elinor Jones,  jeune couturière prometteuse, arrive pour un nouvel emploi au sein de la maison Tiffany, dont la renommée n’est plus à faire. Elle y rencontre les couturières qui vont devenir ses amies, mais aussi Bianca, la fille de Madame Tiffany, qui est, malgré son jeune âge, la créatrice des modèles sur lesquels Elinor devra travailler, son grand frère, sombre et mystérieux, et Chao et Heng, deux hommes d’origine asiatiques employés par Madame Tiffany, absente à l’arrivée d’Elinor, car parcourant le monde à la recherche d’inspiration et de tissus précieux. La jeune femme va donc entamer son travail avec passion et application, mais elle va aussi rapidement se rendre compte que sous les froufrous et les dentelles, la maison Tiffany recèle plus d’un secret…

Ce huis-clos victorien, au très beau dessin d’inspiration manga, est une petite merveille. Dans ce premier tome on fait la connaissance de tout ce petit monde qui compose la maison Tiffany, et en même temps qu’Elinor, on en découvre quelques secrets. Dans une ambiance féminine, à l’atmosphère poudrée, les apparences sont parfois trompeuses et la timide jeune femme  fera son possible pour garder le sourire en toute circonstance. Mais Elinor n’est pas seule, et même si son quotidien n’est pas de tout repos, elle s’épanouira petit à petit au sein de l’atelier. Un premier tome doux et plein de nuance, aussi bien dans le scénario que dans la superbe mise en couleur, qui ravira toutes les romantiques, grâce à un savant cocktail de personnages attachants et de sensibilité. Un énorme coup de coeur.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elsa
    Elsa, Le 1 février 2010 à 17h12

    Tsiporah;1364879
    En général, je n'aime pas les bd, mais celle-ci me donne très envie !
    J'aime beaucoup les images, et de lire les premières pages m'a mis l'eau à la bouche !

    Par contre je trouve toujours que le rapport prix/temps de lecture est pas top :shifty:
    C'est clair que le prix des bd est un vrai problême et un vrai frein, vu qu'il n'y a pas le même système que pour les romans avec le format livre de poche, qui permet de se payer de bons bouquins moins chers une fois la nouveauté passée. C'est pourquoi j'essaie de chroniquer le meilleur du meilleur, pour aider les madmoizelles à faire le tri dans les sorties ;) Après, un ouvrage comme Elinor Jones par exemple, peut se relire plusieurs fois et surtout, les cases sont jolies et pleines de petits détails, si bien qu'on peut revenir vers le livre même après l'avoir fini et ne pas simplement le 'consommer' en le lisant une seule fois...

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)