Comment gérer la décoloration à domicile ?

Pondu par Annelise le 20 juin 2011     

Meurt-on dans d’atroces souffrances avec une bouteille d’eau oxygénée ? Devient-on jaune poussin comme Lady Gaga ? Ce week-end, j’ai repoussé mes limites capillaires… et je suis encore en vie, sans avoir déboursé 70 euros chez mon coiffeur. Explications.

De nombreuses filles se demandent si se décolorer chez soi est risqué. Je ne te cache pas que les ratés sont nombreux : urban legend de la fille aux cheveux verts, histoires de cheveux en friche et irrécupérables et cris d’horreurs devant la glace. C’est possible, mais pas si tu te prépares avant.

Étape numéro 1 : préparer son matos

La clef d’une aventure capillaire risquée mais réussie tient dans l’organisation. Pour te décolorer tranquille tu auras donc besoin :

  • 2 boites de décolorant (sauf si tu as les cheveux courts) : crucial pour la suite des événements
  • 1 boite de la coloration de ton choix : on ne laisse pas le cheveu « simplement décoloré »
  • Un masque nourrissant : pour récupérer de la matière
  • Un chapeau ou un foulard que tu aimes bien mettre en turban : si ça foire, tu pourras tout de même aller au Franprix en urgence pour chercher une coloration de secours, sans être obligée d’y envoyer ton mec/ta meuf/ta mère, en pleurant à la mort
  • Des nerfs en bonne santé : on n’est pas à l’abri d’un burn out suivi d’un coup de tondeuse

Étape numéro 2 : cibler son objectif

Pourquoi tu te décolores ? Avec ce type d’opération, tu peux :

  • effacer une couleur récalcitrante pour ensuite en faire une nouvelle
  • devenir blonde
  • devenir rousse
  • faire terrain net pour une couleur qui flashe

Perso, j’ai choisi l’option « devenons rousse », sur une chevelure aux racines noir corbeau et aux longueur un peu rouges. Autant dire du travail de précision.

Est-ce que toutes les combinaisons sont possibles ? Oui et non. Une chevelure très colorée (par exemple, plusieurs colorations « noir bleuté » si tu veux passer au platine, c’est le mauvais plan) dégorgera la couleur mais nécessitera plusieurs décolorations pour obtenir un terrain vierge. Pour des cheveux naturels, presque tout est faisable.

Étape 3 : on se lance

Que tes cheveux soient châtains clair ou bruns, tu devras forcément décolorer en deux temps : d’abord les racines, puis les longueurs. Commence par décolorer les racines avec un pinceau de coiffeur (dispo à deux euros dans les Foir’fouille ou magasins de pro), en appliquant le produit uniquement sur quelques centimètres de cheveux. Tu peux laisser poser une vingtaine de minutes/une demie heure, puis tu rinces.

Pourquoi ne pas tout faire en même temps ? Car quand tu essayes de tout décolorer d’un coup : les longueurs mettent plus de temps à décolorer tandis que ton cuir chevelu reste en contact avec le produit. Résultat : tu crames.

Après les racines, donc (cheveux rincés et séchés), tu peux attaquer les longueurs, sans retoucher aux racines. Évidemment l’application est moins minutieuse et plus facile. Tu rinces quand tu vois que les longueurs atteignent une couleur assez claire, sans dépasser les 60 minutes de pose. Au moment de rincer, fais directement un shampoing, car la décoloration a tendance à laisser un toucher poisseux aux cheveux.

Le reste de la journée (ou le soir si tu as commencé l’opération en fin d’après midi), tu laisses poser un masque très nourrissant. N’hésites pas à dormir avec, c’est un peu l’étape qui fait du bien et que le coiffeur ne t’offre jamais.

Après l’épreuve du masque : on rince, on enlève les résidus, et on passe à la couleur !
Pourquoi recolorer par dessus la décoloration ? Quand tu veux devenir blonde, ou rousse, ou tout simplement adopter une couleur plus claire, la recoloration est obligatoire : on a vite fait de se retrouver avec un blond pisseux et terne plutôt que la crinière de lionne dont on rêvait. De plus, la coloration permet d’apporter du brillant, une couleur plus uniforme, et des reflets.

Étape 4 : on entretient

La décoloration t’aura sans doute laissé les cheveux abîmés, et possiblement rêches. Pendant les jours qui suivent, abuse des masques, shampoings doux et après shampoings histoire de limiter les dégâts.

Sélection peroxydée

Comment gérer la décoloration à domicile ? decocheveux

- Crème décolorante Nutrisse de Garnier, environ 9€ : une crème décolorante qui n’agresse pas trop les cheveux, et qui fait perdre plusieurs tons en 40 minutes. La meilleure sur le marché pour ce prix.
- Spray éclaircissant Sheer Blonde John Frieda, 10€ : pour entretenir tes racines avant une colo sans passer de nouveau par le supplice du décolorant (attention, ne marche pas sur les cheveux très foncés)
- Coloration Manic Panic : vous pouvez acheter ces colorations sur le net pour celles qui veulent des couleurs inédites. Bleu, vert, rouge, rose… Tout est possible, mais vous devez recolorer souvent.
- Masque avant shampoing H’suan wen wa de Lush, 12€95 : à laisser poser plusieurs heures, pour des cheveux presque aussi beaux qu’avant leur mise à mort.
- Crème revitalisante intense, Furterer, 24€ : le must pour les décolorations sauvages, il redonne littéralement vie aux cheveux.

Dans tous les cas : on évite les colorations « en 10 minutes », qui risquent de ne pas tenir sur cheveux fraichement décolorés, ainsi que le henné qui, selon sa qualité, peut donner aux cheveux des couleurs étranges (en gros, ça tourne !).

Voilà de quoi aborder la question plus tranquillement, en ayant moins peur de se retrouver avec les cheveux fluos ou bien sans un poil sur le caillou. Dans tous les cas, n’oublie pas qu’en cas de transformation extrême… le plus simple pour éviter les boulettes reste tout de même la case coiffeur.

Ça vous a plu ? Partagez !

144 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Annelise - Tous ses articles

Née de l'union d'un kabuki ardennais et d'une encre à lèvres rouge, Annelise a délaissé son habitation naturelle (un Sephora de province) pour rejoindre madmoiZelle en 2010. Dans la vie, elle aime manger des burritos, tester des produits de beauté et se croire dans un épisode de Gossip Girl.

Plus de Annelise sur le web :

Tous les articles Atelier Technique Beauté, Beauté, Coiffure, Conseils Beauté et aussi La beauté expliquée aux nulles
Les autres papiers parlant de ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Maxxie-GMaxxie-G

    Le 21 juin 2011 à 17:35

    Je décolore mes cheveux depuis 3 ans et je n'ai jamais eu de problèmes, grâce aux conseils d'une amie coiffeuse ;) Grâce à ça, j'ai pu avoir les cheveux roses, violets, et maintenant oranges.
    Mes cheveux sont quand même un peu abîmés mais je fais des soins, et je ne décolore que les racines maintenant.
    Bon, je pense que si mes cheveux avaient été noirs à la base, je ne l'aurais sûrement pas fait, mais je suis châtain clair donc je n'ai pas eu de problème ^^
  2. FouipinFouipin

    Le 26 juin 2011 à 11:48

    Huhuhu.
    J'ai voulu être platine, mais ensuite j'ai pensé à l'entretien que les racines exigeaient, donc je me suis décidée pour du bleu finalement. J'ai dû passer par la case décolo, parce qu'à la base je suis brune foncée noire charbon. Et j'ai dû le faire moi même parce que ma coiffeuse a décrété que je c'était impossible et que le résultat serait moche. Merci, au revoir. Donc hop, c'est parti pour du bricolage maison.

    Première décolo, premier constat : en fait ça douille sévère, la décolo. J'ai l'impression que mon cuir chevelu fait des bulles quoi. Deuxième constat : euh, ça donne quoi une teinture bleue sur un cheveux roux / blond? Du coup ma copine, experte de couleurs chelous, m'a conseillé de faire une autre décolo avant de colorer.

    (2 masques et quelques heures plus tard)

    Deuxième décolo : ah oké, mon crane est à vif là. Et j'ai l'impression de foutre du citron sur une plaie ouverte. Oké, c'est cool. Donc 30 min comme ça avant de rincer? Mais en plus ça pue, comme produit. Ouvrez les fenêtres, ça me prend au nez. (ouais, j'avais les nerfs super à vif à cause de la douleur. En fait c'est mal, d'enchainer 2 décolo. Mieux vaut attendre 2-3 jours)

    Finalement je me suis retrouvée avec un blond vraiment clair, mais pas très unifié. J'ai une pote qui a fait la même chose, et ensuite elle a fonctionné uniquement avec des shampoings pour vieux, genre "retraités, unifiez votre blanc!" et bon, elle a un blanc impeccable.

    Comme prévu j'ai pris la tangente et j'ai appliqué mon bleu par dessus ça. (dédicace à ma coiffeuse : change de métier ma grande, je suis super canon)
    Je décolore mes racines tous les 2 mois parce que mon bleu est foncé et donc ça jure pas trop, et je fais des taaaas de masques hyper hydratants parce que quand même, ton cheveu morfle sévèrement.
  3. DolceVitaDolceVita

    Le 29 juin 2011 à 14:51

    La seule fois de ma vie où je me suis décolorée les cheveux ils sont devenus blancs, mais vraiment, et même avec une couleur blond foncé par dessus je suis restée blonde platine. Je me suis dit "plus jamais".
  4. CharlieBonesCharlieBones

    Le 29 juin 2011 à 21:11

    Ouh je sens que cet article va me servir ! Je veux aussi me faire un ombré hair, et donc garder ma couleur naturelle en haut ( brun foncé presque noir ) , décolorer les longueur, et les recolorer en bleu turquoise.
    Je vais prendre le temps d'y réfléchir, et laisser passer l'été, aussi parce que je veux me refaire une frange mais absolument pas mourir de chaud.. donc j'attend minimum la rentrée :)
  5. AqueuseAqueuse

    Le 06 juillet 2011 à 19:28

    Posted by Grenouille-Verte
    J'ai vraiment envie de tester une couleur flash (un bleu profond, ou un orange vif) mais j'ai peur de ne pas assumer :shifty:
    Surtout à cause de la décoloration, si c'est raté je me dis que ça doit être difficilement rattrapable.

    C'est vrai qu'une photo du final serait sympa, pour voir comment ça rend :)


    moi je rêve souvent d'avoir les cheveux blancs très clairs ^^ mais pareil…. je trouverai ça marrant pendant une heure, mais concrètement, je pense pas que j'arriverai à le supporter pendant plusieurs semaines… et ma couleur naturelle me manquerait.
  6. AqueuseAqueuse

    Le 06 juillet 2011 à 19:30

    Posted by Fouipin
    Huhuhu.
    J'ai voulu être platine, mais ensuite j'ai pensé à l'entretien que les racines exigeaient, donc je me suis décidée pour du bleu finalement. J'ai dû passer par la case décolo, parce qu'à la base je suis brune foncée noire charbon. Et j'ai dû le faire moi même parce que ma coiffeuse a décrété que je c'était impossible et que le résultat serait moche. Merci, au revoir. Donc hop, c'est parti pour du bricolage maison.

    Première décolo, premier constat : en fait ça douille sévère, la décolo. J'ai l'impression que mon cuir chevelu fait des bulles quoi. Deuxième constat : euh, ça donne quoi une teinture bleue sur un cheveux roux / blond? Du coup ma copine, experte de couleurs chelous, m'a conseillé de faire une autre décolo avant de colorer.

    (2 masques et quelques heures plus tard)

    Deuxième décolo : ah oké, mon crane est à vif là. Et j'ai l'impression de foutre du citron sur une plaie ouverte. Oké, c'est cool. Donc 30 min comme ça avant de rincer? Mais en plus ça pue, comme produit. Ouvrez les fenêtres, ça me prend au nez. (ouais, j'avais les nerfs super à vif à cause de la douleur. En fait c'est mal, d'enchainer 2 décolo. Mieux vaut attendre 2-3 jours)

    Finalement je me suis retrouvée avec un blond vraiment clair, mais pas très unifié. J'ai une pote qui a fait la même chose, et ensuite elle a fonctionné uniquement avec des shampoings pour vieux, genre "retraités, unifiez votre blanc!" et bon, elle a un blanc impeccable.

    Comme prévu j'ai pris la tangente et j'ai appliqué mon bleu par dessus ça. (dédicace à ma coiffeuse : change de métier ma grande, je suis super canon)
    Je décolore mes racines tous les 2 mois parce que mon bleu est foncé et donc ça jure pas trop, et je fais des taaaas de masques hyper hydratants parce que quand même, ton cheveu morfle sévèrement.


    ça doit être d'enfer des cheveux bleus :D mais concrètement, ils sont bleu comment ? bleu foncé, bleu … sonic… bleu clair ?
  7. louthetigerlouthetiger

    Le 04 octobre 2011 à 18:12

    Article très intéressant, surtout qu'en cette saison, j'ai souvent envie de prolonger les reflets estivaux sur mes cheveux !

    J'ai une base blond foncé/châtain clair et le spray John Frieda me fait de l'oeil depuis que j'en ai entendu parler…

    L'une d'entre vous l'a-t-elle testé ? Je crois qu'il y a réellement des agents éclaircissants dedans, pas simplement le combo citron+camomille présents dans ses autres produits pour cheveux blonds, donc ça m'inquiète un peu, je me demande si la couleur est naturelle ou si ça peut mal tourner…

    Alors, des John Friedaddict dans la salle ??
  8. P. GarciaP. Garcia

    Le 23 janvier 2012 à 20:21

    c'est marrant le ombré hair de l'article, ça ressemble un peu aux cheveux de ma mère (qu'elle colore en blond jaunasse) quand les racines ont repoussées…

    Sinon c'est normal que je voie aucune photo, ni dans l'article d'Annelise ni dans les posts ?

    Et sinon, me décolorer/recolorer en blonde (je suis châtain clair doré) c'est mon projet de fofolle du moment, mais vu le haut risque de ratage, je vais m'abstenir finalement. :happy:
  9. Lulu-belluleLulu-bellule

    Le 28 août 2012 à 20:19

    Avis aux madmoizelles qui ont les cheveux bleus, roses ou rouges; vous prenez quoi pour laver vos cheveux ? C'est la seule chose qui me fait hésiter à me colorer les cheveux, ne pas savoir quel shampooing serait le plus approprié pour protéger ma couleur le plus longtemps possible…
  10. LaniviaLanivia

    Le 07 juillet 2014 à 22:06

    Je remonte ce topic parce que je suis un peu perdue…. Pour devenir rousse orange vive, quel(le) produit / marque conseilleriez vous?

    Je suis modèle photo du coup j'aimerais eviter les désastres capillaires l'avant veille du shooting x_x

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !