Recette végétarienne : un crumble de légumes

Un de mes meilleurs potes a décidé de devenir végétarien. Depuis, on l’appelle « veggie », on a décidé que sa couleur préférée est le vert et on le soupçonne d’homosexualité latente. Mais ce n’est pas de nos conneries amicales que je suis venue vous parler. On va plutôt parler recette de cuisine, c’est un sujet qui met […]

Recette végétarienne : un crumble de légumes

Un de mes meilleurs potes a décidé de devenir végétarien. Depuis, on l’appelle « veggie », on a décidé que sa couleur préférée est le vert et on le soupçonne d’homosexualité latente. Mais ce n’est pas de nos conneries amicales que je suis venue vous parler. On va plutôt parler recette de cuisine, c’est un sujet qui met plus de gens d’accord.

Passé la phase d’incompréhension (« Et nos virées au KFC ?! Et les knackis englouties sous la tente la dernière fois qu’on a fait un festival ? ») et celle de gentille moquerie (« Et tu vas te mettre à porter des t-shirts en coton bio et à fumer des roulées, aussi ? » ), j’ai été forcée de constater que son choix de ne plus manger de viande était une décision réfléchie ; loin de la passagère lubie dont je me plaisais à l’accuser.

Mon pote veggie le soir où je l'ai invité à dîner (il a tenu à garder l’anonymat)

Si vous aussi vous avez un pote veggie (case à cocher après celles des  potes noir, gay, handicapé, anarchiste et dealer ) ou si vous avez envie de voir si « un repas sans viande peut avoir de quoi rassasier » , la recette ci-dessous est pour vous.

RECETTE DU CRUMBLE AUX LÉGUMES (inspiré de celui que servent les Cafés Leffe)

Ingrédients

  • 3 pommes de terre de taille moyenne
  • 1 poivron rouge
  • 2 carottes
  • 1 courgette
  • 1 gousse d’ail

Pour la « chapelure » du crumble :

  • 5 biscottes
  • 50 grammes de farine
  • 50 grammes de beurre demi-sel
  • de la mozzarella râpée (ici à Berlin, j’en ai trouvé – mais si  dans les supermarchés franças ça n’existe pas, de l’emmental râpé fera tout autant l’affaire)
  • 20 grammes de pignons de pin (pour le côté beau gosse, mais pour tout vous avouer, moi j’en ai pas mis)

Préparation

1. Préchauffez le four à 200 degrés.
2. Coupez le poivron, les carottes, la courgette, les pommes de terre en petits cubes. Émincez l’ail.

3. Chauffez la poêle avec un petit fond d’huile d’olive et ajoutez l’ail quand l’huile se met à frémir.

4. Faire revenir les dés de légumes. Pas plus de 5 minutes : il faut que ceux-ci restent croquants (pensez qu’ils vont ensuite mis au four).

5. Seulement une fois la 4e minute passée, ajoutez une pincée de sel sur les légumes. Pas avant : si on veut garder le croquant à son maximum, il ne faut pas qu’ils dégorgent.

6. Maintenant, occupez vous de la « chapelure » du crumble : prenez un bol, cassez-y 5 biscottes (voire plus, c’est à votre convenance – selon moi, il n’y a jamais trop de biscottes). Technique pour mieux écraser vos biscottes : d’abord les casser à la main, puis avec un verre, faire craquer les plus gros morceaux en appuyant le verre au fond du bol. Attention : ne cherchez pas à broyer en mille miettes les biscottes (des morceaux irréguliers seront plus goûtus, pensez au crumble aux fruits rouges que Mamie fait – même raisonnement ici). Malaxez le tout avec le beurre.

7. Ajoutez vos 50 grammes de farine (ça fait à peu près le 1/3 d’un grand verre ou 1/4 d’une grosse tasse). Et les pignons de pin.

8. Chopez un gros plat à four (privilégiez les plats ni trop profond ni trop large : on cherche à avoir un crumble « épais mais pas trop » , « grand mais pas trop » ). Versez vos dés de légumes dedans.

9. Saupoudrez la chapelure par dessus. Ajoutez de généreuses poignées de fromage râpé.

10. Enfournez pendant 20 minutes, sur la grille du milieu !

Le crumble aux légumes, accompagné de sa salade assaisonnée que surplombe un oeuf au plat (je vous écris un poème, là)

Cette recette est végétarienne, pas végétalienne. Donc vous avez le droit de tricher en ajoutant plus de protéines à votre plat :  un oeuf au plat sur la salade qui accompagne le crumble, par exemple.

Vous verrez, le tout est très surprenant : même sans viande, on est repus après le repas.

Allez, la prochaine fois, je vous testerai peut-être une recette de gastronomie moléculaire. Enfin, avant ça, il faut qu’un de mes potes se dévoue et s’entiche de l’alliance science et cuisine.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Emilie Laystary
    Emilie Laystary, Le 3 février 2011 à 23h23

    S.E.M;2017400
    Justement vous connaissez des sites de recettes végétariennes interessants ?
    J'aime bien celui-ci et celui-là.

    virgul;2017518
    C'est moi ou on a oublié d'indiquer à quel moment on doit utiliser le beurre et la mozza??
    Oups, oui ! Le beurre, il faut le "malaxer" (ahah ce verbe horrible) avec les morceaux de biscottes écrasées.
    Quant à la mozza (ou l'emmental), il s'agit des "généreuses poignées de fromage râpé" mentionné à l'étape 9.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)