Le Cruelty-Free en cosmétique

Les tests sur les animaux, c'est un sujet sensible en cosmétique. Virginie revient sur la nouvelle législation, les labels Cruelty-Free et l'engagement des marques pour nos amis à quatre pattes.

Le Cruelty-Free en cosmétique

Un combat de longue haleine

Le 11 mars dernier, la Commission Européenne a définitivement interdit les tests sur les animaux pour les cosmétiques vendus dans l’Union. La loi dispose que tous les nouveaux produits de beauté qui auront été testés sur des animaux de laboratoire ne pourront pas être commercialisés.

Cette nouvelle a fait grand bruit dans la communauté des amis des bêtes, mais le combat pour interdire les tests ne date pas d’hier et deux lois en faveur des animaux sont déjà passées en 2004 et 2009.

Le problème REACH

Le 11 mars 2013 devait sonner la libération des animaux de laboratoires mais la réalité est moins tendre. Le plan REACH, qui contrôle l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des produits chimiques, oblige à faire des tests sur les ingrédients cosmétiques utilisés en grande quantité en Europe, même lorsqu’il n’y a pas d’alternative aux tests sur les animaux.

REACH laisse aux États de l’Union le droit de décider si l’expérimentation animale est nécessaire ou non.

Pour tenter de calmer les esprits, Bruxelles a annoncé un investissement de près de 238 millions d’euros en 5 ans dans la recherche de solutions de remplacement pour les tests sur les animaux. Lorsqu’on sait que l’industrie des cosmétiques rapporte près de 71 milliards d’euros par an, c’est clairement pas grand-chose…

Il faut savoir que les expérimentations du REACH sont réalisées sans l’accord préalable des marques qui utilisent les ingrédients contrôlés. Ainsi des compagnies comme Lush ont dû faire face au mécontentement de leurs consommateurs suite aux tests sur les animaux du borate de sodium, un ingrédient présent dans leurs savons.

Le programme Leaping Bunny

À la fin des années 90, l’intérêt pour les produits non-testés sur les animaux s’est intensifié et de nombreuses marques de cosmétiques ont commencé à proposer leur propre définition du Cruelty-Free.

Pour que le consommateur puisse s’y retrouver, plusieurs associations pour la protection animale se sont rassemblées pour créer une charte et un seul logo bien reconnaissable. Le « Leaping Bunny » (lapin bondissant) est né !

Pour avoir le droit d’utiliser ce logo sur leurs emballages, les marques de cosmétiques doivent répondre à certains critères plutôt évidents :

  • Aucun produit, ni ingrédient qui le compose, ne doit avoir été testé sur les animaux.
  • La marque doit pouvoir fournir une attestation de ses fournisseurs confirmant qu’ils ne pratiquent pas l’expérimentation animale.
  • La marque doit accepter de pouvoir être contrôlée à tout moment par un organisme indépendant.

Le site propose un moteur de recherche des marques Cruelty-Free.

Beauty Without Bunnies

Beauty Without Bunnnies est un autre programme de reconnaissance des marques de cosmétiques Cruelty-Free. Il a été mis en place par la célèbre PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).

Les conditions d’utilisation du logo de la PETA sur les packagings de cosmétiques sont les mêmes que pour le programme Leaping Bunny.

Le site du programme propose aussi un moteur de recherche des marques qui testent et qui ne testent pas sur les animaux.

Les marques et l’engagement pour le bien-être animal

Les marques de cosmétiques sont de plus en plus nombreuse à se soucier du bien-être animal et, en plus d’afficher les logos Cruelty-Free sur leurs produits, certaines s’engagent corps et âme contre les tests sur les animaux.

La marque de cosmétiques « faits maison » Lush a beaucoup fait parler d’elle suite à ses différentes campagnes contre les tests sur les animaux. En avril 2012, elle a fait installer un mini-laboratoire dans une rue très commerçante de Londres. Une actrice y jouait le rôle d’un animal subissant une batterie de faux tests inspirés de ceux infligés aux animaux par les grands groupes de cosmétiques.

Malheureusement, comme très souvent avec ce genre d’initiative musclée, cette campagne de sensibilisation a plus fait parler d’elle pour sa violence que pour son message.

L’action de The Body Shop contre l’expérimentation animale est moins rentre-dedans mais peut-être plus efficace. La marque, dans toutes ses boutiques, propose de signer une pétition contre les tests sur les animaux et organise des événements plutôt bon enfant comme ce flashmob à Copenhague.

http://www.youtube.com/watch?v=4LmFvd4NB9E

Cruelty-Free et Vegan : trouvez les différences

Il y a une différence entre le Cruelty-Free et le Vegan. Un produit peut être Cruelty-Free sans être Vegan, mais le contraire n’est pas possible. Sans être testé sur les animaux, un produit de beauté peut contenir des ingrédients d’origine animale comme la cire d’abeille, le rouge de cochenille (petites chenilles) ou le sodium tallowate (graisse de ruminant).

Il n’existe pas encore de programme de l’envergure de Leaping Bunny ou de Beauty Without Bunnies pour promouvoir les cosmétiques Vegan, mais deux labels (Certifié Vegan et Vegan society) garantissent des produits cosmétiques formulés sans ingrédients d’origine animale. Voici leurs logos :

Et voilà, tu en sais maintenant plus sur ce qu’est le Cruelty-Free. Si les engagements pour le bien-être animal d’une marque en particulier t’intéressent, n’hésite pas à consulter la rubrique FAQ de son site officiel. Si la question concernant l’expérimentation animale n’y est pas traitée, c’est très certainement que la marque ne veut pas communiquer à ce sujet pour des raisons qui lui sont propres. Je te laisse deviner lesquelles…

Edit : Merci beaucoup à Sera Kim d’avoir partagé ce super tableau sur le forum. Il permet d’en savoir un peu plus sur différents labels et ce qu’ils garantissent.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 58 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ZalaPapote
    ZalaPapote, Le 29 février 2016 à 10h36

    J'aime beaucoup l'initiative de l'article et à l'avenir je ferai plus attention aux produits que j'achète, car il est clair qu'il y a un gros problème concernant le test sur les animaux. J'ai lu toutes vos réactions et ça me plaît de voir qu'il existe des personnes censées, qui veulent faire attention !
    Mais bon, ce qui m'embête c'est que c'est un éternel débat entre les anti et les "pro" test sur les animaux (dans "pro" j'entends les personnes qui en fait ne savent pas qu'il y a des tests fais sur les animaux, rapport à des commentaires que j'ai lu plus haut) et qu'en plus, on est même pas sûr pour certaines marques qui se disent cruelty-free, si elles le sont vraiment. Ca m'fout les boules (même si j'en ai pas :coiffe:) quand même quoi, parce-qu'à ma petite échelle, j'aimerai beaucoup faire plus attention et ne pas acheter des merdouilles qui ont fait souffrir des animaux mais si c'est pour me faire avoir par une marque qui prétend être curelty-free alors que c'est pas vrai, ça me f'rait chier...
    Enfin bon, tout ça pour dire que je ferai plus attention grâce à cet article super intéressant et remercier le partage des sites qui répertorient les marques anti-test :top:

Lire l'intégralité des 58 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)