Ciaté lance la manucure sequin

Ciaté ne s'arrête plus et repousse chaque jour les limites de la manucure. D'ici quelques semaines, tu pourras trouver dans le commerce ce kit étrange, appelé manucure sequin.

La manucure caviar est à peine arrivée dans tous les Sephora de France que, déjà, Ciaté a le regard tourné vers l’avenir. Les petites perles ? Déjà has been. Maintenant, il faut compter sur le sequin.

Cette nouvelle manucure ressemble finalement au caviar ou au velours : vous vernissez votre ongle (avec une glu « attrape paillettes », puis vous le plongez dans les sequins. Quand il ressort, magie : tu as le doigt recouvert de mini-sequins, comme si tu étais Madonna en plein revival disco. Bon, là, comme souvent : il est fortement déconseillé de se gratter le nez, de se curer les dents ou toute autre activité qui nécessite des ongles en milieu humide (je ne suis pas responsable de vos visions salaces).

Puisque c’est comme ça, et que le monde de la manucure qui trempe semble n’avoir aucune limite, je propose les tendances suivantes :

  • La manucure boule de coton : tu te vernis, puis tu poses une petite boule de coton (de préférences les multicolores). Idéal pour une soirée pompon.
  • La manucure bouillon de poule : tu trempes tes ongles dans les petits vermicelles qu’on met dans la soupe.
  • La manucure croquette : plonge ton doigt dans un sac de croquettes (spéciales chaton de préférence, rapport à leur petite taille). Pour attirer tous les matous du quartier.

La manucure sequin sera disponible dès mi-octobre en Angleterre, puis plus tard chez nous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Vekahere
    Vekahere, Le 24 septembre 2012 à 20h20

    Nan mais n'empèche, cette idée de vermicelle-lettre c'est pas si bête, si on arrive à leur donner une chouette couleur, ça peut rendre stylé !

    (Je ne suis pas folle vous savez)

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)