Dossier peaux noires et métissées #3 : les cheveux

Aujourd'hui, pour conclure notre série d'articles spéciale peaux noires et métissées, on s'attaque aux cheveux ! Crépus, frisés, bouclés, secs... bientôt, finie la galère !

Dossier peaux noires et métissées #3 : les cheveux

Les filles métissées ou les filles noires vivent bien souvent un gros drame capillaire. Pourquoi ? Parce qu’en Europe, ça peut être compliqué de trouver des produits de qualité et des prestations soignées. Un peu absurde lorsqu’on sait que des filles blanches peuvent elles aussi avoir les cheveux très frisés ! Aujourd’hui, on vous dit comment soigner des cheveux, aborder ou non le défrisage, choisir ses tissages ou tout simplement les soigner pour une coiffure naturelle.

Un cheveu crépu, c’est quoi ?

Le cheveu crépu est un cheveu qui est sec de nature. En effet, les écailles des cheveux crépus ne sont pas les mêmes que les écailles des cheveux naturellement lisses : elles ont tendance à rester ouvertes et le sébum normal du cuir chevelu ne peut lubrifier le cheveu. De plus, il est très fin, donc s’emmêle facilement et prend du volume, ce qui peut expliquer l’aspect mousseux des chevelures crépues. Ainsi, avoir des cheveux crépus est plus difficile à entretenir que des cheveux lisses, surtout quand on n’utilise pas des produits adaptés. Les produits européens sont bien souvent inadaptés et dessèchent davantage les cheveux crépus alors qu’ils ont besoin d’hydratation.

Un cheveu frisé est-il crépu ?

Pas forcément. Un cheveu frisé est naturellement plus hydraté qu’un cheveux crépu, et il est aussi moins fragile. Néanmoins, un cheveu frisé aura aussi besoin d’hydratation et de soins réguliers, ainsi qu’un démêlage doux. Le cheveu ondulé, lui, est plus brillant qu’un cheveux frisé. Bien souvent, les cheveux ondulés peuvent se contenter de soins classiques, destinés également aux cheveux lisses.

Faut-il forcément défriser ses cheveux ?

Grosse erreur que beaucoup de filles commettent : un défrisage apporte aux cheveux un aspect visuel lisse. Pour autant, cela ne les rendra pas plus sains que de bien s’en occuper et les garder frisés ou crépus. Un défrisage agressif, à base de plaques chauffantes, ou de produits trop chimiques, rendra les cheveux encore plus difficiles à gérer et les abimera à moyen terme. C’est un peu comme si une fille à la peau sèche décidait de se laver chaque soir à la crème à récurer pour enlever ses peaux mortes. Évidemment, si vous tenez vraiment à les avoir lisses, des solutions safe existent, mais dites-vous que des cheveux lisses + abimés c’est quand même plus moche que des cheveux crépus, frisés, mais en bonne santé.

Quels gestes au quotidien ?

Les cheveux crépus (les cheveux frisés également) n’ont pas besoin de shampoings quotidiens qui ne font qu’empirer le manque d’hydratation. L’idéal tourne autour d’un ou deux shampoings par semaine maxi, de préférence des shampoings très doux et formulés pour cheveux secs et/ou crépus car ils sont moins agressifs et plus nourrissants que les shampoings pour cheveux européens. Dans tous les cas, de nombreux coiffeurs conseillent aux cheveux crépus ou frisés d’arrêter les shampoings contenant du Sulfate qui à la longue dessèchent encore plus le cheveux ! On choisit alors des formules à base de cocamidopropyl betaïne (et on s’amuse à déchiffrer les étiquettes en magasin).

Dans tous les cas, ce shampoing doit être suivi d’un après shampoing pour ne pas déshydrater les cheveux, mais on utilise également un avant-shampoing pour les protéger, les démêler et les gainer. L’avant shampoing peut être pratiqué un shampoing sur deux, voire seulement une fois par mois si l’on a des cheveux qui semblent en bonne santé. On peut utiliser également des bains d’huile, très efficaces (en particulier l’huile de Carapate, et l’huile de Coco) pour entretenir ses cheveux tous les 15 jours voire plus en cas de cheveux très abîmés ou fragilisés par des défrisages et/ou des colorations. En revanche, les soins trop riches, comme le beurre de karité en trop grande quantité, peuvent laisser le cheveux terne car justement asphyxié par le « trop-gras ».

Une méthode consiste également à ne plus utiliser de shampoing du tout, c’est le no-poo : au lieu d’utiliser un shampoing, on se lave les cheveux avec un après-shampoing, en utilisant peu d’eau et en démêlant aux doigts pour abimer les cheveux le moins possible.

Dans tous les cas, on n’utilise évidemment pas de peigne à dents serrées qui ne vont absolument pas démêler les cheveux mais au contraire les agresser voire les arracher. Les brosses plates ou les peignes à dents écartées sont beaucoup plus efficaces et doux.
Enfin, la nuit, les cheveux crépus ont tendance à se casser et à s’emmêler. L’idéal est d’utiliser des foulards en satin pour dormir, qui vont protéger les cheveux des frottements.

Je veux me défriser les cheveux, j’utilise quoi ?

Déjà, avant le défrisage, il faut préparer le terrain : quelques jours avant, on se fait un bain d’huile pour nourrir les cheveux, et on ne fait pas le défrisage juste après un shampoing ! Évidemment, si les cheveux sont très abîmés ou que le cuir chevelu est irrité : on oublie tout de suite.

Pour les kits de défrisage à domicile : on en prend des sans soude, et de préférence contenant un agent hydratant et régénérant comme de l’huile d’olive. A domicile, on évite les plaques (trop agressives), et on utilise par la suite des bains d’huile et des soins pour cheveux adaptés aux cheveux défrisés, pour les réhydrater.

En salon : c’est la mode des lissages brésiliens et japonais, qui durent plus longtemps que des défrisages « maison » (bon, vu le prix y’a intérêt) et qui abiment moins les cheveux. Depuis peu, on a appris que certains lissages contenaient une substance pouvant provoquer des maladies du poumon : le formol. La fête quoi. Désormais le défrisage au formol ne se pratique plus mais dans le doute, préférez les lissages estampillés « à la kératine ». Ils vont lisser le cheveux en profondeur, à condition de ne pas attacher ses cheveux, ni les laver ou autre pendant les 72h après être sortie du salon de coiffure. Ca marche, ça dure en moyenne 2 ou 3 mois selon la ténacité du cheveux, mais ça coûte cher (en moyenne entre 150 et 300€).

Comment avoir des tissages qui tiennent ?

Pas de secrets : les meilleurs tissages sont ceux en vrais cheveux. Bien entretenus, ils se gardent très longtemps et se replacent bien. Les tissages en cheveux artificiels ont malheureusement une durée de vie beaucoup plus courte et ne peuvent pas se garder. Qu’ils soient naturels ou artificiels, les tissages doivent s’entretenir à l’aide de sprays et produits adaptés pour garder leur fraicheur et éliminer les bactéries. Des fourreaux anti casse peuvent se porter la nuit pour éviter qu’ils « tirent » et cassent.

Pourquoi je perds mes cheveux ?

La chute de cheveux est très fréquente chez les cheveux crépus et frisés. A cause de leur sècheresse, les cheveux sont naturellement plus cassants moins résistants. Quand on fragilise son cheveu, en faisant par exemple beaucoup de défrisages, des tresses trop serrées ou des brossages agressifs, le follicule pileux part en même temps que le cheveux, et celui-ci ne repousse donc pas ! On fait attention à ce qu’on utilise et on prend soin de ne pas les agresser par des tissages trop lourds.

Sélection shopping

Pour cheveux crépus

Shampoing à l’argan bio Capirelax
Brosse à picots : pour démêler et stimuler le cuir chevelu sans tirer sur les cheveux
Turban de satin, pour dormir la nuit
Mayonnaise pour cheveux, un produit culte
– Huile de coco bio So Bio

Pour cheveux frisés, bouclés

Shampoing Coco Activilong
– Masque ultra cholesterol Dark and Lovely
Brosse de démêlage
– Après shampoing karité Dop
– Masque Karité René Furterer

Pour cheveux ondulés, limite bouclés

– Bain Oléo Curl Kerastase
– Masque à l’argan Evoluderm

———-

Et on n’oublie pas le lancement en beauté cet aprem pour clôturer le dossier : un grand concours avec Ethnicia et un chouette cadeau à gagner !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nanaelim
    Nanaelim, Le 13 décembre 2013 à 1h18

    nanaelim;4508377
    lizou3001;2470619
    Marisol;2164307
    "peaux noires et métissées" ... Je suis blanche comme un cul, et j'ai les cheveux crépus ;)
    Ahah moi aussi je suis blanche et alors j'ai de tout! J'ai même une coiffeuse qui m'a dit une fois qu'elle avait jamais vu des cheveux comme les miens.

    Ah! Mon père c'est pareil, il est blanc comme un cachet d'aspirine mais il a les cheveux crépus. Mais du coup il a décidé de pas les coiffer et ça lui fait des dreads naturellement... Sinon faut qu'il aille chez des coiffeurs spécialisés dans les cheveux crépus.

    Moi j'ai hérité des cheveux hyper fins... Du coup, même s'ils sont juste ondulés ils sont secs, hyper relous à coiffer et il s’emmêlent vite mais comme j'ai quand même des cheveux caucasiens il graissent vite aussi ^^
    Je vais chercher les problèmes de tous cotés!

Lire l'intégralité des 30 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)