J’ai brûlé, sans m’en rendre compte, mon capital soleil (mais je vais agir)

Marina te fait le récit de sa visite au Dermacenter, une boutique au cœur de Paris qui t'aide à mieux connaître ta peau pour mieux en prendre soin !

J’ai brûlé, sans m’en rendre compte, mon capital soleil (mais je vais agir)

Récemment, je me suis rendue au Derma Center, une boutique située dans le Marais à Paris, dans laquelle on retrouve les marques Vichy, La Roche-Posay, Skinceuticals, Roger&Gallet et Sanoflore.

Le Derma Center c’est donc avant tout une parapharmacie mais pas que. Cette boutique propose gratuitement de réaliser un diagnostic de peau grâce à la Visia, un outil qui permet de prendre 8 mesures cutanées : rides, taches pigmentaires, pores dilatés, rugosités, porphyrines (présence de bactéries dans les pores), accumulations de mélanine, rougeurs.

J’y allais le cœur léger, plutôt sereine à vrai dire, parce que ma peau est une préoccupation de chaque instant et que je ne lésine pas sur les moyens pour en prendre soin. La personne qui s’est occupée de moi m’a tout d’abord démaquillée puis installée devant la Visia pour établir mon diagnostic personnalisé.

Bye bye, capital soleil

Les résultats tombent : très beau grain de peau, pas de pores dilatés. Ce qui pourrait sembler anecdotique pour certains sonne pour moi comme une série de compliments délicieux à recevoir, mais j’ai vite été coupée dans mon élan…

« Vous vous protégez du soleil, en général ? »

Franchement je n’ai pas vu venir la question puisque oui je me protège extrêmement bien. L’été je ne m’expose quasiment pas et je cherche systématiquement l’ombre en toutes circonstances parce que d’une je déteste la sensation de brûlure sur mon visage très pâle et de deux j’ai conscience des effets nocifs des rayons du soleil sur la peau.

À lire aussi : J’ai la peau très pâle… et non, je ne suis pas malade !

family-guy-sunburn

« Oui, je me protège bien. »

Visiblement, je m’y prends mal depuis tout ce temps parce que le conseiller m’annonce que j’ai brûlé (au sens propre) 90% de mon capital soleil.

Pour rappel, le capital soleil, d’après le CNRS, c’est :

« L’ensemble des moyens de défense de la peau contre les effets néfastes du soleil. Ce capital est acquis à la naissance, non renouvelable, et dépend du phototype de chaque individu. À chaque type de peau correspondent des caractéristiques et un type de réaction aux agressions notamment celles du soleil. »

Le soleil, à ne pas prendre à la légère

Sur le coup, j’étais dans l’étonnement, mais surtout dans l’incompréhension. Comment une fille comme moi, qui se préoccupe énormément de sa peau, a pu voir son capital soleil réduit à néant ? Vous allez me dire qu’il n’y a pas mort d’homme, et je vous répondrais que c’est pas si bénin. La Visia permet également de voir dans quel état ta peau va évoluer si aucune précaution n’est prise.

En l’occurrence si je continuais à ce rythme là, je pourrais potentiellement me retrouver avec des taches pigmentaires, on a connu plus glamour vous me l’accorderez.

Voici ci-joint le diagnostic de la Visia en images :

diagnostic-visia

Les pourcentages accolés à chaque catégorie expriment le score atteint. En gros, plus le pourcentage est élevé, plus le score est bon.

Par exemple, le score atteint pour la catégorie « texture » s’élève à 97%, ce qui veut dire que je possède une belle peau, sans trop d’imperfections et de défauts cutanés (youpi). Mon résultat le plus faible pour les tâches brunes (10%) rappelle bien que je me suis visiblement trop exposée au soleil ou tout du moins que je ne portais pas une protection solaire adaptée.

À lire aussi : Le soleil, ses bienfaits et ses risques : témoignages, conseils et prévention

J’ai décidé de faire un article pour partager mon expérience et pour sensibiliser à l’importance de se protéger la peau, et ce durant toute l’année.

Les UVA, qui appartiennent à la famille des ultraviolets, ont pour caractéristique de traverser le verre (donc les vitres). Leur pouvoir de pénétration est tel que 20 à 30% de ces rayonnements atteignent le derme moyen. Pour te donner une idée, l’épiderme c’est la couche superficielle de la peau, le derme se situe sous l’épiderme. Donc si les UVA parviennent à traverser l’épiderme (tranquillement), il y a de quoi s’alarmer s’en préoccuper.

Le Derma Center : les points positifs

Tout d’abord, j’ai apprécié les conseils avisés d’une équipe de professionnel•les, qui te donne accès à un outil utilisé par les dermatologues (il existe environ 25 Visia en France, on peut donc considérer cette machine comme relativement rare). Sans cette visite, je n’aurais jamais pu imaginer que ma peau avait subi tant de dommages.

Je suis ravie d’avoir l’information dès maintenant afin de pouvoir faire ce qu’il faut. En plus de cet accueil, j’ai aussi aimé le fait que l’on me propose des produits selon les problématiques mises en lumière par la Visia, sans me forcer à l’achat : c’est du conseil, donc si tu as envie d’acheter tu achètes, si tu ne veux pas personne ne va te courir après dans le Marais avec un sérum à la main.

J’ai bien conscience, une fois de plus, que ce genre de service est accessible à une minorité de la population, car situé en plein cœur de Paris. Je voulais néanmoins en parler car j’ai beaucoup aimé cette expérience, et que si le vent te mène aux alentours du Derma Center, tu seras peut-être tout aussi tentée que moi d’expérimenter la chose !

Sélection d’écrans solaires de ville

Ah, j’oubliais : si tu te demandes à quel moment mettre ton écran solaire de ville, c’est juste après ta crème de jour, et avant ton fond de teint si tu as prévu d’en appliquer !

À lire aussi : Les bases beauté — Le soin du visage

Et toi, ça t’as donné envie d’intégrer un écran solaire de ville dans ta routine de soins ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gabelote
    Gabelote, Le 14 octobre 2016 à 20h32

    Le sujet est intéressant et important mais ça aurait peut être été plus "pro" d'aller demander à un-e dermato indépendant (pas dans le centre quoi) son avis.
    Là encore, je ne suis pas du métier, mais il me semble que la protection solaire chaque jour c'est un poil excessif (surtout quand on voir ce qu'il y a dans ces produits). Jusqu'à preuve du contraire, on est fait (physiquement) pour évoluer à la lumière du soleil. Et, comparativement au reste du règne animal on passe beaucoup de temps loin du soleil (transports, bâtiments, rythme de vie décalé et nocturne...) donc,oui, les périodes de forte exposition sont à proscrire (bronzer deux heures sur une plage c'est sanitairement insensé) mais l'écran solaire tous les jours... je reste dubitative.

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)