5 raisons d’aimer Noël, 5 raisons de détester

Par  |  | 77 Commentaires

C'est bientôt Noël. Emilie vous dresse la liste des points positifs et négatifs de cette journée un peu spéciale.

5 raisons d’aimer Noël, 5 raisons de détester

– Publié initialement le 22 décembre 2011

Elle arrive à grands pas de bottines matelassées, la soirée la plus schizophrène de l’année ! Celle qui vous ravit autant qu’elle vous fait frémir, celle que vous attendez autant que vous craignez ; j’ai nommé la veille de Noël !

Piqûre de rappel de ce qui vous attend bientôt en 10 points : pourquoi Noël c’est bien en 5 points, pourquoi Noël c’est nul en 5 autres.

NOËL C’EST BIEN

1. Vous déconnez avec vos cousin•es

Ce qu’il y a de pratique avec les cousin•es, c’est que ce ne sont ni des ami•es (qui peuvent vous faire la gueule pour x ou y raison) ni des frères et sœurs (qui vous parlent comme du poisson pourri).

Les cousin•es sont les seul•es de la table avec qui vous pourrez rire du brushing de la vieille tante, vous offusquer de l’haleine de papy (=> soit exactement comme en 1998), parler d’une nouvelle application iPhone et raconter votre dernière murge (=> ça ce sont les updates 2011). Ne l’oubliez jamais : dans la jungle du repas de famille, les cousin•es sont vos allié•es.

2. Vous vous goinfrez

Feu d’artifice de saveurs dans la bouche, papillon de bonheur dans l’œsophage, explosions de gargouillis dans le ventre !

Noël, c’est avant tout un défilé de bons petits plats et plein de choses chères que votre porte-monnaie d’étudiant•e vous empêche normalement d’envisager quand vous vous baladez dans les allées du Franprix (saumon fumé, foie gras, etc.).

big-repas-fetes-harry-potter

Ah, et bien sûr : ne dites jamais non aux Tupperwares qu’on vous filera quand vous serez sur le pas de la porte. Vous les ramènerez le soir du 31 chez vos potes.

À lire aussi : Noël végétarien : le guide de survie

3. Vos oncles sont bourrés

Vos oncles subitement deviennent méga drôles. Ils font des blagues plus lourdes que d’habitude et vous avez l’impression d’être dans un sketch de Jean-Marie Bigard.

Vous espérez avoir la même complicité avec votre fratrie.

Ils se prennent par les épaules et rient comme une grande bande de copains, vous êtes en train de visionner un épisode de Parker Lewis ne perd jamais.

Cette sorte de télé-réalité vous émeut et vous espérez secrètement avoir la même complicité plus tard avec vos frères et sœurs. En attendant, ils sont trop jeunes pour boire du champagne.

4. Vous repartez avec des cadeaux

Bien sûr, vous seriez capable de ne vivre que d’amour et d’eau fraîche. Mais votre cœur SENSIBLE l’est aussi à l’avalanche de paquets cadeaux en dessous du sapin, ne mentez pas.

Qu’il s’agisse de trucs que vous avez commandés ou de surprises totales, votre cœur bat toujours autant la chamade et vos mains moites s’excitent à déchirer le papier cadeau kitsch que votre mamie a acheté. Avec un peu de chance, vous recevrez un de nos cadeaux cool mis en avant ?

5.  Tout le monde se met sur son 31

N’oubliez pas la photo de famille ! C’est maintenant ou jamais qu’il faut immortaliser vos oncles, tantes, cousins, neveux, parents, grands-parents : ce soir, ils sont propres, bien habillés, avenants, tout sourire et de bonne humeur.

Remarque glauque mais véridique : ce n’est pas pour rien qu’environ 1/4 des photos utilisées sur les tombes sont des zooms découpés de photos de Noël.

NOËL C’EST NUL

1. Vous êtes le perroquet de la farce

Vos oncles et tantes vous proposent tous les mois ce fameux aller-retour dans les Ardennes pour leur rendre visite, mais bizarrement vous trouvez toujours une excuse pour ne pas y aller.

Alors évidemment, dès qu’ils vous ont sous la main, ils ont envie de TOUT savoir « au fait, tu en es où niveau études ? », « et alors, tu as un petit ami ? Raconte à tati ! ». Est-ce que ça suppose lui expliquer la réforme Licence-Master-Doctorat et lui donner la définition du sexfriend ? Oui pour la première question, non pour la deuxième. D’autres interrogations ?

2. Vous êtes obligé•es de ressortir vos talents (très) cachés de comédien•ne

Pas besoin de mentir entre nous : une bonne partie des cadeaux que vous recevrez seront pourris au possible. Oh merci, un gilet immettable ! Oh, un roman à destination des 12 / 15 ans alors que j’en ai 23 ! Sympa, la casserole anti-adhésive, ça me va droit au cœur !

Consolez vous en vous disant que vous revendrez vos cadeaux pourris sur eBay.

Noël est aussi jour de fête chez les faux culs : quelques heures avant, entraînez vous les zygomatiques devant un miroir, soyez capable de forcer les sourires, de mimer le rire enjoué et de dire « super, merci beaucoup ! » avec un maximum d’entrain. Consolez vous en vous disant que vous revendrez tout sur eBay et ça vous fera toujours de la tune pour aller boire des pintes.

3. Vous vous rappelez pourquoi la famille vous saoule autant

C’est toujours un peu le même schéma : on a passé l’année à éviter les grosses confrontations familiales, et puis faut croire que les décors gnangnan de Noël en centre-ville ont fait leur taf : on se dit que, finalement, Noël est un moment de joie et de partage, et on est super content•es d’aller réveillonner avec toute sa famille. Sauf que vers 22h, bim.

big-guide-survie-repas-famille-fetes-2

On se souvient pourquoi elle nous agace tant, cette famille. Oui, votre tante Isabelle accapare toujours autant la parole, oui votre cousine Sophie est toujours aussi condescendante, non votre cousin Mathias n’a pas arrêté de postillonner et votre oncle César reluque toujours autant le décolleté de la copine de votre grand-frère. Au secours.

4. Vous êtes obligé•es d’être de bonne humeur

Exit le visage assombri, fatigué ou blasé. On attend de vous que vous soyez de bonne humeur ! Gardez en tête que si vous tirez la tronche, tout le monde va vous tomber dessus pour savoir pourquoi.

Essayez donc de maintenir un petit sourire de circonstance, constant et régulier, et personne ne viendra vous faire chier. Ne soyez pas de mauvaise humeur : c’est le souvenir que vos 7 oncles, 5 cousines, 3 cousins, 8 tantes… garderont de vous toute l’année.

5. Vous êtes tenu•es de supporter le stress de Maman

Si Noël, cette année, c’est chez vous, BINGO vous avez le billet gagnant : la femme qui vous a porté 9 mois durant va vous faire chier 6 heures durant.

Bon courage si vous fêtez Noël chez vous.

La table n’est pas faite, cette fourchette est sale, la dinde est mal cuite, il n’y a pas assez d’œufs de cabillaud, les huîtres sont mauvaises, la bûche est tombée à l’envers sur le parking des courses, AHHHHH oui,  votre mère est stressée et elle vous le fait payer à coup de longues jérémiades aiguës et autres complaintes qui vous cassent les oreilles.

Oh, et bien sûr : stressée vous aussi, vous ferez tout à l’envers et elle sera encore plus stressée après. Super ambiance.

À lire aussi : 3 idées de playlists pour gérer le stress

Ceci dit, ne spoilons pas plus cette charmante soirée qui vous attend bientôt. Et Noël reste un moment de convivialité, d’amour, de partage, de retrouvailles. Et de bonne graille (!)

Joyeux Noël à tou•tes !

À lire aussi : Pourquoi je préfère fêter Noël entre amis, plutôt qu’en famille

LA MADBOX GIRL POWER

8 surprises personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Emilie Laystary


Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • MaryPoppinz
    MaryPoppinz, Le 19 décembre 2016 à 10h34

    Ma belle-mère a trouvé le bon truc pour le repas de Noël en petit comité (à 6), bon, cool, et zen : le platal de fruits de mer ! Même si je n'aime que les crevettes et langoustines ou chais pas quoi là, ben je trouve que c'est une super idée.
    Déjà, j'en mange jamais, et je trouve ça bon et fin.
    Ensuite, c'est froid, donc pas de stress pour préparer le repas.
    Enfin, y'a de la mayo, et tout le monde bouffe avec les doigts, et c'est cool !
    Avec qqs machins à grignoter en apéro (genre hop, une tranche de saumon, un toast, boum, t'as ton apéro).
    Et un dessert simplissime.
    Après, j'avoue, c'est balo pour ceux qui n'aiment pas le poisson, et ça reste un peu cheros si c'est toi qui régales, mais je trouve ça coolos quand même !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!