Découvre les métiers de 3 femmes qui bossent à la SNCF !


Amélie, Aïcha et Karla bossent toutes les trois à la SNCF, mais à des postes bien différents ! Elles te racontent leur métier et leurs tâches, pour te faire découvrir le secteur du transport ferroviaire.

Découvre les métiers de 3 femmes qui bossent à la SNCF !

Publié le 30 juin 2020

En partenariat avec la SNCF (notre Manifeste)

madmoiZelle et la SNCF

Connais-tu toutes les professions qu’il est possible d’exercer à la SNCF ? Tu te dis qu’en tant que jeune femme, les métiers qui gravitent autour du rail ne sont pas faits pour toi ? Ou tu n’y as peut-être tout simplement jamais songé ?

C’est bien là l’objet du partenariat entre madmoiZelle et la SNCF !

La société nationale des chemins de fer français recrute 4 500 personnes en CDI cette année, et tous les postes à pourvoir sont tout à fait accessibles aux hommes comme aux femmes.

Chez madmoiZelle, nous avons donc saisi cette opportunité de partenariat pour t’ouvrir un peu plus le champ des possibles.

Si tu souhaites lire tous nos contenus en partenariat avec la SNCF et la découvrir sous de nouvelles coutures, tu peux lire les articles suivants :

Savais-tu que la SNCF regroupe énormément de corps de métiers et une multiplicité impressionnante de jobs ?

Bien sûr, ça paraît évident quand on pense à l’immensité du réseau ferré français, mais avant de m’y pencher pour t’en parler, eh bien… je n’y avais moi-même jamais songé !

Pour te donner une image et des perspectives plus précises et concrètes si tu t’intéresses aux métiers du ferroviaire, je te propose de rencontrer Karla, Aïcha et Amélie. Elles vont te raconter en détails leur job à la SNCF, leurs tâches, et ce qui fait qu’elles kiffent leurs journées !

Karla, cheffe d’équipes installations télécom à la SNCF

Karla a 28 ans, elle est cheffe d’équipes dans les installations télécom à la SNCF, et son poste consiste en trois axes principaux : le management de la production, de la sécurité et des équipes de son unité :

« Mes équipes et moi, nous maintenons des installations de télécommunications en Haute-Savoie, en Isère, dans l’Ain, en Savoie et dans la région Sud-Est (pour la radio).

Ces installations comprennent la téléphonie ferroviaire (commutateurs téléphoniques des gares, téléphones de signaux et d’alarme), les périphériques audiovisuels d’informations aux voyageurs, la vidéo protection… entre autres !

Ce sont des installations de haute importance qui permettent, en concomitance avec les métiers de la maintenance de la voie, de garantir la sécurité de la circulation des trains pour tous et toutes.

En ce qui concerne la sécurité, je suis chargée de détecter les situations à risques et de mettre en place des mesures pour les éviter.

Côté production, mes équipes et moi sommes en charge du maintien des installations télécoms ainsi que de l’évolution et du suivi de ces dernières.

En termes pratiques, mon poste exige de la coordination des ressources humaines et des matériaux pour que la maintenance préventive et corrective soit réalisée à temps, en toute sécurité.

Concernant le management, j’ai pour rôle d’animer et assurer la cohésion de l’équipe. J’adapte aussi les journées de service en fonction des collaborateurs et collaboratrices avec le planning de maintenance revu hebdomadairement.

Je me situe entre le terrain et la haute direction de mon établissement, ce qui me donne un rôle crucial dans la communication montante et descendante sur les directives de l’entreprise et de la production dans ces deux sens. »

Diplômée en ingénierie de l’énergie électrique au Brésil, Karla a par la suite intégré une école d’ingénieurs à Grenoble puis fait un stage de fin d’études dans le domaine du management des projets de distribution d’énergie.

En 2018, après plusieurs expériences professionnelles, notamment dans le raccordement électrique autour de l’Amazonie, Karla a postulé à la SNCF :

« J’ai démarré mes missions rapidement après avoir passé le processus de recrutement de l’entreprise (évaluations de la personnalité, des connaissances métier et des aptitudes, mise en situation collective, entretiens, et tests médicaux).

Embauchée en tant que jeune cadre, j’ai suivi pendant presque un an une formation interne qui alternait entre formation théorique et formation de terrain.

Ce parcours est extrêmement important pour nous former sur la sécurité, les installations et le fonctionnement du ferroviaire.

Le sens du service public de la SNCF m’attirait. Il s’agit d’une entreprise qui n’oublie pas les missions et les valeurs historiques qu’elle porte depuis son origine.

J’ai toujours eu l’ambition de travailler dans un grand groupe qui me permettrait de rendre ma petite contribution à la société dans laquelle je vis.

Je considère que la SNCF et moi nous partageons des valeurs fondamentales telles que le courage, la responsabilité et la confiance. »

Du terrain, du technique, de l’humain… le poste de Karla est très diversifié, et c’est ce qu’elle adore !

« Un aspect très passionnant de mon boulot est ma proximité avec le terrain.

Plus j’avance en expérience plus je me rends compte de la diversité de mon activité. Il n’y a pas moyen de m’ennuyer… la semaine démarre et finit très vite, je ne vois pas le temps passer !

À savoir que le poste est soumis à la prise d’astreintes, ce qui rajoute de l’adrénaline de temps en temps (surtout à 3h du matin le samedi). »

Des phrases décourageantes, Karla en a entendu un paquet tout au long de son parcours !

Mais aujourd’hui elle est heureuse d’avoir réussi à devenir ce qu’elle voulait : une femme dans un milieu masculin à un poste qui lui plaît.

« Je suis dans un milieu très masculin, où voir une jeune femme ingénieure choque parfois.

Je suis contente de casser les clichés et de pouvoir être un exemple pour des filles qui ont entendu ou entendent encore…

— Il faut choisir un métier plus délicat.
— Ça va être trop dur.
— Tu es SÛRE de faire des études d’ingénieur ?
— Si tu as envie de faire des études difficiles, il faut plutôt faire médecine car il y aura plus de femmes qu’à l’école d’ingé…

Je crois sincèrement qu’on peut être celui ou celle qu’on veut, à force de travail et de volonté. »

Aïcha, ingénieure d’études génie civil

Aïcha a 30 ans, elle est ingénieure d’études en génie civile à la SNCF, et si toi non plus tu n’as aucune idée de ce qui se cache derrière ces termes, elle t’explique sa fonction plus en détails !

« J’interviens dans des projets dédiés aux infrastructures ferroviaires, des ouvrages comme les tunnels, les ponts, les ouvrages de soutènement ou les passerelles.

Je travaille sur des projets de régénération d’ouvrages existants afin d’assurer leur pérennité et de les maintenir en sécurité vis-à-vis des risques ferroviaires.

Je participe également à des opérations de développement pour la création de nouvelles constructions formant le réseau ferré de demain.

Mon métier consiste à étudier les différents choix techniques possibles pour ces projets, leurs coûts et leur faisabilité.

Je suis amenée, par ailleurs, à apporter des solutions techniques appropriées et surtout conformes avec la réglementation en vigueur et les impératifs de la SNCF en matière de sécurité ferroviaire. »

Actuellement en poste au sein d’une équipe de Maîtrise d’Œuvre Études, les tâches d’Aïcha portent principalement sur la conception et le suivi des travaux Ouvrages d’Art :

« Je réalise des études de conception et de dimensionnement en phase amont du projet, et j’assure des missions visa où je vérifie les documents d’exécution des entreprises pendant la réalisation des travaux

Je produis des documents techniques comme des notes de calculs, ou des notes méthodologiques, j’établis l’estimation des coûts des travaux à réaliser et j’optimise au mieux les plannings de ces travaux afin de respecter les délais des interventions tout en prenant en compte les contraintes liées à la circulation.

Mon métier nécessite un grand travail d’équipe : nous échangeons beaucoup entre collègues et nous partageons nos connaissances et nos retours d’expérience, toujours dans le but d’améliorer notre travail et d’optimiser les solutions proposées.

En plus du travail au bureau, je suis amenée à faire des visites sur site.

Celles-ci me permettent de prendre connaissance des différentes particularités du terrain et d’appréhender au préalable les éventuelles réparations à effectuer sur un ouvrage donné. »

Pour arriver à ce poste, Aïcha a elle aussi intégré une école d’ingénieurs au Maroc avant d’intégrer un Master français spécialisé dans le calcul des structures :

« J’ai décidé de me lancer dans ce métier au sein de la SNCF car la richesse et la complexité du système ferroviaire font de lui un milieu favorable à la performance et à la montée en compétences. »

S’épanouir au poste d’ingénieure d’études génie civile à la SNCF

Ce qu’aime Aïcha dans son poste à la SNCF, c’est la complexité du domaine ferroviaire, qui la passionne :

« Je me sens privilégiée de travailler sur un patrimoine aussi riche et diversifié, constitué d’Ouvrages d’Art historiques. C’est un métier exigeant certes, mais très plaisant.

La complexité du domaine ferroviaire me pousse passionnément à apprendre de nouvelles technicités et à m’impliquer davantage dans mes missions.

Sur le plan relationnel, j’aime bien être en lien direct avec d’autres personnes et travailler dans une ambiance où l’aspect humain est placé en premier.

Je m’épanouis pleinement dans mes missions car chaque projet a ses spécificités techniques et contextuelles ; cela demande, en permanence, une réflexion particulière.

Enfin, la SNCF offre des opportunités de carrières ouvertes sur un périmètre assez étendu. Ce qui me permet d’assurer une bonne évolution pour mon projet professionnel et de relever de nouveaux défis. »

Si tu te demandes si un tel poste est fait pour toi, Aïcha énumère les qualités humaines qui, selon elle, sont essentielles pour s’épanouir à ce poste :

« Outre une formation technique spécialisée et une bonne connaissance de la réglementation en vigueur, ce métier demande beaucoup d’investissement.

La motivation et la passion pour accomplir les missions sont deux qualités essentielles.

Il faut également avoir un bon relationnel et une bonne écoute, parce que ce sont souvent les collègues qui ont des solutions aux problèmes. Il faut savoir les écouter et partager leur expertise. »

Amélie, agente de maintenance électrique des trains à la SNCF

À 32 ans, Amélie bosse depuis 2017 en tant qu’Agente de maintenance électrique dans un centre de maintenance des trains à Lille :

« Mon travail consiste à rénover les trains.

Actuellement dans notre bâtiment nous avons les rames du RER D de Paris, on effectue plusieurs tâches électriques comme du changement d’éclairage, installation de nouvelles prises USB pour les voyageurs et voyageuses…

Pour ce projet, le temps d’intervention sur les rames est vraiment court, ce qui implique une très bonne organisation afin de pouvoir les remettre en circulation dans les plus brefs délais.

J’ai aussi effectué la rénovation des rames Eurostar, à savoir le changement d’éclairage et l’installation de borniers (branchements de câbles), des modifications dans les armoires électriques, des changements de pièces…

Nous les rendons plus modernes et plus fiables pour effectuer des milliers de kilomètres. »

Amélie a un diplôme d’électricienne d’équipement et plusieurs formations à son actif :

  • Câblage ferroviaire
  • Serrage au couple
  • Assemblage boulonné

Être une femme agente de maintenance électrique à la SNCF

Pour elle non plus, ce poste à la SNCF n’était pas un premier choix de carrière :

« C’est suite à la visite dans un centre de formation que j’ai découvert la formation de câblage ferroviaire.

Il y avait beaucoup de demandes dans la région donc je me suis lancée dans ce domaine, et je n’ai aucun regret car cela m’a permis d’intégrer plusieurs entreprises dont la SNCF !

Être une femme dans ce milieu très masculin peut s’avérer délicat, c’est pour cela qu’il faut absolument avoir du caractère et ne pas se laisser faire.

Depuis que je bosse dans ce milieu, j’effectue exactement les mêmes tâches qu’un homme, et ça permet de montrer aux mecs qu’une femme sait faire les mêmes choses qu’eux ! »

Les métiers proposés par la SNCF t’intéressent ?

Si tu veux en savoir plus sur les différents métiers proposés par la SNCF, n’hésite pas à aller faire un tour sur le site emploi de la SNCF !

Est-ce que tu connaissais les métiers de Karla, Amélie et Aïcha ? Est-ce que tu vois de nouvelles opportunités de carrière se dessiner après cet article ? Dis-moi tout !

À lire aussi : Je bosse au quotidien sur des chantiers, et je kiffe ma vie !

Océane Viala

Océane Viala

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

Table

Cheminote du RER D au rapport !
J'ai trouvé ces témoignages super intéressants, car il est vrai que cette entreprise propose une grosse diversité de métiers.
Et, forcément, j'ai envie de remercier Amélie & son équipe qui chouchoutent "nos" trains :v:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!