Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture

The Lady Grey, le conte de Noël de Marion Cotillard pour Dior

Si je vous dis Marion Cotillard et Ian Mc Kellen (aka Gandalf), vous pensez sans doute prochain blockbuster à venir ?

the lady grey london

Et bien détrompez-vous, gentes dames, il s’agit en fait du dernier volet de la campagne pour le sac Lady Dior dont l’égérie est Marion Cotillard. La saga est divisée en quatre parties pour quatre histoires différentes qui prennent place à différents endroits du globe. Les films ont été distillés un-à-un comme autant d’opus pour chacun des sacs.

The Lady noir Affair d’abord, tourné à Paris et filmé par le réalisateur fétiche de Marion, Olivier Dahan. Le film s’apparente à un polar des années 50, on y voit Marion en femme Hitchcokienne passant de brune à blonde, échapper à ses poursuivants en prenant la poudre d’escampette au sommet de la tour Eiffel.

http://www.youtube.com/watch?v=EJDmynA-g8U

The Lady rouge ensuite qui a lieu à New York et se présente comme un clip de rock dans lequel Marion chante pour de vrai avec les Franz Ferdinand ce second volet est réalisé par Jonas Akerlund qui a notamment réalisé un grand nombre des clips de Lady gaga dont Paparazzi.

http://www.youtube.com/watch?v=ief8o5LH7Ig

Puis vient The Lady blue qui prend place à Shangaï et est dirigé par, attention accrochez-vous, David Lynch – rien que ça. On y voit Marion Cotillard femme tourmentée qui voit soudainement apparaître dans la chambre de son hôtel de luxe à Shanghai, le sac iconique. On retrouve l’atmosphère étrange et angoissante, signature reconnaissable du maître Lynch.

http://www.youtube.com/watch?v=7gmisZlnyRM

Enfin The Lady Grey, dernier volet apothéose de la saga se déroule à… allez je vous le donne en mille… Londres ! Réalisé par John Cameron Mitchell, il est de loin mon préféré, ne serait-ce que pour l’interprétation touchante de sir Ian Mc Kellen, en infirme subjugué par la beauté vénéneuse de la meneuse de revue Marion. Cette dernière est représentée en aphrodite reprenant la fameuse scène de danse/séduction de Salma Hayek dans Une nuit en Enfer. Tout y est beau, les costumes, le maquillage, les coiffures, le stylisme… et sir Ian surtout.

http://www.youtube.com/watch?v=b0685ZaffLo

Et en bonus, la géniale scène du film de Robert Rodriguez, featuring Salma Hayek.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

8
Avatar de Elya
25 décembre 2010 à 12h12
Elya
J'ai trouvé les films chiants, en fait. Par contre, Marion Cotillard est terriblement jolie, et bon sang ce que ça m'énerve !
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Culture

Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

4
Source : TF1 - Le 20h - Capture d'écran
Séries

Une série de fiction sur Brigitte Macron serait en préparation

4
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

La pop culture s'écrit au féminin