Live now
Live now
Masquer
Sydney Sweeney
Féminisme

Sydney Sweeney est fière de son travail dans Euphoria, « mais personne n’en parle parce que je suis dénudée »

Sydney Sweeney, l’un des rôles-phares de la série Euphoria, s’est confiée sur sa performance d’actrice qui, selon elle, n’est pas assez reconnue pour une raison très sexiste : son personnage se dénude.

Qu’on aime ou non le personnage de Cassie dans Euphoria, il est indéniable que Sydney Sweeney qui l’incarne est une merveilleuse actrice. C’est d’ailleurs loin d’être sa première expérience professionnelle : elle a joué dans de prestigieuses séries telles que The White Lotus, Everything Sucks! ou encore The Handmaid’s Tale.

L’actrice s’est récemment confiée dans une interview pour The Independent où elle déplore le manque de reconnaissance que l’on peut avoir pour son travail. La raison ? Son personnage est très souvent dénudé.

Sydney Sweeney

Des standards sexistes qui persistent

Le fait qu’une femme se dénude à l’écran, bien que très fréquent à cause du male gaze dominant dans l’industrie du cinéma, n’est pas très bien vu. Le principe sexiste selon lequel une femme qui se dénude n’est pas respectable affecte également les actrices. Sydney Sweeney explique dans l’interview :

« Je suis très fière de mon travail dans Euphoria. J’ai toujours pensé que c’était une belle performance. Mais personne n’en parle parce que je suis dénudée. Alors que, quand je joue dans The White Lotus, tout d’un coup, les critiques y prêtent attention. »

Le personnage de Cassie est souvent dans des scènes de sexe et il est vrai que la nudité est présente dans la majorité d’entre elles. On peut aussi souligner que beaucoup d’hommes sont montrés nus (dont leur pénis) dans Euphoria, et ce n’est pas forcément quelque chose qu’on a l’habitude de voir à l’écran.

Très souvent, on verra au maximum les fesses d’un garçon, mais on aura aucun problème à montrer une femme nue en long, en large, et en travers. La série traite la nudité de manière assez égalitaire, sans montrer plus de femmes nues que d’hommes nus.

Mais comme pour toutes les choses de notre société, il y a un double standard, et Sydney Sweeney l’a bien compris :

« Quand un homme tourne une scène de sexe, ou qu’il montre son corps, on lui donne quand même un prix et il est couvert d’éloges. Mais si c’est une femme qui fait cela, c’est complètement différent. » 

Cassie, un personnage complexe

C’est assez déplorable que l’actrice ne soit pas reconnue pour son talent. De plus, si on s’attarde sur son personnage dans Euphoria, on comprend vite que sa relation à son corps et aux relations amoureuses et sexuelles sont très complexes.

Elle n’a pas très confiance en elle, elle a été manipulée par des garçons malintentionnés, et la nudité du personnage permet aussi de comprendre cela.

Sydney Sweeney a tenu à préciser dans son interview que personne ne l’a forcée à se dénuder pour des scènes :

« Il y a eu des moments où Cassie devait se retrouver seins nus, et où je disais à Sam [le showrunner, ndlr] “Je ne pense pas vraiment que ce soit nécessaire dans cette scène”. Il me disait alors “OK, on n’en a pas besoin”. 

Je n’ai jamais eu l’impression que Sam me poussait à le faire, ou bien qu’il essayait coûte que coûte d’incorporer une scène de nudité dans la série. Quand je ne le souhaitais pas, il ne m’obligeait pas. »

Encore heureux que personne n’ait forcé l’actrice à se montrer nue ! Il est important de rappeler que les acteurs sont accompagnés pour les scènes de sexes sur les tournages par des coordinateurs d’intimité et que ce n’est pas du tout une chose anodine que de jouer sans vêtements.

Devoir jouer une scène de sexe et être dénudé est tout aussi compliqué à faire que n’importe quelle autre performance, peut-être même plus. Sydney Sweeney fait partie d’un casting de jeunes femmes impressionnantes dans la série Euphoria et elle ne devrait pas se sentir dénigrée pour son rôle, qu’elle incarne parfaitement.

À lire aussi : Actrice X et influenceuse céréales : qui est la petite nouvelle d’Euphoria, Chloé Cherry (Faye) ?

Crédit photo : Instagram de Euphoria


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

4
Avatar de jeanstrouedelalife
27 janvier 2022 à 20h01
jeanstrouedelalife
@Esturgeon je suis d'accord avec ce que tu as dit. Pareil, la série m'a dérangée, à l'exception de Rue, toutes les filles se font avoir, se font écraser par les hommes ou le patriarcat : Maddie avec Nate, Cassie avec tous les mecs qu'elle rencontre, Kat dans son jeu de déesse du sexe, Jules pareil avec les hommes qu'elle fréquente. Elles sont toutes prises pour des idiotes ou simplement des poupées par les hommes, et à coté de ca, lorsqu'elle sont dans des tenues sexy ou dans des situations où elles se sexualisent, elles sont présentées comme des femmes qui ont le pouvoir. Ce qui n'est pas le cas. Et comme cette esthétique, paillettes, tenues sexy etc plait, ce n'est pas présenté comme un piège. Enfin j'ai encore l'impression qu'on nous fait croire qu'on prend le pouvoir en nous sexualisant, et ca me dérange. Par ailleurs, je n'ai pas le souvenir d'une seule scène de sexe un peu sensuelle, elles sont toutes plutôt hard-core, surtout pour des adolescents.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva / Midjourney
Déclic

Ed, 38 ans : « Je vois le couple classique plutôt comme une TPE que comme une relation »

3
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicide à Montpellier : « Notre vision de la vieillesse empêche de politiser les violences sur les séniores »

2
Laurène Daycard
Féminisme

Laurène Daycard : « Notre société est malade de sa fascination pour les bourreaux »

3
Source : Getty Image / MARIA DUBOVA
Féminisme

Ève, 42 ans : « Quand il m’a demandé où était le nettoyant après six mois de vie commune, j’ai pleuré »

5
Source : Capture écran YouTube
Société

Attaque du Hamas : des assos féministes bientôt privées de subventions pour des propos « ambigus » ?

3
Euphémie
Déclic

Euphémie, 28 ans : « Pour moi, on ne peut pas être féministe et de droite » 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-22T105711.943
Société

Selon le HCE, les hommes se sentiraient menacés par le féminisme (rien que ça)

3
Source : Kristina Paukshtite / Pexels
Daronne

Réarmement démographique : « Ce discours nataliste fait écho à un imaginaire très ancré à l’extrême droite »

Source : Capture vidéo / Flickr - Victoria Pickering
Politique

Les propos d’Emmanuel Macron sur le « réarmement démographique » inquiètent les féministes

15
Source : Canva
Déclic

Maëva, 20 ans : « Ma famille s’obstine à défendre des personnes indéfendables »

2

La société s'écrit au féminin