Live now
Live now
Masquer
semaine-internationale-lutte-harcelement-de-rue-2017
Société

C’est la Semaine de Lutte contre le Harcèlement de Rue !

C’est le moment de sensibiliser ! Du 3 au 9 avril, c’est la semaine internationale de lutte contre le harcèlement de rue. Des actions sont prévues dans le monde entier.

Du 3 au 9 avril, c’est la semaine internationale de lutte contre le harcèlement de rue. Le but : sensibiliser à ce problème qui reste aujourd’hui une épuisante banalité.

À lire aussi : Le harcèlement de rue des « cols blancs », une réalité passée sous silence

Cette année encore, des organismes de plusieurs nationalités se mobilisent. Le site officiel de l’événement Meet us on the street recense 35 pays participants en 2016 : l’occasion de réaliser que ce souci reste ancré dans de nombreux États.

En ligne, créer le débat autour du harcèlement de rue

On passe une bonne partie de notre temps sur les réseaux sociaux. Paye Ta Shnek a donc choisi ce canal pour faire passer son message. Des visuels simples constitués d’un fond de couleur et de textes écrits en gros, afin de marquer les esprits.

Selon Anaïs Bourdet, initiatrice du projet, la page Facebook et le Tumblr du mouvement ont deux buts :

« L’idée c’est de créer un espace sur lequel on se libère la parole, on se soutient.

Mais aussi de créer un côté viral : c’est quand les personnes partagent nos messages sur les réseaux sociaux que le débat s’ouvre, que les conversations individuelles invitent à réfléchir. »

La semaine internationale de lutte contre le harcèlement de rue, c’est une occasion de plus pour faire comprendre aux personnes qui ont ce comportement qu’elles doivent en changer.

À lire aussi : Diglee, les harceleurs et les passagères du métro

Mais c’est aussi un moment qui s’adresse aux victimes, qui permet une prise de conscience.

« Dans mes discussions privées avec mes amies, je me rends parfois compte qu’elles pensent ne jamais avoir subi ça.

Et puis en cherchant bien, en listant les attaques potentielles, elles réalisent qu’en fait si, elles n’avaient juste pas conscience que c’était grave.

Se rendre compte que c’est pas normal, de notre légitimité à dire non, c’est la première marche à gravir. »

Sur le terrain, appeler à une prise de conscience autour du harcèlement de rue

Sur le terrain, on peut faire confiance à Stop Harcèlement de rue pour faire passer le message. L’association sensibilise grâce à des actions dans l’espace public

. Celles-ci sont portées par des antennes locales de l’organisation, présentes dans plusieurs grandes villes de France.

Cette année, à l’occasion de la semaine internationale, l’association lance l’opération Qui manque de tenue dans la rue : une campagne d’affichage représentant les tenues stéréotypées de plusieurs femmes.

stop-harcelement1

Le but : faire comprendre que le look des femmes dans la rue ne sera jamais le problème. Ceux qui manquent de tenue, ce sont ceux qui les insultent et leur lancent des remarques alors qu’elles n’ont rien demandé.

Au-delà de cette campagne qui sera nationale, des actions locales sont prévues à Paris, Toulouse, Lyon et Montpellier. Des recueils de témoignages, des tags à la craie ou encore des murs de la honte auront pour objectif d’interpeller les passant•es sur ce problème.

Une mobilisation internationale contre le harcèlement de rue

Mais n’oublions pas que la semaine de lutte est internationale. En 2016, le mouvement avait donné lieu à de vraies lois contre le harcèlement de rue en Argentine.

À lire aussi : Une étudiante belge dénonce le harcèlement de rue en caméra cachée

Avec l’élection récente de Donald Trump, l’élan de la Women’s March aux États-Unis ne se perd pas. Des débats, performances ou encore distributions de flyers sont déjà prévus dans plusieurs États.

Vous aussi vous souhaitez participer ? Si rien ne se déroule dans votre ville, pensez aux tweetathons lancés par le site Meet us on the street. Sur Twitter, vous pourrez utiliser des hashtags afin de sensibiliser au harcèlement de rue. Plus les tweets seront nombreux et plus ça fera du bruit !

À lire aussi : Harcèlement de rue ou compliment ? — Je veux comprendre


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Tachina Lee / Unsplash
Société

Victime de violences conjugales, voici ce que j’aimerais dire aux personnes qui ont vu mais ont refusé de me croire

1
Source : Canva
Société

Inflation : 50 % des Français font des concessions sur les produits hygiéniques, selon une étude

Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

3
Le comédien Aurélien Wiik dans la série Inquisito en 2012 // Source : Copyright Septembre Productions
Société

Avec #MeTooGarçons lancé par l’acteur Aurélien Wiik, des hommes témoignent avoir subi des violences sexuelles

gerard-depardieu-viol
Justice

Une nouvelle plainte pour « agression sexuelle » vise Gérard Depardieu

César 2024 que signifie le pin's rouge porté par des stars durant la cérémonie // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

César 2024 : que signifie le pin’s rouge porté par des stars durant la cérémonie ?

Source : Canva
Politique

Nikki Haley : « Le premier parti à mettre à la retraite son candidat de 80 ans gagnera cette élection »

Source : Unsplash / Anthony Tran
Santé

J’ai fait un AVC à 33 ans sans aucun facteur de risque, et ça a bouleversé ma vie

7
Source : Canva / Midjourney
Déclic

Ed, 38 ans : « Je vois le couple classique plutôt comme une TPE que comme une relation »

5
Victoria, Nina et Bohdana  // Source : Photos personnelles
Société

Deux ans de guerre en Ukraine : trois réfugiées racontent ce que la guerre a changé pour elles

2

La société s'écrit au féminin