Live now
Live now
Masquer
re-decouvrir-sex-and-the-city
Pop culture

Sex and the City, la série qui fait du bien

CANALPLAY propose l’intégrale de Sex and the City ! C’est l’occasion de se (re)plonger dans le quotidien des quatre new-yorkaises les plus déjantées de la télé.

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec CANALPLAY
Conformément à notre Manifeste, on y a mis ce qu’on voulait.

Le « Girl Power » se pose en force cet été sur CANALPLAY ! Retrouvez notamment toutes les saisons de Sex and the City, un programme qui a amené un renouveau de l’image de la femme à la télé dès 1998, en parlant de sexe assez ouvertement ou en présentant des moments de vie souvent hilarants ou touchants. Et la bonne nouvelle, c’est que cette série pourra vous suivre en vacances : sous le parasol ou dans une chambre d’hôtel, sur votre smartphone, votre ordi ou votre tablette, le service est tout aussi mobile que vous !

Sex and the City raconte le quotidien quatre new-yorkaises dans la trentaine, de leur relations amoureuses et sexuelles aigres-douces à leur vie professionnelle bien remplie.

Les fans de Sex and the City (qui se comptent par centaines de milliers) retrouveront probablement avec joie un programme devenu culte, grâce à ses personnages drôles mais toujours réalistes ! Et les plus jeunes auront la chance de découvrir le show qui a marqué toute une génération.

Voici trois excellentes raisons de se (re)mettre à Sex and the Cityune série qui sert de moitié, de thérapeute, de styliste et de vibromasseur en même temps. Au moins.

Sex and the City parle de fesses sans pudeur (et ça fait du bien)

Souvent, au beau pays d’Hollywood, le sexe est idéalisé. Les draps s’arrêtent au-dessus de la poitrine, personne ne sue, et visiblement, seul l’élu de votre cœur s’approchera de votre sacro-saint temple d’amour (on parle de vagin, là, pour celles du fond qui suivent pas).

charlotte

Bon sang, je veux juste me faire baiser un bon coup ! Me faire baiser, quoi !

Sex and the City raconte la réalité : en cherchant le partenaire (sexuel et/ou amoureux) idéal, facile de tomber sur des relous… ou des personnes qui ont des pratiques sexuelles un peu trop poussées pour vous (entendre « anal » et « burrito » dans la même phrase, ça fout les jetons).

Samantha, l’une des héroïnes, permet d’envisager des tests… insolites. Cette grande aficionado de la bagatelle sert quasiment de guide pratique pour mettre du piquant dans son slip ! Explorer de nouveaux orifices, tester le lotus inversé sur les mains, inviter du monde sans son lit ou dégainer la bombe de Chantilly : pas grand-chose ne lui fait peur. Et c’est cool de voir une femme assumer ses fantasmes à ce point.

Vous êtes célibataire ? Rassurez-vous : Sex and the City ne résume pas la sexualité à « la bête à deux dos ». Les vibromasseurs sont quasiment des personnages secondaires, et si le Fairy n’était pas encore en vogue, on doit en grande partie à la série la popularité du célèbre Rabbit dont les oreilles ont ravi bien des fans.

En gros, Sex and the City fera de vous une adulte épanouie et décomplexée. Grisées d’endorphines, vous risquez de twerker au bureau, de tresser des couronnes de fleurs pour votre N+1 et de signer vos mails pro d’un délicat « bises torrides ». Ambiance garantie.

Carrie Bradshaw et ses tenues de folie

Sex and the City, ce n’est pas que des histoires de fesses : dans la famille « éléments cultissimes », je demande l’incroyable garde-robe de Carrie Bradshaw, l’héroïne ! Véritable accro du shopping aux goûts pointus et au style très recherché, elle enchaîne les tenues originales d’épisode en épisode.

carry style

Couronne gants blancs talons roses TU VAS FAIRE QUOI ?

La vie de trentenaire new-yorkaise, active et indépendante, de Carrie a fait rêver bien des fans au cours des années, et son dressing aussi. En attendant d’avoir assez d’économies pour posséder 200 paires de chaussures de luxe, son style peut servir d’inspiration !

Imperméable façon Inspecteur Gadget, fleur énorme sur l’épaule, robes asymétriques… là où Carrie passe, Cristina s’incline, parce que « ma chérie, c’est ton style, ça te va tu sais ». Tirons donc des leçons de cette audace vestimentaire !

Big, l’archétype de l’ex pas facile à assumer

Big n’est pas vraiment une belle personne, et sa relation avec Carrie est, au bas mot, houleuse. Elle le voit comme l’Homme avec un grand « H », plutôt que comme il est réellement (un Goujat avec un très gros « G »)… et il est facile de se reconnaître dans ce comportement.

En amour, la lucidité n’est pas toujours de mise. Bien des gens planquent dans le placard de leur mémoire un•e ex pas super stable qui est passé•e de « moitié rêvée » à « souvenir honteux » plus vite qu’un carrosse ne redevient citrouille. C’est aussi en cela que Sex and the City est réaliste et ne prend pas son public pour une brochette de jambons : parfois, les relations amoureuses, c’est compliqué.

Carrie ne peut s’empêcher d’être attirée par Big comme par un a(i)mant (aimant, amant, vous l’avez ? Jean d’Ormesson vient de me la valider par SMS), et il en profite joyeusement. C’est pas joli-joli… mais c’est la vie !

big carrie

Promis, si vous gueulez « Big, t’es qu’un salaud ! » à votre télé branchée sur CANALPLAY, je ne vous jugerai pas. Je serai probablement occupée à faire de même de mon côté. Sex and the City, c’est une façon de se défouler, un peu comme l’épaule dévouée de cette bonne vieille copine qui jamais ne vous reproche vos petits moments d’emportement…

La vie selon Sex and the City scintille un peu, mais c’est à cause des tenues de Carrie qui sèment des paillettes partout ; à part ça, les personnages, leur quotidien et surtout leurs relations sont tout à fait crédibles. On s’identifie tour à tour à l’une ou l’autre des héroïnes, au fil de leur évolution… et de la nôtre !

Alors il est temps de s’y (re)mettre, dès le 16 juillet 2015 sur CANALPLAY. Qui sait : si vous êtes déjà fan, vous verrez peut-être Sex and the City d’un œil neuf maintenant que les années ont passé !

Les Commentaires
10

Avatar de Pepitozcrokett
23 juillet 2015 à 08h36
Pepitozcrokett
exact! Le film où l'action principale est le mariage de Carrie et de Big ... Oui oui vous pouvez vomir votre guimauve... Ce qui me faisais fulminer mis à part son côté nunuche c'est le fait quelle se paye 4 paires de Manolo Blahnik par semaine avec un salaire de pigiste. Ok de temps en temps on la voyait trainer dans une friperie pour donner le change mais bon...
2
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Pop culture

titanic fin 2
Pop culture

Dans Titanic, « un seul pouvait survivre » : James Cameron le prouve avec une étude scientifique

Maya Boukella

05 fév 2023

9
[Site web] Visuel horizontal Édito (21)
Livres

Andréa Bescond : « c’est toujours aux victimes de faire tout le travail »

Pauline Leduc

05 fév 2023

aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
pexels-pixabay-159711 (1)
Livres

Rentrée littéraire d’hiver : 3 romans à lire absolument

Pauline Leduc

02 fév 2023

nikon festival
Pop culture

Nikon Film Festival : votez pour votre film préféré pour lui faire gagner le Prix du Public

Maya Boukella

02 fév 2023

le-jeu-de-la-dame
Pop culture

Le Jeu de la dame : un tweet pirate a fait croire au retour de la série Netflix

Maya Boukella

02 fév 2023

murakami
Pop culture

Murakami, l’auteur de Kafka sur le Rivage et 1Q84 va sortir un nouveau roman le 13 avril

Maya Boukella

01 fév 2023

1
PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

you saison 4
Pop culture

Netflix en février 2023 : les nouveautés films et séries

Maya Boukella

31 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin