Live now
Live now
Masquer
pub-bodyform-reponse-facebook-regles-180×124
Actu mondiale

Serviettes et tampons hygiéniques : enfin une pub qui ne ment pas

17 oct 2012
Une marque de protection hygiénique lève le voile sur la réalité des règles en réponse au commentaire d’un homme affolé par le phénomène sanglant sur Facebook.

Le 8 octobre dernier, un homme aurait déposé un commentaire sur la fanpage Facebook de la marque de protections hygiéniques Bodyform. J’utilise le conditionnel puisque, n’est-ce pas, il est probable à 91% que ce commentaire – au passage plein d’humour – soit bidon :

bodyform

« Salut, en tant qu’homme, je me dois de vous demander pourquoi vous nous avez menti toutes ces années. Quand j’étais petit, je regardais vos publicités avec intérêt quant à cette merveilleuse période du mois pendant laquelle les femelles profitent de tellement de choses, j’étais jaloux. Je veux dire, faire du vélo, du roller, danser, faire du parachute, pourquoi est-ce que moi je ne pouvais pas profiter aussi de ce moment de joie, d’eau bleue et d’ailes ? Maudit soit mon pénis !!! Après, j’ai eu une copine, j’étais tellement heureux et ne pouvais attendre qu’arrive enfin cette joyeuse période du mois pleine d’aventures… Vous avez menti !!! Il n’y a eu ni joie, ni sports extrêmes, ni eau bleue déversée dans des ailes, de musique entraînante, oh non non non. À la place, j’ai dû résister contre toutes les pulsions masculines qui voulaient me faire hurler « Bodyform Bodyform pour vous » alors que ma dame mutait de l’aimante femme à la peau douce et de couleur normale à la petite fille de L’Exorciste […] »

J’ai envie que ce commentaire soit bidon (les hommes ont reçu au moins deux heures d’éducation sexuelle au collège et connaissent plus ou moins bien les problèmes des règles), mais ça me décevrait en réalité beaucoup qu’il le soit : cessera-t-on un jour de penser que les mâââles ne savent rien sur l’appareil génital féminin et qu’ils rechignent à aller acheter des tampons pour leur copine tellement ça les effraie ? Ce running gag est running gavant.

Quoiqu’il en soit, Bodyform a décidé de répondre en vidéo et avec humour à ce commentaire. Et si on se doute bien évidemment que tout est organisé depuis le début (la directrice générale de la marque qu’on nous présente dans la vidéo n’occupe pas ce poste dans la réalité), qu’importe : ça reste efficace.

Bodyform Responds :: The Truth

« Salut Richard, je suis Caroline Williams, directrice générale de Bodyform. Nous avons lu votre publication sur notre page Facebook avec intérêt […] Il est temps de dire la vérité. Nous t’avons menti, Richard. Et je veux te demander pardon ; pardon.

[…]

Je suis désolée d’être celle qui doit t’annoncer ça, Richard, mais les règles joyeuses n’existent pas. La vérité, c’est que certaines personnes ne peuvent simplement pas supporter la réalité. Dans le passé, nous avons essayé d’être plus honnête dans notre façon de faire. Dans les années 80, nous avons mis en place une série de panels pour nous aider à voir la réaction du public face aux règles. Les crampes, la sensation de colère, la faim… Et, oui, Richard, le sang dévalant notre utérus comme un raz-de-marée écarlate.

Jusqu’à maintenant, nous avons réussi à faire illusion. Mais toi, Richard, tu as fait exploser ce mythe. Cette réalité qu’on espérait qu’aucun homme n’aurait à affronter. Mais tu l’as fait Richard. Toi. Bien joué. »

Un joli coup de pub commercial pour la marque. Et pour approfondir un peu le sujet, vous pouvez toujours aller relire l’article d’Annelise sur l’aura des publicités pour tampons et serviettes.

Les Commentaires
9

Avatar de elrewin
21 octobre 2012 à 17h31
elrewin
Triple LOL . Enfin la vérité est révélée !
Et c'est vrai que, bien que les hommes savent que nous saignons une fois par mois, ils sont bien loin de la réalité pure et dure...

Par contre j'ai pas bien compris l'histoire de l'eau bleue... C'est en référence au produit qu'ils mettent sur les serviettes pour montrer leur pouvoir absorbant ?
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Capture d’écran 2022-12-06 à 17.23.11
Actu mondiale

L’agresseur du dog sitter de Lady Gaga condamné à 21 ans de prison

Camille Lamblaut

06 déc 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
Capture d’écran 2022-12-05 à 22.14.01
Sport

Longtemps boudé par le Brésil, le numéro 24 est de retour sur le terrain au Qatar, et voici pourquoi

Camille Lamblaut

06 déc 2022

iran protestation – flickr
Actu mondiale

L’Iran annonce la fin de la police des mœurs, les activistes appellent à la prudence

Maëlle Le Corre

05 déc 2022

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes © Rabbit75_Cav via Canva
Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes

Camille Lamblaut

01 déc 2022

25
Polanski mars distribution
Actu mondiale

Roman Polanski : la date de son jugement pour diffamation a été annoncée 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

mariage-gay-eglise-ecosse
Actu mondiale

Aux États-Unis, le Congrès légifère pour protéger le mariage pour tous 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

musée londres
Actu mondiale

À Londres, une expo coloniale, raciste et sexiste ferme (enfin) ses portes

Maya Boukella

28 nov 2022

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

La société s'écrit au féminin