Live now
Live now
Masquer
princesses-poils

#LesPrincessesOntDesPoils, le nouveau hashtag feel-good

#LesPrincessesOntDesPoils est le nouveau hashtag super cool qui envahit Twitter en ce moment, et ça fait bien plaisir !

Si vous avez Twitter, vous avez sans doute remarqué le nouveau trending topic en France : #LesPrincessesOntDesPoils.

Ce hashtag, lancé à l’initiative d’Adèle Labo, reprend le titre de son Tumblr Les Princesses ont des poils qui 

est parfaitement beau et déculpabilisant.

Bien entendu, comme à chaque initiative Twitter, il y a du bon… et du moins bon.

https://twitter.com/Une_Bettyse/status/752804997079900160

Chez madmoiZelle, on a déjà parlé du sujet à de nombreuses reprises, parce que chacun fait ce qu’il veut de son corps non ? (oui, c’était une question rhétorique)

big-malaise-poils-epilation

Assumer ses poils, c’est aussi ça être « Beach Body Ready » et on ne le dira jamais assez.

Si toi aussi tu assumes ton corps et que tu t’en fous bien de tout ce qu’on peut dire dessus, viens poster des tweets avec nous sous le hashtag #LesPrincessesOntDesPoils.

https://twitter.com/luciolement/status/752580089641066496

À lire aussi : « Ouvre ton cerveau ! », un joli strip pour élargir ses horizons

Tu peux aussi retrouver tous nos articles sur le sujet des poils juste ici

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

19
Avatar de Ganakoo
13 juillet 2016 à 13h07
Ganakoo
@Ganakoo Qu'est-ce qui fait que? Le fait que la personne représente un objet de profond dégoût et qu'on voudrait la voir disparaître pour ça ou punie sévèrement. Et c'est drôle d'essayer de provoquer de la souffrance, pour eux, parce que l'autre, au fond, n'existe pas et n'a pas de légitimité à exister de toute façon. Ce n'est qu'un objet qui a le devoir de se conformer aux normes. Sinon, il faut le supprimer d'une façon ou d'un autre et cela passe entre autres par les humiliations. C'est drôle parce qu'on se sent bien et fort, du bon côté.

Bon, ça vaut ce que ça vaut, mais je ne trouve pas d'autre explication.

Eh bien il faut être une sacrée raclure pour penser que les gens bienveillants devraient se suicider... Et si le monde se dirige vers cet exemple ça ne donne pas envie d'en faire partie.
2
Voir les 19 commentaires

La société s'écrit au féminin