La prévention sur le VIH et le sida se dégrade chez les 15-24 ans


Un sondage Sidaction révèle un manque de prévention et d'information sur le VIH et le sida chez les 15-24 ans. Une preuve de plus que l'éducation sexuelle est plus que nécessaire !

La prévention sur le VIH et le sida se dégrade chez les 15-24 ans

Sidaction a publié ce mercredi 24 juin un sondage sur l’information et la prévention sur le VIH et le sida chez les 15-24 ans.

Et si le sondage révèle que cette tranche d’âge va de plus en plus se faire dépister (et c’est TANT MIEUX), il met aussi en lumière des résultats plutôt inquiétants sur leur niveau d’information sur le sujet.

Tu peux retrouver le détail des résultats sur le magazine d’actualité LGBT+ Têtu.

Enquête Sidaction sur la prévention des jeunes sur le VIH-sida : les résultats

L’enquête Sidaction dévoile que plus d’un quart des 15-24 ans s’estiment mal informés sur le VIH et le sida.

Un chiffre pas si étonnant que ça : selon le même sondage, 22% d’entre eux disent n’avoir jamais bénéficié d’un enseignement ou d’un moment spécifique d’information sur « le VIH, le virus du sida, ses modes de transmission, ses traitements et sa prévention » pendant leur scolarité.

Ce pourcentage a doublé depuis 2012.

Seuls 15% des personnes interrogées savent que VIH est un virus et pas une maladie, soit 31 points de moins qu’il y a deux ans.

Enfin, selon Sidaction, 29% des 15-24 ans croient qu’il existe des médicaments pour guérir du sida, une augmentation de 6 points par rapport à l’an dernier.

Quelques infos si tu ne te sens pas bien informée sur le VIH et le sida

Peut-être que toi non plus, tu n’as pas eu beaucoup d’infos sur le VIH et le sida pendant ta scolarité, et que tu ne comprends pas bien les chiffres que je viens de te donner.

Pas de panique ! Si toi-même tu n’es pas trop au clair sur ce que sont le VIH et le sida, je t’explique tout.

VIH et sida, quelle différence ?

Le VIH est l’acronyme de Virus de l’Immunodéficience Humaine, et sida de Syndrome d’Immuno Déficience Acquise. Le VIH n’est pas une maladie mais un virus.

On dit qu’on est séropositif ou séropositive quand on a été infectée par le virus du VIH.

Comment se transmet le VIH ?

Il se transmet par rapports sexuels non protégés avec pénétration, par le sang « dans des circonstances très précises », selon sida-info-service, ou de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou l’allaitement.

Tu l’auras compris : il n’existe AUCUN risque de l’attraper en croisant une personne dans la rue, ou par des embrassades !

Ça veut dire quoi, avoir le sida ?

Quand ce virus pénètre dans le corps, il détruit les cellules CD4 qui coordonnent l’immunité, qui devient alors moins efficace.

Des maladies graves peuvent alors se développer. Elles sont appelées les « maladies opportunistes ».

Quand une personne a une ou plusieurs maladies de ce type, on dit qu’elle a le sida. Mais une personne peut avoir été infectée par le VIH sans avoir le sida !

Comment vit-on avec le VIH ?

Pour l’instant, il n’existe malheureusement pas de vaccin et aucun traitement qui guérisse du sida. Il existe cependant des traitements qui freinent l’évolution de la maladie.

Grâce à ces traitements, on peut bien vivre avec le VIH, avec une charge virale très réduite, ce qui signifie que l’on a très peu de chance de transmettre le virus.

Les discriminations quand on est séropo

De nombreuses discriminations existent à l’égard des personnes séropositives. Selon une enquête de 2019 de l’Observatoire de Sida Info Service, 67% des sondés affirmaient s’être déjà senti discriminés depuis l’annonce de leur séropositivité.

Pourquoi les jeunes sont-ils si mal informés sur le VIH et le sida ?

J’espère que cette petite mise au point t’aura aidée à y voir plus clair ! Mais au fait, pourquoi les 15-24 ans sont-ils si mal informés ?

Selon Aurélien Beaucamp, président de l’association Aides et interviewé par TÊTU :

« Avec l’arrivée des traitements à la fin années 1990, on a eu une prévention à deux niveaux. Une prévention à destination des jeunes, qui a baissé.

Quand j’étais au lycée, on était matraqués d’informations sur le virus, la capote. J’ai commencé ma vie sexuelle avc ça. Avec l’arrivée des traitements, on a moins investi dans la prévention chez les jeunes.

Les associations se sont dit qu’elles allaient faire davantage de prévention auprès des populations fragiles. Pour moi l’erreur est là.

La prévention chez les jeunes n’est pas au niveau. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités. »

Aurélien Beaucamp reconnaît que les jeunes ne sont pas le public le plus vulnérable face au VIH.

Sauf que s’ils font partie de populations plus exposées au virus comme les usagers de drogues, les migrants, les personnes LGBT+ et en règle générale, s’ils n’ont pas un bon accès à la santé, alors les conséquences peuvent être dramatiques.

La nécessité de l’éducation sexuelle

Mes parents qui travaillent dans le milieu médical m’avaient expliqué en long en large et en travers ce qu’était le VIH et le sida.

Mais il est vrai que j’ai toujours été étonnée, en discutant avec mes camarades, de constater qu’ils en savaient souvent bien moins que moi !

L’éducation sexuelle que j’ai reçue à l’école insistait beaucoup sur le fait de se protéger des IST (infections sexuellement transmissibles)… sans forcément très bien nous expliquer ce qu’étaient les dites-maladies IST.

Savoir comment se protéger du sida et des autres IST est PRIMORDIAL, je ne dis pas le contraire. Seulement, il me semble important d’expliquer de quoi il s’agit, des symptômes, de comment on vit avec et de déconstruire les préjugés !

Mon vœu ? Qu’une éducation sexuelle bienveillante, informative sans être anxiogène et déconstruisant les stéréotypes sur les IST et la sexualité en général ait lieu dans toutes les écoles, collèges et lycées de France !

À lire aussi : Les idées fausses sur le SIDA gagnent du terrain chez les jeunes de France

Faustine M

Faustine M


Tous ses articles

Commentaires

LadyOscar

Et n'oublions pas, toujours pour parler stats, que 100% des présidents américains en exercice pensent qu'il existe un vaccin contre le SIDA ! Mais là je reconnais qu'on s'éloigne de la tranche d'âge
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!