pourquoi-ne-pas-sepiler
Body positive

5 femmes qui ne s’épilent plus le maillot expliquent pourquoi

Pourquoi enlever ses poils ? Et pourquoi les garder ? Plusieurs jeunes femmes qui ont décidé de ne plus s’épiler le maillot expliquent ce qui a motivé leur choix.

De plus en plus de femmes font le choix de ne pas s’épiler, que ce soit toute l’année ou à certaines périodes seulement.

Disposer de son corps comme on le souhaite devrait aller de soi, mais les poils sur une femme continuent à provoquer des réactions parfois haineuses…

Pourquoi ne plus s’épiler le maillot ?

Refinery29 a interviewé 5 femmes qui ont décidé de ne plus s’épiler les poils pubiens : Millie, 20 ans, Kim, 25 ans, Jessie, 26 ans, Anna, 22 ans, et Alicia, 23 ans.

Toutes ont leurs raisons de garder leur « buisson » au naturel.

Millie doit lutter contre sa famille qui lui dit de se raser, mais tient bon et considère que « une femme au naturel, c’est la plus belle chose au monde ».

Pour Kim, garder ses poils, c’est une façon de dire « je suis plus importante que le fait que des gens me trouvent désirable ou non ».

Jessie a décidé de laisser pousser sa toison intime, après des années de forte méconnaissance du sujet : « personne ne savait à quoi servaient les poils pubiens, qu’ils protègent des bactéries et rendent les relations sexuelles plus confortables ».

Anna fait un parallèle que j’ai souvent lu sur le forum madmoiZelle, entre poils et puberté : « avoir des poils me fait me sentir comme une femme, c’est assez enfantin d’être imberbe ».

Enfin, pour Alicia, « tout comme les cils protègent les yeux, les poils protègent le sexe ».

Les poils, c’est naturel

Comme tous les mammifères, hommes et femmes ont des poils poussant de façon naturelle, qui remplissent toutes sortes de fonctions.

Si tu penses encore que les poils, ce n’est pas hygiénique, je te renvoie vers cet article très complet !

Et pour un autre témoignage, voici Léa Castor, graphiste chez madmoiZelle, qui parle de son premier été depuis qu’elle a arrêté de s’épiler :

Pourquoi j'ai arrêté de m'épiler

Fais ce que tu veux avec tes poils

Attention, je ne dis pas que tu es une victime ou une anti-féministe soumise au patriarcat si tu choisis de t’épiler.

On a tous et toutes grandi avec cette norme, et je peux comprendre que tu n’aies pas envie de t’en défaire, que tes goûts se soient façonnés de façon à ce que tu trouves ça plus joli, plus agréable.

Ou peut-être que tu voudrais garder tes poils, sans oser franchir le pas. Prends ton temps !

Je pense juste qu’il est important de dire, redire et re-redire qu’il n’y a rien de sale ou de moche à la pilosité, notamment féminine. Elle est naturelle et saine.

Tant que le modèle standard sera « une femme n’a aucun poil visible sauf sur le visage » (et encore, pas de moustache), encourager la diversité des parcours et des beautés me semble essentiel !

Sur ce, ma toison et moi, on va prendre un bain. Raconte-moi dans les commentaires : tu t’épiles, toi ? Pourquoi ? Comment ?

À lire aussi : L’épilation intégrale : discussions croisées, du rituel au rejet

Les Commentaires
24

Avatar de MarquisedesAnges
1 juillet 2019 à 10h48
MarquisedesAnges
La première fois que je me suis retrouvée nue devant mon copain (le même depuis bientôt 5 ans) je m'étais scrupuleusement épilée intégralement parce que ça me semblait être une obligation. J'entendais les mecs de mon âge parler des poils comme quelque chose d'indesirable. J'avais 20 ans et mon copain 27, je sais pas si son âge à joué ou si c'est juste une différence de goût mais il m'a dit en pointant mon pubis "Si tu veux me faire plaisir, ça tu touche plus". Appuyé d'un petit argument sur le fait que c'était bien plus sain parce que le poils avaient un rôle de protection.

Bah c'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde !

Depuis c'est tondeuse régulièrement parce que je trouve que ça tire quand ça devient long, et je fais le pli de l'aîne au rasoir pour délimiter ça proprement.
De temps en temps ça me prend, j'en ai marre des poils, j'ai envie de repartir un coup de zero, et je sors mon pot de cire. Et là c'est integral par contre. Ça prend deux heures mais c'est tellement doux !
Par contre la repousse est tellement ridicule on dirait un gamin de 16 ans qui essaie de se laisser pousser la barbe. C'est pleins de trous !

Mon chéri préfère les poils mais quand c'est nu il profite de la douceur et attend gentiment que ça repousse.
1
Voir les 24 commentaires

Plus de contenus Body positive

Food
pasteque tranchee sur une planche

Il fait chaud, rafraîchissons-nous avec une salade à la pastèque et à la feta

Aïda Djoupa

31 juil 2021

Sport
Oumi-Janta-habillée-en-Etam-sur-Instagram-1

6 paires de patins à roulettes pour cruiser avec style

Anthony Vincent

30 juil 2021

Sport
femme portant un hijab de sport avec un ballon de foot

« Nous voulons que le droit de chacune à faire du sport soit respecté » : les Hijabeuses organisent un entraînement au siège de la FFF

Aïda Djoupa

28 juil 2021

Santé sexuelle
reproductive-health-supplies-coalition_unsplash

L’ANSM invite les patientes à faire retirer certains DIU (« stérilets »), jugés inefficaces

Maëlle Le Corre

28 juil 2021

4
Société
Greta Thunberg fait un vaxxie afin de prêcher pour un meilleur accès au vaccin pour tous

Greta Thunberg : ​​« La distribution des vaccins est extrêmement inégale »

Anthony Vincent

28 juil 2021

8
Sport
simone biles JO rio 2016

Simone Biles se retire des JO, choisissant sa santé mentale plutôt que les médailles

Maëlle Le Corre

28 juil 2021

Actu mondiale
equipe_norvege

« Je serai heureuse de payer vos amendes » : P!nk soutient les handballeuses norvégiennes

Aïda Djoupa

26 juil 2021

16
Food
barbecue-vegetarien-recette

Un barbecue sans viande ? Mais si, c’est possible

Manon Portanier

22 juil 2021

8
Bien-être et soin
body-glory

Marre des brûlures des cuisses qui frottent en été ? Ces deux Françaises bossent sur un produit adapté

Pauline Thurier

20 juil 2021

1
Sport
jeux-olympiques-tokyo

Bah bravo : les JO de Tokyo ont voulu faire des lits écolos et tout le monde pense au sexe

Maëlle Le Corre

20 juil 2021

11

La société s'écrit au féminin