Live now
Live now
Masquer
numero-urgence-precarite-etudiante
Actu en France

Le numéro d’urgence pour les étudiants en grande précarité est ouvert

Un numéro d’urgence est désormais disponible pour informer et aider tout étudiant ou étudiante en situation précaire.

Le 8 novembre 2019, Anas, un étudiant lyonnais de 22 ans, s’était immolé par le feu devant le Crous de sa ville à cause de sa situation précaire.

Brûlé à 90%, il est encore aujourd’hui plongé dans un coma artificiel.

L’acte d’Anas avait poussé de nombreux étudiants et étudiantes à se mobiliser pour dénoncer la précarité étudiante, notamment sous le hashtag #LaPrécaritéTue.

Aujourd’hui, le 10 janvier 2020, un numéro d’urgence et d’information a été communiqué par le ministère de l’Enseignement Supérieur.

Un numéro d’urgence et d’information contre la précarité étudiante en France

Le 0 806 000 278 est disponible de 9 heures à 17 heures, du lundi au vendredi, pour tout étudiant ou étudiante en situation de précarité qui aurait besoin de conseils, d’être informé, redirigé ou soutenu dans ses démarches pour obtenir des aides d’urgence.

La plateforme servira aussi aux étudiants et étudiantes pour se mettre à jour sur les bourses et les aides déjà existantes auxquelles ils et elles peuvent prétendre.

« Il y a chaque année environ 70 millions d’euros dédiés aux étudiants en situation d’urgence […], et ces aides ne sont pas consommées. »

A déclaré Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, sur RMC.

Suite à l’actualité tragique de début novembre à Lyon, d’autres mesures avaient déjà été annoncées pour la rentrée 2020, comme le gel des loyers des résidences universitaires.

Les associations étudiantes, déjà inquiètent de la hausse du coût de la rentrée étudiante en 2019, réclament toujours une hausse des bourses.

Cette requête est pour l’instant exclue par le ministère, qui rappelle qu’elles ont déjà augmenté de 46 millions d’euros à la rentrée 2019.

À lire aussi : Les étudiantes plus exposées que les étudiants à la précarité, selon l’UNEF

Les Commentaires
4

Avatar de ChochanaRose
10 janvier 2020 à 18h59
ChochanaRose
Au lieu de faire une plateforme pour les aides financières d'urgence, le gouvernement ferait mieux d'aider plus d'étudiant-es en situation de précarité, au lieu de sucrer 35 millions au budget réservés aux étudiants.
7
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actu en France

amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

5
Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Humanoid Native
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Société

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

WhatsApp Image 2022-11-24 at 18.06.52
Société

Isabelle Rome : des objectifs ambitieux, mais toujours plus de violences faites aux femmes en 2022

Psychologue-gratuit-cheque-psy-etudiant
Actu en France

Pédopsychiatrie : les professionnels de la Seine-Saint-Denis sonnent l’alarme 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

1
Sophie Ardenot devient la 2e femme française astronaute de l’Histoire
Actu en France

Sophie Adenot devient la 2e femme française astronaute de l’Histoire 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

4
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

sofiane
Actu en France

L’acteur Sofiane Bennacer est accusé de viols et de violences sur des ex-compagnes

Maya Boukella

23 nov 2022

1
le consentement
Actu en France

Le Consentement : le livre de Vanessa Springora adapté dans une pièce de théâtre puissante

Maya Boukella

23 nov 2022

1
Une statue allégorique de la justice © WilliamCho de la part de PixaBay via Canva
Actu en France

Quand le gouvernement demande d’accélérer les classements sans suite pour diminuer la pile des affaires non traitées

Camille Lamblaut

18 nov 2022

pedocriminalite
Actu en France

Comment la France et le monde luttent contre le fléau de la pédocriminalité ?

La société s'écrit au féminin