Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Société

Nicolas Sarkozy regrette… après avoir relu l’article

Nicolas Sarkoy était hier devant les lecteurs du Parisien pour une longue séance de questions-réponses (cf leparisien.fr). Cette interview était prévue de longue date, sans aucune coincidence avec l’affaire du « Casse toi, pauvre con » (3 millions de vidéos vues depuis samedi soir !)

On y lit en gros titre « J’aurais mieux fait de ne pas lui répondre » et dans le corps de l’article : « Il est difficile même quand on est président de ne pas répondre à une insulte, j’ai sans doute les défauts de mes qualités. Ce n’est pas parce qu’on est le président qu’on devient quelqu’un sur lequel on peut s’essuyer les pieds. Cela étant, j’aurais mieux fait de ne pas lui répondre. »

Et pourtant, la version officielle n’est pas tout à fait celle-ci.

Invité de la Matinale de Canal+, Dominique de Montvalon, directeur-adjoint de la rédaction du Parisien, expliquait ce matin qu’en réalité, lors du dialogue, Nicolas Sarkozy « n’a émis aucun regret sur cet épisode ».

En effet, le journal a un « contrat » avec l’invité lors de ces séances : ils proposent la relecture du papier par l’intéressé. La séance est longue, il se dit beaucoup de choses et le journal aime savoir que le résumé des propos est fidèle à ce qui s’est dit.

Selon Dominique de Montvalon, cette déclaration a donc été rajoutée par l’Elysée et envoyée très tardivement au journal, à 23h30, juste avant le bouclage… un coup bien connu des communiquants pour « piéger » les journalistes, contraints d’envoyer leur journal à l’impression en temps et en heure.

Nouvelle polémique dans cette affaire ? Peut-être bien, puisqu’échaudé, Mr de Montvalon a annoncé qu’il publierait demain un papier sur les coulisses de l’interview.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

20
Avatar de Volterra
1 mars 2008 à 23h03
Volterra
On ne s'adresse pas à un Président de la République de la sorte ... Vous avez vus comment il lui a parlé cet homme pour un homme adulte ça craint quoi.Moi je trouve ça inadmissible je pourrais mm pas parler comme à mon pire ennemi.

Je crois qu'il faut surtout se demander comment ça se fait qu'un homme parle de cette manière au Président. Nicolas Sarkozy n'inspire pas le respect, et ça se comprend.
Pour ce qui est de sa réaction, je crois qu'il n'y a rien à dire tellement elle est pitoyable.
0
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Société

Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

manifestation-IVG-etats-unis
Société

Le saviez-vous : l’IVG est illégale en Allemagne… mais ça pourrait bientôt changer

2
Deux femmes en blouse blanche devant un microscope // Source : Alena Shekhovtsova de corelens
Politique

Être intelligent rendrait de gauche, d’après une étude qui n’étonnera que les gens de droite

15
3 novembre 2021 9h33 inegalites salariales les glorieuses
Société

Ces domaines sont les plus touchés par les inégalités salariales, selon une étude

Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

femme médecin
Société

Violences sexistes et sexuelles à l’hôpital : « 78 % des femmes médecins en subissent » (Interview)

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

macron coupe du monde
Actualités France

Emmanuel Macron mécontente 3/4 des Français·e·s (et surtout les femmes), selon un nouveau sondage

1
Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

La société s'écrit au féminin