Live now
Live now
Masquer
nina-simone-pièce-theatre
Culture

« Miss Nina Simone », LA pièce à voir pour retourner au théâtre

Vous pensiez tout connaître de l’immense Nina Simone ? Vous pourriez pourtant être surprises de la découvrir dans l’intimité de ses dernières heures livrées par la pièce Miss Nina Simone jouée en ce moment à la Scène parisienne.

Comme elle m’avait manquée, cette attente feutrée sur des fauteuils rouges, qui s’achève alors que les lumières s’éteignent en demandant le silence, pour qu’enfin le rideau s’ouvre.

Depuis le 1er octobre à la Scène parisienne, et tous les soirs du jeudi au dimanche, la pièce Miss Nina Simone, adaptée du roman de Gilles Leroy et mise en scène par Anne Bouvier a repris du service.

L’occasion d’enfin retourner au théâtre et de soutenir les artistes, tout sourire sous son masque.

Les dernières années de Nina Simone à Paris

Militante des droits civiques, artiste prodigieuse, diva inconsolée, héroïne tragique, chaque facette et chaque contradiction de Nina Simone fait d’elle une icône encore aujourd’hui, dix-sept ans après sa mort.

Eunice Waymon n’avait qu’un rêve en tête : devenir la première pianiste classique noire. La ségrégation aura alors raison de son admission à l’Institut Curtis. Eunice se transforme alors en Nina Simone, gagnant l’affection du grand public, mais jamais la sienne. Une lutte interne la dévorera alors qu’elle rejette la star du jazz qu’elle devient malgré elle.

La pièce se concentre sur la fin de sa vie passée à Paris, dans un anonymat presque total, où la chanteuse est affaiblie par ses années de tourneuse effrénée, son hygiène de vie et la maladie.

La plume de Gilles Leroy adaptée à la scène par Anne Bouvier et Jina Djemba dessine les contours des troubles mentaux de ce monument de la seconde moitié du XXe siècle sans en arrondir les angles.

Le texte fourmille d’images qui nous font visiter son passé. Il retranscrit (en français) son franc-parler parfois cruel et sa sensibilité avec brio, tant et si bien qu’on passe du rire à la stupeur, puis à l’émotion à une vitesse folle.

Mais que serait ce splendide texte sans ses interprètes ?

Jina Djemba, la révélation des planches

Jina Djemba a 35 ans, et pourtant dès sa première apparition, son corps prend la forme d’une Miss Simone approchant des 70 ans fatidiques.

Quand elle pousse les premières notes de ses plus grands succès, nos poils se hérissent et on pense enfin rencontrer la diva.

Quand elle interpelle le public, quand elle rembarre le journaliste, quand elle passe du rire aux larmes en une gorgée de champagne… Jina Djemba incarne Nina et les démons qui la tourmentent avec une maîtrise sans pareille, en plus d’être la co-adaptatrice du roman de Gilles Leroy.

Elle est la pièce maîtresse de ce spectacle d’environ une heure trente, soutenue par Valentin de Carbonnières, qui interprète Ricardo, ou « petit cul », un intendant avec lequel Nina Simone nouera une ultime relation profondément amicale… fictive.

Au fond de la scène au décor unique, se tient également  Julien Vasnier, qui accompagne en musique live le dernier voyage de Miss Simone avec autant d’instruments que le permet son immense talent (on peut même assister à une scène de beatbox-voix mémorable).

Ce trio d’artistes et leur mise en scène ingénieuse et ludique ont balayé tous mes doutes face à la représentation d’un si grand génie de la musique sur des planches.

Miss Nina Simone rend un fabuleux hommage à Eunice Waymon.

Alors si vous êtes de passage à Paris, n’oubliez pas de prendre vos billets, et sinon, direction Netflix pour mater le documentaire What Happened, Miss Simone ? et tout apprendre de cette grande femme.

À lire aussi : « La Sagesse de la pieuvre », le docu Netflix qui ouvre le débat de la place de l’humain dans la vie sauvage


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : Capture vidéo
Cinéma

César 2024 : triomphe d’Anatomie d’une Chute, Adèle Exarchopoulos meilleur second rôle… voici le palmarès complet

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-12-22T201104.020
Cinéma

Les 12 meilleurs films à voir sur Netflix

1
Pour la fashion week, même IKEA s'invite à la fête, avec Annie Leibovitz // Source : Annie Leibovitz pour IKEA+
Actualité mode

Pour la Paris Fashion Week, même IKEA s’invite à la fête, avec Annie Leibovitz

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
ode-calvin-et-hobbes
Culture

Ode à Calvin et Hobbes, la lecture-doudou par excellence !

6
Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : enfin un MeToo en France ? Pour les César, 50/50 nous a répondu

« Comment redécouvrir votre sexualité ? » : Lisa Demma, autrice du livre qui décomplexe le sexe // Source : DR
Sexo

« ​​Quand on parle de libido, l’insécurité est toujours dans les parages » : Lisa Demma

La pop culture s'écrit au féminin