Live now
Live now
Masquer
parkland-time-anti-armes
Société

Les jeunes anti-armes américains en couverture du Time écrivent l’Histoire #MarchForOurLives

24 mar 2018
Le 14 mars, des milliers de jeunes américain·es ont quitté leurs cours pour rendre hommage aux victimes de la fusillade de Parkland en février dernier. Toutes et tous ont été époustouflant·es.

Mise à jour du 22 mars 2018 — L’Histoire est en train de s’écrire. Les portes-paroles de la lutte contre la libre circulation des armes aux États-Unis apparaissent en une du Time, le célèbre magazine américain.

Ces adolescent·es au regard déterminé s’appellent David Hogg, Alex Wind, Cameron Kasky, Jaclyn Corin et Emma González, dont j’ai parlé sur madmoiZelle.com.

Certain·es ont survécu à la fusillade survenue dans le lycée à Parkland, en février dernier. Ils et elles organisent égalemment la manifestation attendue le 24 mars prochain : #MarchForOurLives.

Je pense que cette une reflète bien l’état d’esprit qui règne au sein de la jeunesse américaine actuellement : à bout et en colère. Le Time signe une fois de plus, une couverture historique.

— Article publié le 15 mars 2018

Le 14 février 2018, une fusillade est survenue dans le lycée du Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride faisant 17 morts.

Depuis, la jeunesse américaine se mobilise pour une régulation renforcée des armes sur le territoire.

La plupart d’entre eux ont entre 14 et 18 ans, et tiennent tête aux hommes et femmes politiques pro-armes ainsi qu’à l’organisation la plus puissante des États-Unis : la NRA (National Rifle Association) qui promeut la libre circulation des armes à feu dans le pays.

Sécher les cours pour le combat anti-armes

La fusillade de Parkland était celle de trop et au-dessus du chagrin et du deuil, des voix en colère se sont élevées.

Notamment celle d’Emma Gonzalez, survivante de Parkland devenue l’une des porte-paroles emblématiques des jeunes en quête de changement.

À lire aussi : Qui est Emma Gonzalez, l’ado révoltée qui lutte contre la NRA aux États-Unis ?

Le mercredi 14 mars dernier, soit un mois après l’attaque dans l’établissement scolaire, des dizaines de milliers d’élèves de toute l’Amérique sont sorti·es de leur classe pour défiler sur leurs campus, dans les rues et devant la Maison Blanche à Washington, pour clamer leur colère. C’était le jour du 

Le but : lutter pour qu’une tuerie survenue 30 jours auparavant ne se produise plus jamais.

Manifester dans la rue et sur Internet

Les jeunes ont largement utilisé les réseaux sociaux pour diffuser leur cause, permettant au monde entier d’assister à un mouvement qui, je l’espère, marquera l’Histoire des États-Unis.

Et, oh la la, ces ados sont des personnes bourrées de créativité, pleines de courage et ont su me donner foi en la jeunesse. Voici les actions les plus fortes de ces jeunes, ados et enfants, qui ont manifesté le 14 mars, avec force et dignité.

Le vide pour représenter l’absence

Devant la maison (j’espère temporaire) du président Donald Trump, 7 000 paires de chaussures ont été alignées sur la pelouse. Elles symbolisent chaque enfant tué dans une fusillade au sein d’un établissement scolaire, depuis la tuerie de Sandy Hook, en 2012.

Dans l’école de Cooper City en Floride, les élèves ont disposé en cercle des pupitres, des chaises et des bureaux pour représenter chacune des 17 victimes de l’attaque de Parkland.

Des défilés poignants

Certain·es lycéen·nes ont fait des démonstrations puissantes et très symboliques pour dénoncer la tuerie survenue en février et pointer du doigt la politique passive sur la circulation des armes à feu. En témoigne cette vidéo qui m’a donné des frissons :

Des photos incroyables ont aussi tourné sur Internet et les réseaux sociaux. Elles traduisent avec justesse l’état d’esprit de ces jeunes, sans doute plus matures que de nombreux adultes.

https://www.instagram.com/p/BgVWmSlgpIF/?tagged=marchforourlives

https://www.instagram.com/p/BgVdHqGlEQ5/?tagged=marchforourlives

Des histoires touchantes

Et s’ils étaient des milliers à entonner des slogans dans la cour du lycée, certains ont dû se sentir bien seuls.

C’est le cas de Leonardo Aguilar qui a fabriqué sa propre pancarte et qui a décidé de la porter pendant la récréation, pour apporter son soutien à la cause.

Non, c’est toi qui pleure. Moi j’ai juste une poussière dans l’œil.

Les pancartes font passer le message

Florilège des écriteaux les plus forts, les plus drôles (parce que l’humour est aussi une arme) ou les plus ironiques.

Il y a ce mème de Bob l’Éponge détourné.

https://twitter.com/DeanlsReal/status/973954291336667137

Traduction : NRA est genre *tête machiavélique de Patrick l’étoile de mer*/ gIvE teAcheRs GUns.

Ou encore ce petit crossover entre la dénonciation du slutshaming et de la violence faite par arme à feu :

Traduction : On pose plus de règles sur l’accoutrement des filles à l’école que sur la circulation des armes en Amérique. 

Et toi, quelles photos ou vidéos saisissantes tu as vu passer sur le web pour le #NationalWalkoutDay ?

À lire aussi : Fort Lauderdale, le massacre de trop pour la jeunesse américaine ?


Aidez-nous à construire l’avenir de Madmoizelle en répondant à cette enquête !

Les Commentaires
11

Avatar de severuspotter
17 mars 2018 à 21h50
severuspotter
Je vais peut etre poser une question stupide mais je n'ai jamais entendu parler de tuerie avec des armes a feu en hongrie quel est la legislation la bas?
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Société

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

[Site web] Visuel horizontal Édito (20)
Livres

Dans « Nos absentes », la journaliste Laurène Daycard redonne une voix aux victimes de féminicides

La société s'écrit au féminin