Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Actu en France

« Mademoiselle », c’est fini

Hein, qui que quoi ? Que tout le monde reste calme, « mademoiselle » disparaît mais « madmoiZelle » existe toujours. PLUS QUE JAMAIS !

Ça y est, c’est fait. Le «  nom de jeune fille » et le « nom d’épouse » vont disparaître des formulaires administratifs. Désormais, ce sera « madame » pour tout le monde et vous n’aurez plus à dévoiler votre situation maritale au détour d’une procédure à la mairie.

La circulaire des services du premier ministre (celle qui stipule ce changement) a été mise en ligne hier. Ce qui veut dire que Matignon appelle désormais tous les préfets de France à donner instruction aux administrations. Plus de « mademoiselle », « nom de jeune fille » ou encore « nom patronymique » dans vos paperasses administratives. Désormais, le tout sera remplacé par « nom de famille » et « nom d’usage » (ce dernier remplace « nom d’époux » et « nom d’épouse », qui ne permettait pas assez bien de rendre compte de la situation des personnes veuves ou divorcées ayant gardé le nom de leur conjoint).

Depuis hier soir donc, vous êtes nombreux et nombreuses à venir nous interpeller sur cette nouvelle décision.

Tweet2

Tweet

En effet, si « mademoiselle » disparaît bien de l’état civil – et on est d’accord pour dire que du point de vue des formulaires administratifs, c’est une bonne chose, le débat sur l’usage de cette interpellation en société reste entier. Les organisations Osez le féminisme ! et les Chiennes de garde y voient une discrimination de la vie quotidienne. Qu’est-ce que nous, on en dit ? Je vous invite à relire par ici ce que l’on en pense, mais en 10 mots : on considère que s’appeler madmoiZelle.com ne fait pas de nous des anti-féministes.

Évidemment, nous comprenons celles qui refusent l’étiquette de « mademoiselle » quand elles y voient une intrusion dans leur vie privée. Pour autant, nous avons la ferme conviction qu’à l’inverse, celles qui revendiquent ce statut n’en deviennent pas des parias du féminisme (voire des sexistes) pour autant.

Notre féminisme est plus global : il repose sur la conviction que toutes les femmes devraient pouvoir choisir ce qu’elles ont envie d’être. Des mademoiselles aussi, donc, si pour elles ça sonne mieux. Ou des princesses et des putains, si elles préfèrent.

Notre féminisme est plus global, dans le sens où on le rêve honorable : combien de jeunes femmes aujourd’hui ne se reconnaissent plus dans un féminisme trop rigoriste, qu’elles associent à une faiblesse et une marginalisation ? Les luttes fratricides tuent le féminisme de l’intérieur. Nous pensons que la stigmatisation des filles trop systématiquement accusées d’être des anti-féministes est contre-productive.

Il y a presqu’autant de féminismes qu’il y a de femmes. Il n’y a pas une seule charte, un seul code d’honneur, une ligne de parti. Il y a des féminismes, avec lesquels nous, jeunes femmes, essayons de composer tous les jours. Voilà notre seule certitude.

Les Commentaires
199

Avatar de Ana.D
30 juillet 2014 à 16h31
Ana.D
je pensais que le mag s'appelait justement madmoizelle de manière un peu ironique, écrit différement pour montrer le ton... Je suis d'accord avec vous : s'entre accuser d'être anti-féministes, c'est mal diriger le combat. La poutre, l'oeil, toussa... Par contre je serai contente de ne plus changer de statut si je me marie ! Ma valeur en tant que personne ne change pas si je """"n'appartiens""""" à aucun mâle, donc mon statut ne devrait pas être autre sous prétexte que je suis seule. C'est vieux jeu, c'est discriminatoire, ca fait partie des très (très) nombreux défauts sexistes de la langue francaise (entre autres) et je suis RAVIE que ce soit en voie de disparition ! Et que madmoizelle reste fièrement madmoizelle, il y a tellement d'articles féministes que votre réputation n'est plus à refaire, une critique serait malvenue!
0
Voir les 199 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actualité mode
Deux femmes en train de déplier des vêtements pexels-polina-tankilevitch-5585849

Le gouvernement français envisage 5 mesures pour des vêtements plus durables et contre le gaspillage

Anthony Vincent

30 sep 2022

1
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu en France
Charles Deluvio / Unsplash

Le premier rapport parlementaire sur le porno en France s’appelle l’enfer du décor, et ses constats sont glaçants

Aïda Djoupa

30 sep 2022

10
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (28)

Dominique Boutonnat, patron du cinéma français, sera jugé pour agression sexuelle sur son filleul

Maya Boukella

30 sep 2022

Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

24
Actu en France
Affaire PPDA, des plaintes s’ajoutent, mais l’impunité continue

Affaire PPDA  : les plaintes pour violences sexuelles s’accumulent, mais l’impunité persiste

Anthony Vincent

21 sep 2022

Actu en France
Corinne Masiero s’exprime sur l’inceste, au micro de France Inter

Corinne Masiero sur l’inceste : « C’est sous couvert d’amour qu’on t’agresse »

Anthony Vincent

20 sep 2022

1
Actu en France
Capture d'écran de « L'Œil du 20h » France 2.

Vous souffrez d’un cancer ? « Arrêtez votre chimio », rétorque la naturopathe controversée Irène Grosjean

Anthony Vincent

14 sep 2022

13
Actu en France
adrien quatennens

Le député LFI Adrien Quatennens visé par une main courante pour violences contre son épouse

Daronne
education-sexuelle-ecole

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

Chloé Genovesi

13 sep 2022

2

La société s'écrit au féminin