Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Revue BD : L’Honneur des Tzarom T1, Cellules familiales

07 jan 2010

Revue BD : L’Honneur des Tzarom T1, Cellules familialesCette nouvelle série, parue cette semaine aux éditions Delcourt résulte d’un mélange improbable. La science-fiction, la comédie… et les tziganes ! Délirant, mouvementé et très très coloré, bienvenue dans le quotidien de la famille Tzarom !

Histoire de famille

Les Tzarom, donc, c’est une famille de tziganes. Il y a Lubna, la mère, actuellement sous les verrous pour des actes qu’elle n’a jamais commis (même si les photos disent exactement le contraire) ; Toni, le père, bricoleur et magouilleur ; Rona, la fille, du genre très très jolie, qui sait autant faire usage de son charme que de ses flingues ; Molko, le fils ; et Django, le chien, qui n’a pas l’air très net. A eux tous ils forment une joyeuse bande d’escrocs intergalactique qui sévit de planète en planète. Gabriel, avocat, doit s’occuper de la défense de Lubna, et il galère un peu vu comme les preuves sont… irréfutables. Alors il vient voir Toni, pour discuter et trouver quels arguments avancer pour innocenter Lubna, et le voilà embarqué bien malgré lui dans le quotidien barré de cette tribu pas comme les autres. Et puis vraiment Rona est très jolie.

Avec les Tzarom, c’est du Mozart !

Lupano et Cauuet signent un premier tome qui tient ses promesses. Le dessin est excellent, les couleurs superbes, et on trouve tout de suite ses marques au milieu de cette famille aussi cinglée qu’attachante. L’univers, mélange d’extra-terrestres, de traditions roms, et d’un peu de justice intergalactique, tient carrément la route et on se retrouve plongé dans l’Honneur des Tzarom avec un plaisir certain. L’humour et les courses poursuites rendent le récit aussi léger que vivant, et on a hâte de voir comment nos héros vont se sortir du guépier où ils semblent s’être fourrés. Ce sera chose faite dans le second tome, car l’Honneur des Tzarom est un dyptique (et je ne le dirais jamais assez, les bonnes séries courtes, c’est le bien).
Revue BD : L’Honneur des Tzarom T1, Cellules familiales

Les Commentaires
1

Avatar de lucie85
8 janvier 2010 à 10h20
lucie85
ça a l'air vraiment sympa ! Le village me fait penser au village sur Tatooine dans Star Wars...
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

Développement personnel
Deux femmes noires, l'une pose sa tête sur l'épaule de l'autre.

Pour les personnes opprimées, « cultiver le plaisir est un acte de résistance »

Hélène Molinari

13 oct 2021

Voyages
le roman Là où les étoiles brillent de Nadia Hashimi
Sponsorisé

3 choses que j’ai apprises sur l’Afghanistan en lisant Là où brillent les étoiles

Parentalité
Une mère fatiguée avec son jeune fils.

« Il faut à tout prix dédramatiser le regret de maternité »

Livres
diglee-couv-je-serai-le-feu

Avec Je serai le feu, Diglee part à la recherche des poétesses disparues

Pauline Le Gall

09 oct 2021

2
Livres
Jouir est un sport de combat – libre – Olympe de G

Pour « transformer la honte autour de la sexualité en fierté », Olympe de G. monte sur le ring

Actualité mode
Couturfu

Le compte de mèmes @couturfu sort un manuel de survie pour comprendre la mode d’aujourd’hui

Anthony Vincent

26 sep 2021

Société
Amandine Gay Crédits Otto Zinsou

« Quand on est adopté, la condition pour se réapproprier son histoire, c’est d’atteindre l’âge adulte »

Témoignages
un trouple dans son quotidien
Sponsorisé

« Nadya est l’amoureuse de maman et aussi celle de papa » : parents et polyamoureux, ils racontent

Parentalité
sainte-marguerite-marie-et-moi

Cette autobiographie sur le poids de l’héritage familial quand on devient mère va vous faire hurler de rire (sisi)

Chloé Genovesi

13 sep 2021

Livres
[Site web] Visuel vertical (2)

Le nouveau club de lecture Madmoizelle commence ce mardi soir sur Twitch !

Marine Normand

13 sep 2021

La pop culture s'écrit au féminin