Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Société

Les Wampas et « Chirac en prison » : le web contre l’autocensure

11 mar 2006 5

Les Wampas, pourtant vainqueurs d’une Victoire de la Musique en 2004, semblent d’un coup ne plus faire l’unanimité des médias "traditionnels" (radio & télé) avec leur nouveau single au titre un tantinet provoc’ "Chirac en prison".

Dans ce titre, le narrateur parle de sa fiancée, obsédée qu’elle est de voir Chirac en prison. Paroles :

"Car la seule chose qui lui ferait plaisir
Ce serait de voir Chirac en prisonJ’attends 2007
C’est mon seul espoir
De sortir du brouillard
C’est ma dernière chance
Faut que j’ai confiance
En la justice française"

A part quelques radios (Ouï, Le Mouv, RTL2) et Canal+ en télé, on dirait que ce titre, au rythme et à la musicalité (Nouvelle Star inside) pourtant forts sympathiques, fasse trembler les directeurs de programmation. Il ne faut donc pas parler de censure, puisque l’Elysée n’a pas baillonné le chanteur (et ne s’est même pas officiellement prononcée), mais plutôt d’auto-censure de la part de ces médias. Les télés ont même suggéré au label Atmosphériques, producteur du groupe, de ne pas faire de clip, puisque de toute façon, il ne serait pas diffusé. L’occasion pour les Guignols de l’Info, qui ratent rarement une occasion de rendre service, de diffuser un sketch sous forme de clip, mettant en scène la marionnette du Président derrière les barreaux.

Résultat : le web a récupéré le phénomène, il se crée un buzz comme seul le réseau sait le faire et c’est tout l’Internet francophone qui est en train de faire parler du titre des Wampas. Les fichiers MP3 circulent sur les réseaux P2P et pour ceux qui ont choisi d’acheter la musique sur le web, le single connaît une jolie carrière sur l’iTunes Music Store.

Cet épisode pose également la question de la limite de la liberté d’expression en France. Certes, il n’est pas interdit de dire "Chirac en prison" dans notre cher pays, mais malgré tout, même pour un groupe aussi connu et reconnu que les Wampas, voilà bien la preuve que les médias traditionnels restent frileux pour ouvrir leur antenne à toutes sortes de propos.

:: Et toi, qu’en penses-tu ? Trouves-tu que cette auto-censure soit normale ? Que penses-tu du fait que les médias traditionnels "craignent" ainsi – même de façon anticipée – le pouvoir présidentiel ?
Trouves-tu normal que certains des médias traditionnels utilisent le potentiellement légitime prétexte "on n’est pas là pour délivrer un message politique", alors qu’ils n’avaient aucun souci à offrir aux Wampas une tribune pour se moquer du portefeuille de Manu Chao ? Est-ce là tout simplement une des limites à la liberté d’expression et aux valeurs françaises si chères à notre pays ? Le débat est lancé sur le forum.

Les Commentaires
5

Avatar de May
24 mars 2006 à 22h05
May
Je suis totalement d'accord avec Najunko aussi.

Et franchement dans ce cas là je sais pas si on peut vraiment parler d'autocensure.

Fin je sais pas, mais à part une chanson des wampas, le truc sur Manu Chao aucune n'est passé sur des radios autres que oui fm ou le Mouv' , si? Et puis franchement les médias n'ont jamais franchement adulé ce groupe, quand ils avaient gagné la victoire de la musique, il fallait voir la gueule que tirait les présentateurs (je ne me rapelle plus qui c'était :/). Fin, donc dans ce cas franchement, l'autocensure, euh :/
Et puis, hm, la chanson n'a pas l'air extra, et l'idée loin d'être novatrice. Des critiques creuses et gratuites du gouvernement n'ont aucun interet et ne font rien avancer. Mais bon, je dirais rien de plus sur cette chanson, je ne l'ai pas encore écoutée.

Et Giesbert il est passé dans on a tout essayé aussi. Je trouve la "censure" (le mot est trop fort je pense!), ou le boycottage assez étrange. Des livres comme celui de Giesbert qui n'a vraiment pas l'air tendre avec Chirac et avec tous les politiques en général suscite l'interet des médias (question d'audience surement), et des gens en général, mais une pub originale (je reprend l'exemple de Cali) ferait l'objet de censure? Ca ça me choque par contre!
Mais en même temps bah y'a forcément des médias qui sont réticents à passer certaines choses, mais en même temps des critiques des politiques ou autre hauts placés y'en a .

Désolée pour les fautes/répétitions, suis crevée.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

Bons plans
Sponsorisé

Coque et écran de protection : comment prendre soin de son téléphone sans se ruiner

Humanoid Native
jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

charl-folscher-0d3sN22lH0c-unsplash
Société

Une femme sur trois de moins de 35 ans se demande si elle subit des violences au sein du couple

Camille Lamblaut

25 nov 2022

4
amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

5
emile darai manifestation nous toutes violences gyneco – MLC
Société

Accusé de violences gynécologiques, Emile Daraï a été mis en examen

Maëlle Le Corre

25 nov 2022

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

justice-francaise-protege-les-violeurs-pancarte-manifestation-paris-nous-toutes-2021
Société

Justice : les victimes de violences sexuelles continuent de payer le prix fort

Maëlle Le Corre

25 nov 2022

1
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Société

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

WhatsApp Image 2022-11-24 at 18.06.52
Société

Isabelle Rome : des objectifs ambitieux, mais toujours plus de violences faites aux femmes en 2022

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2

La société s'écrit au féminin