Live now
Live now
Masquer
les-stagiaires-bailly
Livres

Les Stagiaires, un livre touchant par Samantha Bailly

12 juin 2014 3
À l’heure où le statut de stagiaire commence à être reconsidéré, pourquoi ne pas s’autoriser une lecture sympathique qui va nous replonger dans le monde délicieux du stage ? Voici donc Les Stagiaires, de Samantha Bailly.

Samantha Bailly, ce nom vous dit peut-être quelque chose ? C’est qu’on l’a déjà rencontrée chez madmoiZelle : la jeune auteur nous parlait en vidéo il y a juste un an, à l’occasion de la sortie de son quatrième roman intitulé Ce qui nous lie, publié aux éditions Milady.

L’un de ses derniers romans en date devrait parler à beaucoup d’entre vous ! Je veux bien sûr parler de… (roulements de tambours) Les Stagiaires, aux éditions Milady. Qui a dit « pitié non pas encore je veux un salaire » ?

Non mais revenez. Je vous jure, c’est fun !

Les Stagiaires, ou la quête du Saint CDI

Les Stagiaires, ce sont les aventures palpitantes de quatre jeunes gens à la découverte de l’univers impitoyable du travail : Ophélie, Arthur, Alix et Hugues. Chacun dans leur domaine de prédilection, ils ont réussi à intégrer Pyxis, la fameuse entreprise spécialisée dans le manga et les jeux vidéo qui leur vend du rêve… Mais, comme le titre l’indique, en tant que stagiaires.

Et tout à fait entre nous, ça change beaucoup de choses.

les-stagiaires-boulet

Et une couverture réalisée par Boulet. Que demande le peuple ?

De nos jours, on n’intègre pas une grande entreprise comme ça ! Nous suivons Ophélie, petite provinciale ayant besoin de valider ses études de communication, et son parfait opposé, Arthur, archétype de la jeunesse dorée parisienne en école de commerce. Autant vous dire que leurs enjeux ne sont pas les mêmes : Ophélie se démène pour survivre dans la capitale et décrocher l’emploi de ses rêves, tandis qu’Arthur fait une pause dans son année de césure avant de retourner aux choses sérieuses.

Seulement, voilà. Si leurs stages ne s’avèrent pas aussi idylliques qu’ils le pensaient, s’ils doivent passer leur temps à se battre pour un peu de reconnaissance et à accumuler les heures sup’ pour un salaire ridicule… Leurs six mois chez Pyxis risquent de chambouler leurs perspectives !

Et en attendant, les stagiaires triment, râlent, vivent, survivent, en ne rêvant qu’à trois lettres sacrées : le CDI. (Ou au moins le CDD, quoi.)

Stagiaire un jour…

Samantha Bailly signe ici un roman dynamique et agréable à lire, qui devrait trouver un écho chez une grosse partie du lectorat. Voire chez une génération – celle qu’on appelle la génération Y parce qu’elle a l’air tellement paumée qu’on ne plus quoi faire d’elle.

Les morceaux de vie d’Ophélie, Arthur et leurs braves compagnons stagiaires, leurs doutes et leurs galères dans leur découverte de la vie active, sonnent tout simplement vrai.

stagiaire-butt

Je… Non, être stagiaire ce n’est pas QUE ça…

Aucun personnage n’est creux. Même les personnages secondaires que l’on n’aperçoit qu’à travers les yeux des principaux ne se contentent pas de faire la plante verte : tous sont assez complexes pour donner l’impression « d’exister », et l’on s’attache très vite à nos héros stagiaires.

Du coup, si on passe sur l’attention particulière que l’on tend à porter sur leur vie sentimentale (« mais pourquoi tu fais çaaa ?! »), il est très facile de se retrouver dans chacun d’entre eux. Car si au départ on peut avoir l’impression d’étudier des archétypes sur pattes (la fille sage, le golden boy, l’otaku et le hipster), on s’aperçoit très vite que ce n’est pas si simple !

Un peu comme le milieu dans lequel ils évoluent… Avec la nouvelle loi visant à mieux protéger les stagiaires en entreprise qui a enfin été votée, le sujet du stage et ses galères est tout à fait d’actualité.

« Votre profil nous intéresse, mais nous n’avons qu’un stage à vous proposer pour l’instant. »

« Ce stage peut déboucher sur un CDI. »

« Si nous sommes satisfaits de votre travail, il y a des perspectives d’embauche. »

Vous êtes ou avez été stagiaire ? Alors vous allez rire, grogner, ricaner et chouiner à la lecture des Stagiaires, et surtout… Y retrouver votre propre expérience.

Les Commentaires
3

Avatar de Fizzgig
12 juin 2014 à 23h31
Fizzgig
J'avais pas compris que c'était un livre, je croyais que c'était une BD et j'étais épatée "mais qu'est ce que son trait ressemble à celui de Boulet, c'est fou!"

hem
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Livres

sil suffisait daimer bd steinkis
Livres

S’il suffisait qu’on s’aime, une puissante BD pour se replonger dans le combat pour la PMA

Maëlle Le Corre

26 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
[Site web] Visuel horizontal Édito (12)
Livres

Jade Debeugny : « Montrer des poils est devenu un acte militant »

Pauline Leduc

22 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (9)
Livres

Rivalité féminine, violences médicales, #MeToo : trois livres à lire ce mois-ci

Pauline Leduc

22 nov 2022

roman-seul-un-monstre-lumen
Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Madmoizelle Brand

16 nov 2022

fraude qui peut
Livres

Fraude qui peut ! La bande-dessinée écolo et pédagogique qui dézingue la pêche électrique

Maya Boukella

13 nov 2022

Couverture du livre Fruits de la colère
Livres

Pourquoi le livre Fruits de la colère va transformer votre rage féministe en carburant

Anthony Vincent

12 nov 2022

L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
feminist-in-progress
Livres

Voici un guide pour tous ceux qui pensent qu’on a plus besoin du féminisme

Christelle Murhula, photographiée par Eva Belizaire
Livres

Avec Amours Silenciées, Christelle Murhula éclaire les limites de la révolution romantique

Anthony Vincent

04 nov 2022

1
Brigitte Giraud, Vivre vite
Livres

Brigitte Giraud devient la 13e femme à recevoir le prix Goncourt, avec Vivre vite

Camille Lamblaut

04 nov 2022

La pop culture s'écrit au féminin