Le parc d’attractions “Peppa Pig” va ouvrir, du coup on peut prolonger la pandémie sans souci


En Floride, un parc d'attraction sur le thème du dessin animé "Peppa Pig" devrait ouvrir ses portes en 2022, si le Covid décide de se lasser un peu de nous. Et pour une fois, on a presque envie que la pandémie ne s'arrête pas tout de suite.

Le parc d’attractions “Peppa Pig” va ouvrir, du coup on peut prolonger la pandémie sans souci

Pitié, achevez-moi. Si vous avez un enfant en bas âge ou que certains d’entre eux gravitent autour de vous, je peux aussi vous prêter ma corde.

Vous savez pourquoi ? Parce que la famille de cochons la plus détestable de la planète (rien que ça) va être au centre d’un tout nouveau parc d’attractions, rendant l’enfer sur terre encore plus réel.

Vous pensiez que 2020 n’avait pas été facile à vivre ? Vous n’êtes pas hyper au taquet face à 2021 ? Bah, préparez-vous pour 2022, ça risque d’être moche !

Allez, je vous mets en condition :

Le parc d’attractions Peppa Pig : heureusement que je ne vis pas en Floride

Oui, c’est un peu la bonne nouvelle dans ce drame : le parc à thème ne sera pour l’instant qu’en Floride, ce qui n’est franchement pas la porte à côté, fort heureusement.

Mais dès 2022, si la pandémie se calme, les petits Américains pourront trainer leurs parents dans les manèges, spectacles et attractions interactives pour rencontrer la famille de cochons qui auraient dû terminer en tranches de bacon depuis bien longtemps.

Cerise sur le gâteau ? Les mômes pourront même se rouler dans des flaques de boue (oui oui), pour s’immerger totalement et se prendre pour George et Peppa. Youpi, dites donc, ça va bien aider les épidémies de gastro tout ça, quelle idée grandiose.

Peut-être que vous vous demandez pourquoi je déteste tellement la famille de jambon. Bon, vous avez deux heures devant vous ? Comment ça non ?!

Plus sérieusement, j’avoue que je déteste ce dessin animé pour des raisons totalement arbitraires et personnelles. Déjà, la famille Pig a une forme de pénis, et je me dis que niveau qualité de dessin, on aurait pu faire mieux.

Ensuite, la manie qu’ont les personnages de commencer (ou de terminer) chaque phrase par un « croing croing » (désolée, je ne sais pas imiter le bruit du cochon à l’écrit) me tape franchement sur les nerfs à chaque épisode avalé goulument par ma fille.

Quel est le problème ? Qu’est-ce que ça peut bien me faire d’entendre un cochon de dessin animé faire un bruit pareil à chaque fois qu’il s’exprime ? C’est que tous les mini-humains qui sont des fans ultimes de Peppa se mettent à faire les mêmes bruits, dans la vie réelle.

True story, ma fille a eu une phase (bien trop longue) où elle finissait toutes ses phrases par un « croing ». Non, mais bon sang, Peppa, tu ne pouvais pas t’exprimer correctement ?!

Enfin, dernière raison, mais pas des moindres : on ne voit les personnages que de face. C’est quoi en fait, des hiéroglyphes ?

J’espère seulement, et je croise les doigts très fort, pour qu’un parc de ce style ne débarque pas aussi en France. Mais si vous êtes tentés ou que vous voulez en savoir plus sur le projet, vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter de Peppa Pig Theme Park, à vos risques et périls.

Manon Portanier

Manon Portanier


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!