Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture

Lady Doll T1, La Poupée Intime

Lady Doll est un véritable petit bijou. Ce genre de belle surprise qui commence à la couverture. Il y a ce graphisme étonnant, ces couleurs délicates, cette ambiance étrange, et ce titre qui m’évoque en même temps l’élégance victorienne et le kawaïï déluré. A l’intérieur, on entre dans un monde incroyable, tout en délicatesse et en cruauté…

lady-doll-t1-la-poupee-intimeL’histoire

Gaja n’est pas vraiment une petite fille comme les autres. Son visage à moitié défiguré lui vaut d’être la risée de ses camarades, mais c’est aussi son père qui a bien trop honte d’elle pour lui porter la moindre attention. La seule qui se comporte normalement avec Gaja, c’est sa mère, mais cette dernière est très malade et doit rester loin de la maison pour être soignée… Pour combler cette absence, elle couvre sa petite de poupées. Et c’est avec toutes ses demoiselles de tissu et de porcelaine que Gaja trouve du réconfort. Mais à force de solitude, elle perd aussi le sens des réalités et sombre petit à petit…

Un univers pas comme les autres

Lady Doll c’est d’abord un graphisme époustouflant (encore plus quand on sait que la dessinatrice a 22 ans…), très travaillé et avec un style sublime. C’est aussi une histoire sombre et torturée, un univers incroyablement triste, où l’on ne peut qu’aimer Gaja, malgré ses côtés violents  et déglingués (mais comment être autrement quand on a été rejetée toute son enfance, traitée comme un véritable monstre de foire ?). Difficile de trouver un soupçon d’espoir dans la situation de la petite fille, qui semble empirer de manière irrémédiable à chaque page. Pourtant, on a envie d’y croire, de croire qu’elle pourra un jour trouver le vrai bonheur. En attendant, entrez dans le petit monde de Gaja, peuplé de princesses de chiffons, au regard immobile mais qui savent mieux que personne adoucir les plaies du cœur…

Pour te faire découvrir un petit bout de Lady Doll

, voici les premières pages

> Lady Doll : La Poupée intime sur Amazon > Retrouve toutes les chroniques BD de Zaelle sur le blog BD madmoiZelle


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

14
Avatar de Luschka
7 septembre 2010 à 18h09
Luschka
je viens de découvrir l'article, je me disais aussi que c'était bizarre que tu n'en n'aies pas parlé!
Reçue pour mon anniversaire, dessins magnifiques effectivement, avec une histoire accrochante, triste et sombre...
Mon seul regret : ce premier tome est beaucoup trop court! j'attends avec impatience le 2 (qui ne va pas sortir de sitôt à ce qu'il parait :'( )
0
Voir les 14 commentaires

Plus de contenus Culture

Mati Diop Berlinale // Source : capture d'écran
Culture

La cinéaste afroféministe Mati Diop gagne l’Ours d’Or à Berlin, et c’est la meilleure nouvelle

Judith Godreè // Source : capture d'écran
Culture

Judith Godrèche aux César : lutter contre les VSS, « ce n’est rien comparé à deux mains dégueulasses sur mes seins de 15 ans »

Source : Capture vidéo
Cinéma

César 2024 : triomphe d’Anatomie d’une Chute, Adèle Exarchopoulos meilleur second rôle… voici le palmarès complet

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-12-22T201104.020
Cinéma

Les 12 meilleurs films à voir sur Netflix

1
Pour la fashion week, même IKEA s'invite à la fête, avec Annie Leibovitz // Source : Annie Leibovitz pour IKEA+
Actualité mode

Pour la Paris Fashion Week, même IKEA s’invite à la fête, avec Annie Leibovitz

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
ode-calvin-et-hobbes
Culture

Ode à Calvin et Hobbes, la lecture-doudou par excellence !

6

La pop culture s'écrit au féminin