Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture

La lamentation du prépuce, Shalom Auslander

lamentationprepuceAux premières pages du roman, Shalom est un jeune futur papa et un tout aussi jeune époux. Sur le papier, il a toutes les raisons du monde pour être heureux.

Une vie simple et douce lui tend les bras. Choisir le prénom de son enfant, faire l’amour à sa femme, écrire et peaufiner son roman qui s’annonce hilarant. Mener une vie sociale, et peut-être même parvenir à tenir à distance sa famille, puisque mieux n’est pas envisageable.

Il a tout pour être heureux, mais il ne l’est pas. Et ce n’est pourtant pas faute d’essayer. Courageusement, pitoyablement, il a tout tenté pour y parvenir. Mais non. Il n’est pas ce qu’on peut appeler un homme épanoui.

C’est que notre homme est juif. Par forçage, bourrage de crâne, prières violemment ingérées, par… « Maltraitance théologique », en somme.

« Maltraitance théologique : c’est une expression qui est entrée récemment dans le langage courant. Elle désigne les adultes qui racontent à leurs victimes mineures, proches ou non, que le monde est gouverné par un Cinglé dont le seul but est de les fliquer, et d’attendre qu’elles enfreignent l’une de Ses lois. »

Fauter. Ne pas manger cachère. Se masturber. Penser certaines choses. Ne pas en penser d’autres. Entre interdits et injonctions, parsemée de rappels à l’Holocauste, la vie d’un petit juif élevé dans la Grande et Sainte Foi est bien rythmée.

« – Est-ce que tu es… ?

Elle n’arrivait pas à articuler la suite. Quoi ? Un membre du parti communiste ? Un nazi ? Un homo ?

– Est-ce que tu es… Non cachère ? »

Alors, que faire de tout cela, quand on a moins de treize ans, qu’on oscille entre pitié pour son père et rage sourde à son encontre, qu’on nous a enseigné que certains péchés perpétrés avant 13 ans pourraient provoquer le courroux de Dieu et peut-être tuer notre cher géniteur, qu’on ne veut pas blesser notre mère, mais que tout ce qu’on voudrait être la révulserait ?

On mange n’importe quoi, on se touche, on regarde des revues pornographiques, on ment, on s’invente une vie sexuelle débridée à défaut de la vivre, on vole à l’étalage. Puis, se sentant observé, on brûle ce qui peut l’être, pour noyer le mal, pour adoucir la colère Seigneur. Comme on le peut, on efface ses péchés. Avant de recommencer, encore et encore. Et de grandir, enfin.

Shalom finit par se lancer dans l’écriture d’un livre, blasphématoire à souhait, tordant et surtout rafraîchissant. Mais dès qu’il sent le regard de Dieu sur lui, il efface tout. Définitivement. Et supplie le Créateur de ne pas tuer sa femme, son fils à venir (et à circoncire ?), ni lui-même, si ça n’est pas trop espérer. De prendre les autres, s’il le faut.

Lectrice, je me perds avec délices dans ce drôle de cerveau, sans cesse persuadé d’être sur la liste noire d’un Dieu vengeur. Je m’agace, par instants, de ce narcissisme effroyable qui semble porter Shalom : quelle effronterie de se croire point de mire d’une pareille Divinité. Avant de comprendre la force de ce harcèlement religieux, de ces attouchements spirituels déplacés qui n’ont pas fini de le tourmenter.

Ce roman est tordant, il s’avale d’une traite, entre deux fous-rires. Si possible, arrêtez-vous, et prenez le temps de savourer le léger blasphème qu’est ce livre.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

14
Avatar de Eloise V.
16 novembre 2011 à 23h11
Eloise V.
Hihi, j'avais écrit un article Madmoizelle sur ce livre en 2009 Pas besoin donc que je ré-écrive ce que j'en ai pensé, par contre, si je le retrouve (foutue bibliothèque plein à craquer) je le relirai avec plaisir!!

Oh, je ne l'avais pas vue
0
Voir les 14 commentaires

Plus de contenus Culture

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

La pop culture s'écrit au féminin