Live now
Live now
Masquer
je-suis-ton-nouvel-ami-nikon
Culture

Je suis ton nouvel ami, un court-métrage qui commençait si bien…

Un beau chien tout joyeux, une petite fille fascinée… Je suis ton nouvel ami a tout d’un court-métrage sur la bonne humeur. Mais attendez de voir la fin…

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Parmi les courts-métrages du Nikon Film Festival, il y a ceux qui nous font réfléchir, ceux qui nous font rire… Et puis il y a ceux qui nous laissent comme si on avait pris un énorme coup de poing en pleine figure.

C’est le cas de Je suis ton nouvel ami, qui fait partie des cinquante finalistes du festival. Il raconte l’histoire d’une petite fille qui rencontre un magnifique chien à la sortie de l’école, et la suite… Je ne peux pas vous la dire.

Regardez la vidéo et ensuite on en discute, ok ?

nikon-nouvel-amiCliquez ici ou sur l’image pour voir la vidéo.

C’est bon, vous l’avez regardée ? Je peux en parler ?

On est donc sur l’histoire d’un type qui se sert de son chien pour appâter une pauvre petite fille. Ce court-métrage m’a complètement tourneboulée.

Déjà parce qu’il parle du kidnapping d’une petite fille, ce qui en soi est déjà suffisamment choquant. Romain Lafargue, le réalisateur, s’explique :

« Le thème du festival c’est « je suis une rencontre ». Quand on pense rencontre, ça nous évoque souvent quelque chose de bénéfique. Mais il n’y a pas que de belles rencontres. »

Il s’est donc inspiré du travail d’un sociologue

pour trouver son idée. Celui-ci explique que les enfants savent généralement qu’ils ne doivent pas parler à un•e inconnu•e. Mais dès que la personne a un chien, ça ne marche plus.

Je suis aussi choquée parce que J’ADORE les chiens. Vraiment beaucoup. J’aime leur joie de vivre, j’aime les serrer dans mes bras, j’aime me promener avec eux. Alors quand je vois quelqu’un se servir d’un chien comme appât, j’ai du mal à m’en remettre.

Tourner un court-métrage avec un chien, c’est un sacré défi. Romain Lafargue le reconnaît :

« C’est compliqué généralement de tourner avec des animaux. Le nôtre, c’est pas un chien dressé pour les films en plus. Dans l’ensemble ça s’est bien passé, même si ça a été un peu laborieux à certains moments.

Le chien, on a besoin qu’il tourne la tête sur un certain timing, qu’il soit au bon endroit au bon moment… C’est pas facile ! »

La dernière image, surtout, est dure à voir : le chien regarde la petite fille et donne l’impression de dire « moi j’en ai rien à foutre ». On ne peut pas s’empêcher de l’imaginer aussi un peu coupable, même si c’est juste un chien.

Le réalisateur étudie à l’école de la Cité. Il est donc encore en apprentissage, et pourtant il livre ici un travail de pro. La réalisation est très juste, l’image est impeccable… Du beau travail.

« Je m’attendais pas de tout à me retrouver dans les cinquante finalistes ! Avec ce concours j’avais une philosophie : si tu proposes une vidéo c’est pas pour remporter un prix, c’est surtout pour l’exercice. Si ça va pas plus loin, c’est pas grave !

Ça me suffisait déjà. »

Si le court-métrage vous a plu (malgré la boule au ventre qu’il vous aura laissée), rendez-vous sur sa page pour lui offrir votre vote !

À lire aussi : Je suis une petite attention, un court-métrage tout doux et mystérieux


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

8
Avatar de elisabellissima
14 février 2017 à 17h02
elisabellissima
Dès le début j'ai compris.
La réalisation est sympa, mais convenue.
Pas le coup de foudre attendu (mis à part le chien, très joli )
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin